Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  NetLettresNetLettres  Forum RévisionsForum Révisions  Tchats IRCTchats IRC  BDD du TroubleBDD du Trouble  Fauteuses de TroubleFauteuses de Trouble  Connexion  

Partagez | 
 

 prépa, si c'était à refaire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Prépa, si c'était à refaire ?
Je suis maso, j'aime souffrir, je rempilerais sans problème !
37%
 37% [ 29 ]
Pas de picole ni de sexe pendant deux ans, je tiens pas à revivre ça !
9%
 9% [ 7 ]
Années pas traumatisantes, enrichissantes, pourquoi pas ?
29%
 29% [ 23 ]
Pfff, c'est quoi ce sondage ?
8%
 8% [ 6 ]
J'aime le sexe, la picole, je ne me suis jamais laissé entraîner dans un galère pareille et je le regrette pas !
6%
 6% [ 5 ]
Je n'ai pas fait prépa mais je le regrette parfois
10%
 10% [ 8 ]
Total des votes : 78
 

AuteurMessage
jeannot 9
Niveau K


Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 25/01/2008

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Lun 15 Sep - 4:39

Avec le recul, ça a été pour moi une expérience très formatrice mais pas uniquement sur les savoirs, j'ai aussi beaucoup appris sur moi même, mes capacités de travail et surtout ça a forgé mon caractère, après la prépa je n'ai plus eu peur de l'échec. Quand on a 2 au premier commentaire composé ça calme... Par contre pour l'AF et la grammaire effectivement ça n'aide pas, à la fac ensuite je me suis reposée!!:p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Lun 15 Sep - 6:46

Pas fait de prépa, je ne sais pas si c'est un bien ou un mal. Avec ma propension à tout prendre trop à cœur, je pense que je n'aurais pas supporté l'ambiance, et puis pas sûr que j'aurais été capable de suivre le rythme de travail.
En licence, je l'ai un peu regretté: les ex-prépa avaient une avance très nette sur les ex-deug, avance qui s'est confirmée par la suite, mais est-ce la prépa qui leur a conféré cette avance, ou est-ce lié au fait que les prépas sélectionnent les meilleurs, qui donc restent les meilleurs en sortant ?
Revenir en haut Aller en bas
antalya
Modo
Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11807
Age : 33
Emploi : prof LC
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Lun 15 Sep - 9:11

poupeta a écrit:

je n'ai donc pas pu voter puisque pour moi ce serait : je n'ai pas fait prépa et j'en suis très heureuse.

Si si, la réponse 5 correspond à ta situation : "j'aime la picole, le sexe, je ne me suis jamais laissé entraîner dans une galère pareille et je ne le regrette pas". Mr.Red

Plus sérieusement, c'est évident qu'il faut arrêter avec l'idée que lorsqu'on a fait prépa, le capes c'est facile. Dans notre "promo" à l'IUFM, on est plusieurs à avoir fait prépa et à s'être planté au capes, une ou plusieurs fois, des étudiants que les profs pensaient brillants...
Je pense que tu as totalement raison, poupeta, lorsque tu dis que c'est à chacun de trouver une bonne méthode de travail, une méthode qui lui correspond. Mais c'est vrai aussi qu'on croule tellement sous la masse de travail qu'on apprend rapidement à être efficace, à ne pas s'éparpiller et à aller à l'essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://precaire.en.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Lun 15 Sep - 9:36

Je ne regrette pas d'avoir fait prépa. Mais je regrette de ne pas avoir connu la fac, ou à peine.
J'ai eu mon bac à 16 ans, je suis restée en prépa pour prolonger le lycée, et à 19 ans, j'ai passé ma licence sans avoir suivi les cours (examen terminal), et je l'ai eue dès juin, avec la mention passable.

Du coup, maîtrise, 4 h à la fac/semaine + le mémoire.

Le seule chose que j'ai connue à la fac, ce sont les cours d'agreg... (Ben ça, pour les connaître...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Lun 15 Sep - 9:40

Sinon, en prépa, j'ai eu le problème inverse : je me classais bien aux concours blancs, j'avais 7/20 quand les notes allaient de 7/20 à 1/20, donc les profs étaient plutôt élogieux...Je méritais bien mieux, selon eux, que de finir petite prof en province.


J'ai chopé la grosse tête.
Mais j'ai fini "petite prof en province" ; ils ne me diraient même plus "bonjour".
Revenir en haut Aller en bas
k-ro
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 21310
Localisation : Bureau des gaffes en gros
Emploi : Héros sans emploi
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Lun 15 Sep - 9:58

antalya a écrit:
Plus sérieusement, c'est évident qu'il faut arrêter avec l'idée que lorsqu'on a fait prépa, le capes c'est facile. Dans notre "promo" à l'IUFM, on est plusieurs à avoir fait prépa et à s'être planté au capes, une ou plusieurs fois, des étudiants que les profs pensaient brillants...
Je pense que tu as totalement raison, poupeta, lorsque tu dis que c'est à chacun de trouver une bonne méthode de travail, une méthode qui lui correspond.
Malgré mes 2 ans de prépa, j'ai eu ma licence ric rac avec une petite moyenne de 10,3. J'avais vraiment du mal avec l'ancien français et le français moderne qui m'ont bien plombée, et je n'ai pas excellé en littérature. En licence, j'ai eu l'impression d'avoir moins de contenu, mais plus de "formatage", parce qu'ils faisaient des partiels calqués sur les épreuves du CAPES. La liberté, je l'ai connue en maîtrise.
Disons qu'en prépa, j'ai acquis des automatismes qui m'ont servie au CAPES. En licence, j'ai pu découvrir l'ancien français et le français modernes, ce qui m'a évité de me tauler trop au concours, et en maîtrise, j'ai gagné en profondeur au niveau des analyses.
Mais franchement, vu comment j'ai ramé en licence, je me demandais comment j'aurais le CAPES et me disais que ça ne valait pas le coup d'avoir fait prépa...
Tout ça pour dire qu'il n'y a pas une destinée toute tracée aux élèves sortant de prépa et à ceux de fac.

Et là, je me dis que ça ne valait pas le coup d'avoir le CAPES si c'est pour galérer à trouver un job en bibliothèque... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
faceofboe
Niveau M
avatar

Féminin
Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : I wish I were in the tardis
Date d'inscription : 18/09/2007

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Lun 15 Sep - 17:55

A refaire sans hésiter !

Tout d' abord le truc tout à fait pragmatique : au sortir de la prépa on est capable d' une masse de travail et de concentration bien utile pour les concours suivants

Biensûr la première année fut plus dure que la seconde , moins légère au niveau ambiance de classe.
Toute fois 'l internat aide beaucoup, à commencer par se rapprocher de personnes qu' on aurait pas abordé d' abord... Ambiance quand il le fallait, travail aussi et énormément d' entraide et de soutien.

Deuxième année merveilleuse, une promo de 12 toujours poussée vers le haut, même si chaque prof a sa technique plus ou moins respectueuse: " si vous avez moins de 8 au concours ... cela sera deshonorant pour vous comme pour moi "... enfin bref pour moi ce fut l' arrivée en licenc e à la fac qui fut très dur ... et compensé par de nombreuses soirées etudiantes que je ne regrette pas non plus! Tout cela pour conclure que peu de cours m' ont apporté à la fac ce que j'vais eu en prépa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/lysistrata64
Invité
Invité



MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Lun 15 Sep - 18:00

Mais ton avatar me fait un peu peur...Sacré Maurice...
Revenir en haut Aller en bas
CecileC
Niveau K
avatar

Nombre de messages : 147
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Sam 4 Oct - 8:45

je referais sans hésiter !

Un lycée assez tranquille, d'excellents profs, de supers camarades (pour la plupart), de formidables soirées cafetière pour finir les disserts ensemble (qui dégénèrent parfois en soirée "dive bouteille"...), une méthodologie béton qui aide à franchir les obstacles de divers concours, oraux, examens, etc.

Bref, que du bon, et près de 10 ans après, je ne regrette pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.soul-kitchen.fr/
myfarenier
Niveau C


Féminin
Nombre de messages : 3109
Date d'inscription : 02/10/2006

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Lun 10 Nov - 20:54

Noooooooooooon, rien de rien, noooooooooooooooooooooon, je ne regrette riennnnnnnnnnnnnnnnn !!!
J'en ai chié, mais j'en avais besoin pour progresser. Et puis j'ai de bons souvenirs de camaraderie. Jamais plus je ne connaîtrai ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anathème
Niveau A
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6032
Age : 35
Localisation : In the box
Emploi : Dans la boîte
Date d'inscription : 26/10/2006

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Sam 15 Nov - 8:35

+1. De superbes années, j'ai appris un million de trucs et adoré le challenge. Et ça m'a sans aucun doute aidée pour les concours. Grazie la prépa. Même si le programme d'Histoire contemporaine était bien trop prétentieux pour mon piticiboulot.

J'aimerais bien y retourner, avec le recul je me serais peut-être encore davantage investie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antalya
Modo
Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11807
Age : 33
Emploi : prof LC
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Sam 15 Nov - 15:00

Anathème a écrit:
+1. De superbes années, j'ai appris un million de trucs et adoré le challenge. Et ça m'a sans aucun doute aidée pour les concours. Grazie la prépa. Même si le programme d'Histoire contemporaine était bien trop prétentieux pour mon piticiboulot.

J'aimerais bien y retourner, avec le recul je me serais peut-être encore davantage investie.

Tout comme Anathème: j'aimerais y retourner et je regrette de ne pas m'être plus investie, c'est sans doute ce qui m'a coûté ma place en khagne. Je le regrette d'autant plus aujourd'hui que je m'acharne à passer le capes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://precaire.en.over-blog.com
Fred
Niveau E


Nombre de messages : 1210
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Sam 15 Nov - 16:02

Oui pour ce qui est des bases : après mon année de KH, licence, maîtrise, DEA, capes sans soucis.
Non pour ce qui est du rythme de travail et concernant l'ouverture sur le monde concret (l'ouverture à la philo, aux lettres etc.. à haute dose ne fait pas tout je trouve !!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denysmarcel
Niveau B
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3614
Age : 32
Localisation : auvergne
Emploi : prof en lycée
Etudes, Loisirs ou Autre : lire, rando, cuisiner avec amour.
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Dim 16 Nov - 18:33

Je ne regrette pas non plus. Surtout que comme c'était une prépa de province, on était très proches les uns des autres et on faisait des beuveries mémorables aux moments importants: veilles de vacances, fins des concours blancs, etc...
Mes meilleurs amis sont mes camarades de prépa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://"De même qu'il n'y a pas d'amour sans éblouissement
Ardennes
Niveau L
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71
Age : 28
Emploi : M1 LM Erasmus
Date d'inscription : 25/11/2007

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Dim 26 Avr - 8:02

Oui, je suis encore en khâgne mais... j'espère khûber ! Parce que c'est très intéressant, pour garder toutes les matières, l'ambiance qui doit âtre différente de la fac... Et puis je ne bosserais pas tant si je n'y étais pas obligée, donc c'est une bonne motivation.... On verra ce que j'en penserai dans 10 ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnetsdornith.over-blog.com
John_
Niveau H


Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 04/09/2008

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Mar 28 Avr - 13:50

Ca a marché pour les Salons ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neoprofs.forumactif.org
Dictée magique
V.I.P
V.I.P
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15577
Age : 105
Localisation : Eparpillée
Emploi : Feignasse de prof
Etudes, Loisirs ou Autre : T'es de la police ?
Date d'inscription : 17/05/2005

Précisions
Vous êtes: autre

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Mar 28 Avr - 17:13

J'aime le sexe tout ça.
Quand j'ai passé mon bac (Terminale C hein, on rigole pas), on m'a proposé de faire une prépa HEC, ou en tout cas une prépa. Mais je ne supportais plus la pression au lycée, je me sentais capable de travailler sans qu'on soit derrière mon dos. Et le flicage me rendait timbrée.
Mon souci c'est que j'avais 16 ans et que mes parents auraient voulu prolonger l'effet "cadrage". Mais j'ai fait ma tête de mule et j'ai décrété que je ferais une fac de clown, rien que pour faire chier le monde (j'ai quand même continué un peu les maths parce que ça me manquait). J'ai passé le contrat avec eux : si ça se passe mal, que je n'ai pas mon année, je rentre à la maison. Pari tenu.

J'ai donc bossé mais j'ai aussi fait un peu la fête (pas trop, j'avais pas vraiment les moyens), je ne garde que de bons souvenirs de mes années fac.

Mais si je devais faire autre chose, je pense que je ferais une école d'architecte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsieurbajoues.over-blog.com
popie
Niveau K
avatar

Féminin
Nombre de messages : 141
Age : 35
Localisation : la ville Rose
Date d'inscription : 17/05/2005

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Dim 10 Mai - 15:10

Si je pouvais je retournerais en prépa. La deuxième année m'a été psychologiquement difficile mais j'ai eu le capes sans souci et une ouverture d'esprit que je commence tout juste à mesurer.

Dix ans plus tard, je commence à lire des bouquins qu'on m'avait conseillé en prépa. (mieux vaut tard que jamais). En fait j'y ai beaucoup appris. Notamment une chose la deuxième année: j'y ai forgé mon dégout contre l'élitisme.

J'ai appris en luttant contre certains (profs comme élèves) de prépa, que la culture doit être réservée à tous et pour tous gggg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patie Bulère
V.I.P
V.I.P
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34830
Age : 39
Date d'inscription : 31/07/2005

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Lun 1 Juin - 10:25

Je n'ai pas fat prépa parce que j'aimais trop la liberté, la vie, la fête, etc... Je ne regrette pas ces années parce que j'en ai vraiment profité à 100% !!!
Je modulerais les propos précédents: ce n'est pas parce qu'on a pas fait prépa qu'on est une bille pour les concours! Je suis malgré tout arrivée dans les premiers au CAPES en n préparant que l'agrég...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armance
Niveau I
avatar

Féminin
Nombre de messages : 441
Age : 32
Localisation : peu vous chaut!
Emploi : prof en lycée
Etudes, Loisirs ou Autre : Musique, jardin
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Mar 2 Juin - 16:21

En khâgne, je ne pensais qu'à une chose: en finir avec ce rythme infernal. Et puis j'ai eu un énorme passage à vide à la fac et j'ai beaucoup regretté de ne pas avoir "cubé". Je me suis rendu compte que j'avais besoin de gros coups de pieds au cul pour avancer, et c'est pour cette raison que j'ai l'impression de ne pas avoir fait de progrès à la fac. J'y ai certes acquis des connaissances, mais j'ai perdu en méthode, en rigueur d'analyse, en capacités de travail. Mes amis ont le même sentiment, et on évoque souvent cette période de notre vie avec nostalgie, comme s'il s'agissait de notre "apogée intellectuelle".
Après, je n'ai pas l'impression que la prépa m'ait beaucoup aidée pour le CAPES. Après 3 ans à la fac dont deux ans de recherches (master 1 et 2), la rigueur apprise en prépa s'est un peu évaporée. Et j'en ai vraiment bavé pour l'AF et la grammmaire. Les épreuves se sont très mal passées, et pourtant en prépa j'étais en tête de classe. Comme quoi ça veut rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Ven 26 Juin - 10:58

.


Dernière édition par Asrielle le Mar 1 Jan - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
fibule
Niveau C
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2034
Localisation : Lille
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Jeu 27 Aoû - 9:16

Moi , j'ai fait une prépa parisienne réputée hardcore. Je crois que plus que tout, ça a été une expérience sociologique importante, ça change de voir "remettez Louis de Bourbon sur le trône" à la place de "niktamere" sur la porte des toilettes.
Plus que tout aussi ça donne de l'endurance, quand je vois des gens dire qu'ils sont débordés de travail, ben j'ai l'impression que la prépa donne sinon du courage, une certaine abnégation, qui fait qu'on recule pas devant la tache.

Et puis pour la fête, bon c'est sûr on la fait moins. Mais pour le sexe, euh, chez moi, c'était quand même loin d'être des moines et des nonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
k-ro
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 21310
Localisation : Bureau des gaffes en gros
Emploi : Héros sans emploi
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Jeu 27 Aoû - 11:37

fibule a écrit:
Moi , j'ai fait une prépa parisienne réputée hardcore. Je crois que plus que tout, ça a été une expérience sociologique importante, ça change de voir "remettez Louis de Bourbon sur le trône" à la place de "niktamere" sur la porte des toilettes.
3333

Citation :
Plus que tout aussi ça donne de l'endurance, quand je vois des gens dire qu'ils sont débordés de travail, ben j'ai l'impression que la prépa donne sinon du courage, une certaine abnégation, qui fait qu'on recule pas devant la tache.
Ah oui, ça... En DUT, ils ont osé soutenir que c'était un rythme prépa. Mais bien sûûûr... Ils ne sont jamais allés en prépa, pour dire ça... Qu'est-ce que ça me saoûlait, les "on a trop de bouloooooooooooooooooooooooooot!" Moui, enfin pas plus qu'en Terminale, quoi.

Mais j'ai plus bossé pour décrocher le CAPES qu'en prépa (je n'étais pas dans une prépa hardcore). Et encore plus l'année de stage. Rolling Eyes
Après, on dira que prof, c'est pour les feignants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nastia
Niveau A
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8001
Age : 33
Localisation : Strasbourg
Emploi : Lectrice-correctrice indépendante
Etudes, Loisirs ou Autre : Thésouillarde en perdition, humaniste éperdue, vivante passionnée... enfin, j'essaie !
Date d'inscription : 03/05/2006

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Sam 29 Aoû - 12:34

k-ro a écrit:
Ah oui, ça... En DUT, ils ont osé soutenir que c'était un rythme prépa. Mais bien sûûûr... Ils ne sont jamais allés en prépa, pour dire ça...

Ah oui, j'y ai eu droit aussi. Je n'ai jamais rien répliqué pour ne pas me les mettre à dos, mais euh... ça me faisait doucement rigoler aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LyzzyLysette
Niveau E
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1441
Age : 30
Date d'inscription : 01/08/2008

Précisions
Vous êtes: agrégé(e)

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Mar 3 Nov - 10:52

La prépa si c'était à refaire ce serait oui, mais un oui de raison, parce que ça m'a beaucoup aidé pour les concours. La masse de travail ne m'a pas posée trop de problèmes car je suis hyperactive et bourreau de travail. Au contraire, la prépa m'a appris à apprécier le repos, à travailler moins et mieux. J'étais dans un lycée parisien et je venais de banlieue. Je tairais le nom de ce lycée où la mentalité était horrible. Beaucoup se sentaient supérieurs d'être là, beaucoup de névrosés, persuadés que s'ils ne rentrent pas à scienceds po, c'est parce que les zep piquent leurs places. Ca été humainement difficile pour moi. Dans mon lycée, il y avait des personnes merveilleuses, et dans ma fac aujourd'hui, des gens merveilleux. En prépa, je me suis emmerdée. De plus, la prépa ne fait pas mûrir à mon sens. Nous étions immatures, et beaucoup n'auraient pas été capables d'affronter la liberté de la fac. Mais je pense que cela dépend du lycée où l'on va. donc pas de généralisations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
berry
V.I.P
V.I.P
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8743
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   Mer 4 Nov - 17:45

demain, reportage dans envoyé spécial!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: prépa, si c'était à refaire ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
prépa, si c'était à refaire ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» prépa, si c'était à refaire ?
» Décès de Paul Tibbets
» Les physiciens qui ont marqué notre temps
» Si c'était à refaire
» Saint Jean-Baptiste de la Salle Prêtre et commentaire du jour "Notre coeur n'était-il pas brûlant ? "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres :: Licence 4, le forum licence et prépa-
Sauter vers: