Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  NetLettresNetLettres  Forum RévisionsForum Révisions  Tchats IRCTchats IRC  BDD du TroubleBDD du Trouble  Fauteuses de TroubleFauteuses de Trouble  Connexion  

Partagez | 
 

 avenir des étudiants de lettres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13455
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Mar 25 Nov - 21:48

Pardon aux modos pour cette intervention mais je découvre cette partie du forum; étudiants en lettres, venez voir le forum profs et réfléchissez bien à moins d'avoir l'envie denseigner depuis le biberon; franchement, je déconseillerais à mon fils de faire lettres pour faire ce difficile métier de prof de français.

FAITES AUTRE CHOSE ou préparez-vous au moins une alternative professionnelle.

Désolée les modos, mais un petit ralllll'bol du système, du métier et des conditions de travail; des élèves aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13455
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Mar 25 Nov - 21:55

Je précise: si c'était à refaire, je ferais un autre cursus universitaire et je ferais lettres en hobby; les études de Lettres vous mènent à 98% au métier de prof qui est de nos jours globalement un métier de merde.

Lettres en hobby c'est très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
k-ro
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 21294
Localisation : Bureau des gaffes en gros
Emploi : Héros sans emploi
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Mar 25 Nov - 22:03

issamelle a écrit:
Je précise: si c'était à refaire, je ferais un autre cursus universitaire et je ferais lettres en hobby; les études de Lettres vous mènent à 98% au métier de prof qui est de nos jours globalement un métier de merde.

Lettres en hobby c'est très bien.
+1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Mar 25 Nov - 23:30

C'est valable pour l'ensemble des matières en Sciences humaines.

A quoi mènent les études d'Histoire en dehors de l'enseignement ? Journalisme un peu, et sinon... Et c'est peu ou prou pareil pour toutes les autres disciplines, malheureusement Mad
Revenir en haut Aller en bas
Julien
Modo
Modo


Masculin
Nombre de messages : 6384
Age : 36
Emploi : prof de lettres
Date d'inscription : 06/02/2007

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Mer 26 Nov - 7:57

C'est vrai issamelle, mais la question n'était pas de savoir s'il fallait ou non faire lettres, mais ce qu'il fallait choisir entre LC et LM.
Donc on ne s'est pas étendu sur la légitimité de la filière de lettres.

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antalya
Modo
Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11807
Age : 33
Emploi : prof LC
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Mer 26 Nov - 10:39

J'ai divisé le sujet parce que le topic au départ concernait la disctinction LC/LM, comme l'a rappelé Julien. Cependant je trouve que la question soulevée par Issamelle est intéressante.
C'est vrai qu'aujourd'hui les études de sciences humaines mènent presque exclusivement à l'enseignement, qui est un métier souvent pénible, fatiguant et peu reconnu. Sans parler du concours qui va devenir, par la baisse continue du nombre de postes offerts, difficile à obtenir. Les débouchés dans le journalisme, l'édition ou les bibliothèques sont rares. C'est un constat.
Cependant, ce qui est essentiellement en cause c'est la mentalité des "recruteurs" et chefs d'entreprise : il est inenvisageable en France pour un diplômé de lettres de postuler dans un domaine qui ne touche pas de près aux lettres parce qu'il ne sera jamais employé, c'est bien dommage.

Sur ces bonnes paroles, je retourne réviser pour mon capes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://precaire.en.over-blog.com
mayananke
Modo
Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22400
Age : 36
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/07/2005

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Mer 26 Nov - 11:54

antalya a écrit:
Cependant, ce qui est essentiellement en cause c'est la mentalité des "recruteurs" et chefs d'entreprise : il est inenvisageable en France pour un diplômé de lettres de postuler dans un domaine qui ne touche pas de près aux lettres parce qu'il ne sera jamais employé, c'est bien dommage.
D'ailleurs, je ne sais plus qui disait à juste titre que ce ne sont pas les gens qui ont fait des études de lettres qui ne sont pas adaptés au monde de l'entreprise,
c'est le monde de l'entreprise qui ne sait pas s'adapter à eux. Et c'est fort dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uphaia.fr
k-ro
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 21294
Localisation : Bureau des gaffes en gros
Emploi : Héros sans emploi
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Mer 26 Nov - 13:56

mayananke a écrit:
antalya a écrit:
Cependant, ce qui est essentiellement en cause c'est la mentalité des "recruteurs" et chefs d'entreprise : il est inenvisageable en France pour un diplômé de lettres de postuler dans un domaine qui ne touche pas de près aux lettres parce qu'il ne sera jamais employé, c'est bien dommage.
D'ailleurs, je ne sais plus qui disait à juste titre que ce ne sont pas les gens qui ont fait des études de lettres qui ne sont pas adaptés au monde de l'entreprise,
c'est le monde de l'entreprise qui ne sait pas s'adapter à eux. Et c'est fort dommage.
Oui, c'était dans un article du Monde qu'on a mis sur le Ni Dieu ni prof, dans un topic créé, je crois, par Dil.
Je fais vachement avancer le schmilblik.

antalya a écrit:
Les débouchés dans le journalisme, l'édition ou les bibliothèques sont rares. C'est un constat.
Pour se lancer dans ces métiers, il faut accepter de commencer très bas et de gagner le SMIC. (C'est ce que j'expliquais dans le forum profs où je disais que le traitement d'un prof, en comparaison, n'était "pas si mal" - et j'avais pris soin de mettre les guillemets.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mayananke
Modo
Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22400
Age : 36
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/07/2005

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Mer 26 Nov - 16:53

k-ro a écrit:
antalya a écrit:
Les débouchés dans le journalisme, l'édition ou les bibliothèques sont rares. C'est un constat.
Pour se lancer dans ces métiers, il faut accepter de commencer très bas et de gagner le SMIC. (C'est ce que j'expliquais dans le forum profs où je disais que le traitement d'un prof, en comparaison, n'était "pas si mal" - et j'avais pris soin de mettre les guillemets.)
Sans compter qu'il faut reprendre au moins une année d'études pour se former. Oui parce que quand on a fait des études de lettres, on ne sait rien faire.
Moi j'ai quand même envie de répondre que ces études-là développent des qualités qui permettent justement de s'adapter n'importe où.
tiens, qu'est-ce qui m'arrive ? 2 secondes d'optimisme dans ma journée si sombre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uphaia.fr
antalya
Modo
Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11807
Age : 33
Emploi : prof LC
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Jeu 27 Nov - 9:45

Pour connaître un peu les milieux du journalisme et de l'édition, il est difficile d'obtenir autre chose que des stages ou des CDD à répétition payés au smic. Il faut aussi avoir les dents qui rayent le parquet et ne pas avoir peur qu'elles tombent, ce sont des milieux de requins. Cela dit, une fois qu'on a un pied dans une maison d'édition ou un journal, on peut relativement facilement obtenir de l'avancement et donc au final être mieux payé qu'un prof...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://precaire.en.over-blog.com
zenkoo
Niveau K
avatar

Féminin
Nombre de messages : 167
Age : 30
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Jeu 27 Nov - 17:08

Pour ma part, depuis que je suis gamine je ne me vois seulement dans deux métiers : prof (la majorité de ma famille l'est) ou dessinatrice (côté précarité je pense qu'on fait pas bcp mieu) .. après j'ai choisi Lettres Modernes par intéret personnel. Mais effectivement ça m'inquiète un poil car il n'y a aucune autre alternative. Si je me ramasse au CAPES ou si dans 2/3ans je change d'avis je me retrouverai franchement dans la m**** ...

Après effectivement, avant de s'engager dans ce genre d'étude il vaut mieux avoir conscience de son avenir, mais ceci est largement valable pour tous les autres cursus que se soit la publicité, la communication, les sciences sociales, l'histoire/géo ou encore ... l'histoire de l'art. Après je peux aussi vous donner l'exemple de ma soeur qui du haut de son Master en droit internationnal a été obligé de repasser un stage de réorientation pour devenir .. assistante comptable (qui est un équivalent niveau BAC). Donc après je pense que c'est plus une affaire de motivation, d'envie de se faire une place qu'autre chose ... qq'un qui entreprend une licence de lettres, de philo ou autre en disant 'Je fais ça car je savais pas quoi faire d'autre' il y a un problème ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MrBlackout
Nouveau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 24
Age : 28
Localisation : Nice
Emploi : Étudiant Lettres Modernes
Date d'inscription : 04/09/2008

Précisions
Vous êtes: étudiant(e) en lettres

MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Jeu 27 Nov - 17:27

Le problème avec les Lettres, c'est qu'elles sont très mal vues dans notre société actuelle. Lorsque je dis que je suis étudiant en 3ème année de Lettres, la première réflexion qui vient à mes oreilles c'est : "Tu dois lire énormément et ne jamais mettre le nez dehors !". C'est vraiment le genre de phrases que je ne supporte plus. je suis contraint, à chaque fois, d'expliquer que non seulement je ne passe pas ma vie à lire des livres, mais qu'il y a bien d'autres choses que j'apprécie dans ma vie ; et même plus que les Lettres. Il faudrait qu'on arrête avec les stéréotypes des étudiants lettrés qui sont constamment dans les BU, le nez plongé dans de vieux livres poussiéreux.

Ensuite, je pense que le problème vient de l'EN. Il n'y a aucune valorisation des Lettres. Et je ne parle pas simplement de la littérature ; je parle de la grammaire. Aujourd'hui, il est dramatique de constater que peu d'élèves savent s'exprimer correctement en français, faire des phrases cohérentes, écrire sans faute. Je pense que sur ce point-là, les programmes auraient dû accorder à la grammaire française une part bien plus importante qu'elle n'en a aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fibule
Niveau C
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2030
Localisation : Lille
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Lun 9 Mar - 18:21

En ce qui concerne la grammaire, rassure toi, ça va changer, les nouveaux programmes de collège en sont bourrés, mais cela, évidemment, au mépris de la littérature.
Force est de constater que le niveau orthographique et grammatical des élèves est souvent déplorable, mais en faire des petites secrétaires, est-ce vraiment le but?

Moi, je n'ai pas fait des lettres, et je ne passe pas le Capes pour devenir une sorte de super bescherelle. Le problème, c'est que hors de notre sphère, on pense en France que la littérature c'est pour savoir rédiger des curriculum vitae ou bien devenir des Madame Bovary. Qui ose encore dire que la littérature sert à penser, à développer un esprit critique et éventuellement à faire face plus intelligemment à certaines situations?

A la Sorbonne on dirait qu'ils commencent à y réfléchir, j'ai un ancien camarade de prépa qui est devenu auditeur interne en suivant le programme Phénix. Tous ceux qui en sortent s'adaptent très bien au monde de l'entreprise pourtant ils sortent tous de sciences humaines...

Y a-t-il vraiment un paradoxe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John_
Niveau H


Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 04/09/2008

MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Mer 1 Avr - 20:55

Citation :
les nouveaux programmes de collège en sont bourrés, mais cela, évidemment, au mépris de la littérature.

Pas du tout : les nouveaux programmes remettent au contraire non seulement davantage de grammaire, mais aussi davantage de littérature clasique. A tel point, d'ailleurs, qu'on en trouve facilement les excès : on peut faire Jaccottet et Bonnefoy en quatrième...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neoprofs.forumactif.org
VAL13
Nouveau


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Jeu 2 Déc - 16:56

Bonjour je découvre ce topic et je voulais ajouter mon grain de sel!! je crois que ce genre d'étude relève avant tout d'une certaine passion voir d'une évidence! Je travaille depuis plusieurs années dans le domaine commercial, et très honnêtement j'ai l'impression qu'être enseignant c'est un métier à part, qui privilégie les connaissances, les savoirs, leur transmission, et de mon point de vue c'est une liberté énorme!! Je suis en reprise d'étude parce que je me destine au crpe, depuis quelques années je voulais reprendre mais sans conviction, et avec le sentiment qu'il était trop tard. Vous avez peut-être eu la chance de trouver rapidement votre vocation, ou d'envisager vos études comme une évidence, je trouve que c'est une chance! Je ne regrette pas mon parcours passé car il a fait ce que je suis, mais je pense que je manquais de confiance en moi et en mes capacités à transmettre. Je passe un peu pour une originale à mon travail qui est sans rapport avec les lettres modernes et l'enseignement, mais j'ai hâte de changer de vie, en changeant de métier, et de faire autre chose qui n'est plus en rapport avec des clients ou de la rentabilité!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
del01
Niveau K
avatar

Féminin
Nombre de messages : 168
Age : 45
Localisation : Ile de France
Emploi : gestionnaire clientèle
Date d'inscription : 06/01/2011

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Jeu 6 Jan - 23:00

VAL13 a écrit:
Bonjour je découvre ce topic et je voulais ajouter mon grain de sel!! je crois que ce genre d'étude relève avant tout d'une certaine passion voir d'une évidence! Je travaille depuis plusieurs années dans le domaine commercial, et très honnêtement j'ai l'impression qu'être enseignant c'est un métier à part, qui privilégie les connaissances, les savoirs, leur transmission, et de mon point de vue c'est une liberté énorme!! Je suis en reprise d'étude parce que je me destine au crpe, depuis quelques années je voulais reprendre mais sans conviction, et avec le sentiment qu'il était trop tard. Vous avez peut-être eu la chance de trouver rapidement votre vocation, ou d'envisager vos études comme une évidence, je trouve que c'est une chance! Je ne regrette pas mon parcours passé car il a fait ce que je suis, mais je pense que je manquais de confiance en moi et en mes capacités à transmettre. Je passe un peu pour une originale à mon travail qui est sans rapport avec les lettres modernes et l'enseignement, mais j'ai hâte de changer de vie, en changeant de métier, et de faire autre chose qui n'est plus en rapport avec des clients ou de la rentabilité!


Je me retrouve dans ce que tu dis.
Par ailleurs quant à la valorisation des études de lettres, grâce au programme Phénix, et aux mentalités qui évoluent dans certaines entreprises il est de moins en moins rare de voir des étudiants lettrés intégrer des structures financières ou autres du monde de l'entreprise
D'ailleurs la dernière embauchée dans mon équipe sort d'un master 1 de lettres classiques et j'apprécie énormément sa culture, sa capacité d'expression écrite comme orale et au moins je n'ai pas en face de moins des statisticiens et "chiffres ambulants" émoulus des écoles de commerce, marketing.......................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurline
Niveau K
avatar

Féminin
Nombre de messages : 162
Localisation : lost
Emploi : capes agreg
Etudes, Loisirs ou Autre : Master
Date d'inscription : 21/08/2008

MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   Mer 20 Avr - 11:01

poNon non non, je ne regretterai jamais mes études de lettres même si parfois le découragement inte le bout de son nez. Mais il me semble que c'est le lot de chaque filières oups filière. Cependant, il est vrai que nous sommes "victime" d'une certaine caricature. On nous laisse entendre que nous sommes en marge de la société ou pire "inutiles". Mais jetons un regard critique sur les personnes qui véhiculent de telles idées. Il faut vraiment, pardonnez moi, "être à la masse" pour croire encore de nos jours que l'expression écrite et/ou orale est secondaire. Le métier de prof est particulier, certes mais il n'est pas pire qu'un autre. Par contre, il vaut mieux savoir où on met les pieds avant de s'engager, là encore le constat est général.

Une montée de courage pour tous les étudiants de lettres modernes ou classique. dddd dddd dddd dddd dddd
groupwave groupwave groupwave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: avenir des étudiants de lettres   

Revenir en haut Aller en bas
 
avenir des étudiants de lettres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pourquoi faites-vous des Lettres?
» Questions sur la L1 lettres classiques :D
» Aux étudiants ou autres qui souhaitent proposer un questionnaire à nos membres
» Avenir des Masters 2 professionnel enseignement
» Conseils sur les valeurs des lettres?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres :: Licence 4, le forum licence et prépa-
Sauter vers: