Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  NetLettresNetLettres  Forum RévisionsForum Révisions  Tchats IRCTchats IRC  BDD du TroubleBDD du Trouble  Fauteuses de TroubleFauteuses de Trouble  Connexion  

Partagez | 
 

 commentaire composé Balzac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shiva
Niveau J
avatar

Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 37
Etudes, Loisirs ou Autre : L1 à "mi-temps"
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: commentaire composé Balzac   Mar 25 Nov - 17:20

Bonjour,

J'ai un commentaire composé à travailler sur Le Chef d'oeuvre inconnu de Balzac.
Je dois OBLIGATOIREMENT faire trois parties... le seul petit problème...je n'ai JAMAIS fait de ma vie de C.C.!!!!
Je vous mets le texte, je vais travailler de mon côté et essayer de trouver 3 parties...mais je vais avoir besoin de vous pour me conseiller!!!


Un vitrage ouvert dans la voûte éclairait l'atelier de maître Porbus. Concentré sur une toile accrochée au chevalet, et qui n'était encore touchée que de trois ou quatre traits blancs, le jour n'atteignait pas jusqu'aux noires profondeurs des angles de cette vaste pièce ; mais quelques reflets égarés allumaient dans cette ombre rousse une paillette argentée au ventre d'une cuirasse de reître suspendue à la muraille, rayaient d'un brusque sillon de lumière la corniche sculptée et cirée d'un antique dressoir chargé de vaisselles curieuses, ou piquaient de points éclatants la trame grenue de quelques vieux rideaux de brocart d'or aux grands plis cassés, jetés là comme modèles. Des écorchés de plâtre, des fragments et des torses de déesses antiques, amoureusement polis par les baisers des siècles, jonchaient les tablettes et les consoles. D'innombrables ébauches, des études aux trois crayons, à la sanguine ou à la plume, couvraient les murs jusqu'au plafond. Des boîtes à couleurs, des bouteilles d'huile et d'essence, des escabeaux renversés ne laissaient qu'un étroit chemin pour arriver sous l'auréole que projetait la haute verrière dont les rayons tombaient à plein sur la pâle figure de Porbus et sur le crâne d'ivoire de l'homme singulier. L'attention du jeune homme fut bientôt exclusivement acquise à un tableau qui, par ce temps de trouble et de révolutions, était déjà devenu célèbre, et que visitaient quelques-uns de ces entêtés auxquels on doit la conservation du feu sacré pendant les jours mauvais. Cette belle page représentait une Marie égyptienne se disposant à payer le passage du bateau. Ce chef-d’œuvre, destiné à Marie de Médicis, fut vendu par elle aux jours de sa misère.

- Ta sainte me plaît, dit le vieillard à Porbus, et je te la paierais dix écus d'or au delà du prix que donne la reine ; mais aller sur ses brisées ?... du diable !

- Vous la trouvez bien ?

- Heu ! heu ! fit le vieillard, bien ?... Oui et non. Ta bonne femme n'est pas mal troussée, mais elle ne vit pas. Vous autres, vous croyez avoir tout fait lorsque vous avez dessiné correctement une figure et mis chaque chose à sa place d'après les lois de l'anatomie ! Vous colorez ce linéament avec un ton de chair fait d'avance sur votre palette en ayant soin de tenir un côté plus sombre que l'autre, et parce que vous regardez de temps en temps une femme nue qui se tient debout sur une table, vous croyez avoir copié la nature, vous vous imaginez être des peintres et avoir dérobé le secret de Dieu !... Prrr ! Il ne suffit pas pour être un grand poète de savoir à fond la syntaxe et de ne pas faire de fautes de langue ! Regarde ta sainte, Porbus ? Au premier aspect, elle semble admirable mais au second coup d'œil on s'aperçoit qu'elle est collée au fond de la toile et qu'on ne pourrait pas faire le tour de son corps. C'est une silhouette qui n'a qu'une seule face, c'est une apparence découpée, une image qui ne saurait se retourner, ni changer de position. Je ne sens pas d'air entre ce bras et le champ du tableau ; l'espace et la profondeur manquent ; cependant tout est bien en perspective, et la dégradation aérienne est exactement observée ; mais, malgré de si louables efforts, je ne saurais croire que ce beau corps soit animé par le tiède souffle de la vie. Il me semble que si je portais la main sur cette gorge d'une si ferme rondeur, je la trouverais froide comme du marbre ! Non, mon ami, le sang ne court pas sous cette peau d'ivoire, l'existence ne gonfle pas de sa rosée de pourpre les veines et les fibrilles qui s'entrelacent en réseaux sous la transparence ambrée des tempes et de la poitrine. Cette place palpite, mais cette autre est immobile, la vie et la mort luttent dans chaque détail : ici c'est une femme, là une statue, plus loin un cadavre. Ta création est incomplète. Tu n'as pu souffler qu'une portion de ton âme à ton œuvre chérie. Le flambeau de Prométhée s'est éteint plus d'une fois dans tes mains, et beaucoup d'endroits de ton tableau n'ont pas été touchés par la flamme céleste.


Je retourne travailler!! J'espère que vous pourrez m'aider!

Bonne soirée.

Shiva
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antalya
Modo
Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11807
Age : 33
Emploi : prof LC
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: commentaire composé Balzac   Mer 26 Nov - 10:23

Le mieux, c'est que tu proposes un plan détaillé à partir duquel on pourra t'aider !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://precaire.en.over-blog.com
shiva
Niveau J
avatar

Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 37
Etudes, Loisirs ou Autre : L1 à "mi-temps"
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: commentaire composé Balzac   Mer 26 Nov - 15:47

Oui,Oui biensur!! J'y travaille... zzzzzzz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shiva
Niveau J
avatar

Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 37
Etudes, Loisirs ou Autre : L1 à "mi-temps"
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: commentaire composé Balzac   Sam 29 Nov - 13:23

Bonjour!

J'ai une ébauche de plan, mais avec la contrainte des 3 parties, j'ai un peu de mal...
Voici ce que ça donnerait:

I/ Une scène dans un atelier de peintre
description
- technique balzacienne: description au détail près
récit
- surplomb informatif --> narrateur omniscient

II/ Le maitre de Porbus = romantique

- Porbus est consciencieux mais sans génie
romantisme du maître:
- son maître est perfectionniste
- et abouti à l'autodestruction

III/ Critique de l'art, de la quête de l'absolu

- tirade critique du maître de Porbus
* critique générale (compare le poète et le peintre)
* le maître se croit/est au dessus de tout le monde -->omniscience--> = BAlzac?

-quête de l'absolu qui annonce d'une certaine façon la fin tragique du maître

J'attends vos remarques; conseils, corrections...
MErci d'avance!!

Bon WE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dictée magique
V.I.P
V.I.P
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15440
Age : 105
Localisation : Eparpillée
Emploi : Feignasse de prof
Etudes, Loisirs ou Autre : T'es de la police ?
Date d'inscription : 17/05/2005

Précisions
Vous êtes: autre

MessageSujet: Re: commentaire composé Balzac   Sam 29 Nov - 22:49

J'ai l'impression que tu ne sais pas trop où tu vas avec ton plan. Le plan se justifie parce qu'il répond à une "problématique".
La question à se poser quand on fait un commentaire, c'est : mais nondidju de crémildiou, où l'auteur a-t-il voulu en venir ? Et le gars qui a pondu le sujet en le découpant ? Quelles sont mes impressions face à ce texte ?
A partir de la réponse à ces questions, tu te demandes comment l'auteur a réussi à créer ces impressions chez toi. Et là tu vas pouvoir faire des remarques stylistiques, des analyses qui vont aller dans le sens de ton interprétation, qui vont expliquer ta réaction face au texte. Ces remarques, tu les organises pour en faire un plan.
Le plan de l'analyse d'un texte part du plus apparent pour arriver au moins évident.

En ce sens, le titre ta première partie colle : oui c'est une scène dans un atelier de peintre. Mais le contenu ne parle pas du tout de peinture, il suggère plutôt que tu vas parler de la technique du réalisme. Il faudrait plutôt parler ici à mon sens de la composition de la scène comme un tableau, qui suggère le foisonnement (on a une impression de souk infâme) grâce aux accumulations etc. Composition mais aussi couleurs, jeux de lumières, qui sont des techniques picturales. En peignant plus qu'il ne décrit la scène, l'auteur plonge encore davantage le lecteur dans le monde pictural.

Deuxième impression personnelle : je trouve que le langage adopté par le personnage est très iconoclaste, et qu'il vient justement perturber cet atelier sublime. La façon dont il parle de la Sainte, comme d'une prostituée, les bruitages... le choix du discours direct me paraît fondamental ici.


Troisième impression personnelle : Il s'agit d'un discours qui remet en cause les conceptions de l'art comme art de la ressemblance, dans le fond comme dans la forme. Et qui propose une conception autre. (je développe pas, pas le temps ce soir)

A partir de là, j'essaie de voir quel est le fil conducteur de ces trois impressions. C'est la peinture et son image. Je pense que cette scène a pour vocation de proposer mais aussi d'évoquer (rendre visible, audible par le lecteur) une certaine conception de l'art comme suggérant la vie plus qu'il ne lui ressemble.

Voilà, c'est juste mes élucubrations de presque minuit, j'espère ne pas t'embrouiller trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsieurbajoues.over-blog.com
shiva
Niveau J
avatar

Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 37
Etudes, Loisirs ou Autre : L1 à "mi-temps"
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: commentaire composé Balzac   Dim 30 Nov - 13:45

Merci de tes conseils.

J'ai retravaillé la première partie, ça donnerait:

on constate la description d'une scène,d'un atelier de peintre:
1- vue à travers le jeune homme (jeune peintre, Nicolas Poussin)
focalisation interne
spécialiste, connaissances précises "jetés là comme modèle" "des études aux trois crayons, à la sanguine ou à la plume"

2- description, peint la situation: composition de la scène comme un tableau
* la luminosité: sentiment de clair-obscur "le jour n'atteignait pas jusqu'aux noires profondeurs" / "quelques reflets " "brusque sillon de lumière"
* le décor: romantique "cuirasse de reître" "antique dressoir"
accumulations qui donne une impression des souk (j'ai repris l'idée qui effectivement est très pertinente!)
*les personnages: "pâle figure de maitre Porbus" "crâne d'ivoire de l'homme singulier"-->ici on a la preuve du "retrait" de la voix auctoriale et de la focalisation interne
sentiment de curiosité, qui est cet homme avec le maître?

3- fin de la description, début du récit--> narrateur hétérodiégétique, omniscient (fin de la focalisation interne).
*l'attention du jeune homme"
*surplomb informatif de la voix auctoriale: "par ce temps trouble et de révolutions", " fut vendu par elle aux jours de sa misère"

par contre j'ai du mal pour organiser une deuxième et troisième partie...

Shiva

Je ne comprends pas "mais aller sur ses brisées?" aller sur ses courbes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shiva
Niveau J
avatar

Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 37
Etudes, Loisirs ou Autre : L1 à "mi-temps"
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: commentaire composé Balzac   Dim 30 Nov - 15:23

la suite:

II/ registre / ton

a) discours direct qui nous "enlève" du tableau

b) le ton du "vieillard" qui dénote avec le bel atelier:
* comparaison de la sainte à une prostituée
*interjections "heu!heu!" "prrr"
*ponctuations expressives: "..." "!" x9

c) cet "homme singulier" à qui on demande un avis
* Porbus est un maître en peinture, toutefois il demande l'avis d'un "vieillard" "singulier". On reste dans le flou, mais on a le sentiment que cet homme est au-dessus de tout. Son ton presque moqueur, très critique. Il doit être très expérimenté pour se permettre ceci. Sentiment de supériorité
(cette partie n'est pas assez "fournie")


III/ fonction symbolique de cette page dans la tirade du vieillard

a) mise à distance/ ironie
critique de Porbus et des gens de même sorte "vous autres"
sa sainte "ne vit pas"

*le vieillard les rabaisse, leur montre ce qu'ils sont en réalité
"vous croyez" "vous vous imaginez"

*complexe de Prométhée qui donne la vie
"avoir dérobé le secret de Dieu" "le flambeau de Prométhée"

b) le cas du peintre est le cas du poète
"il ne suffit pas pou être un grand poète de savoir à fond la syntaxe et de ne pas faire de faute de langue"
En effet Porbus est conscienceux mais sans génie, ce qui ne fait pas de lui un grand peintre.
LE poète et le peintre doivent maitriser la techniques mais par l'inspiration de Dieu: donner vie à l'oeuvre-->illusion réaliste
--> complexe de Prométhée "flambeau de Prométhée" "secret de Dieu"

c) réflexion sur l'art

le vieillard se démarque des gens comme Porbus, il a lui le génie et le perfectionnisme
*art romantique
quête de l'absolu "ta création est incomplète"
spiritualité "le secret de Dieu", "la flamme céleste"
autodestructeur chez le vieillard, mais Porbus n'a " pu souffler qu'une portion de ton âme"
*cette omniscience du vieillard semble être celle du narrateur, et ainsi de Balzac lui-même.

J'attends vos conseils/avis avant de faire intro/conclusion.

Merci d'avance!

Shiva
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dictée magique
V.I.P
V.I.P
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15440
Age : 105
Localisation : Eparpillée
Emploi : Feignasse de prof
Etudes, Loisirs ou Autre : T'es de la police ?
Date d'inscription : 17/05/2005

Précisions
Vous êtes: autre

MessageSujet: Re: commentaire composé Balzac   Dim 30 Nov - 16:39

Pas trop de temps mais en gros :

Pour savoir si ton plan est bien articulé, il faudrait que tu formules la problématique (même si l'intro n'est pas rédigée)

Sur ton II : Tu peux le fournir en y mettant des éléments de ton III sur la supériorité de Porbus.
Sur ton III : je ne comprends pas pourquoi tu parles de "fonction symbolique". Il faudrait peut-être préciser, rien ne fait référence à la symbolique dans ton propos. En revanche il est bien question d'une réflexion sur l'art. A préciser donc.

Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsieurbajoues.over-blog.com
antalya
Modo
Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11807
Age : 33
Emploi : prof LC
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: commentaire composé Balzac   Lun 1 Déc - 11:32

Désolée de ne pas avoir réagi plus tôt, j'étais très occupée ce week end.
Mais je vois que Dictée magique, toujours aussi magique, est venue à ton secours.
Si tu as encore des questions, n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://precaire.en.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: commentaire composé Balzac   

Revenir en haut Aller en bas
 
commentaire composé Balzac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» commentaire composé Balzac
» plan de commentaire composé en deux parties
» Correction commentaire composé 1ère STG
» Méthode du commentaire composé
» commentaire composé/littéraire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres :: Licence 4, le forum licence et prépa-
Sauter vers: