Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  NetLettresNetLettres  Forum RévisionsForum Révisions  Tchats IRCTchats IRC  BDD du TroubleBDD du Trouble  Fauteuses de TroubleFauteuses de Trouble  Connexion  

Partagez | 
 

 Lycées professionnels: toujours moins!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
neo
Niveau A
avatar

Nombre de messages : 9865
Localisation : HDF
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Lycées professionnels: toujours moins!   Dim 14 Déc - 11:24

Communiqué SNEP-SNUEP (FSU)
9 décembre 2008

X. DARCOS décide d’en donner encore moins aux lycéens de l’enseignement professionnel.


Après avoir diminué d’un quart le volume de la formation des lycéens en lycée professionnel en supprimant les formations BEP, et en passant de 4 ans à 3 ans la préparation au bac pro après la 3ème, au nom de « l’égale dignité des voies de formation », X. Darcos décide d’en donner toujours moins !

Le ministère a présenté en commission des Lycées du Conseil Supérieur de l’Education, sans concertation préalable avec l’ensemble des organisations syndicales, les grilles qui devraient s’appliquer dès la rentrée 2009 dans le cadre de la généralisation du BAC PRO 3 ans. En contradiction complète avec les objectifs affichés, il décide de fragiliser l’enseignement de certaines disciplines, risquant ainsi fortement d’hypothéquer les poursuites d’étude dans l’enseignement supérieur. Sont plus particulièrement touchées des disciplines d’enseignement général porteuses de contenus culturels variés et riches comme le français, l’histoire géographie, les arts appliqués et l’EPS.

Contrairement au texte précédent, ce projet globalise les horaires sur trois ans et abandonne toute référence à un horaire hebdomadaire, il ne définit rien en terme de dédoublements nécessaires aux apprentissages, ni de projet interdisciplinaire et renvoie toutes ces questions à l’autonomie de l’établissement. La promesse d’une dotation supplémentaire attribuée aux LP, toujours aléatoire, ne saurait garantir la possibilité d’assurer un enseignement de qualité partout et l’égalité de traitement sur l’ensemble du territoire. Il ne dit rien sur l’organisation des enseignements en liaison avec la certification intermédiaire de niveau V.

Ce projet aboutirait à l’annualisation du service des enseignants, qui se ferait au nom d’une meilleure gestion administrative de la mixité des publics (scolaire, apprentissage), dans le cadre de l’organisation en lycées de métiers, cela au détriment des conditions de travail des enseignants, de leurs possibilités d’investissement professionnel et de l’acquisition des contenus de formation par les élèves.

Une fois de plus, la spécificité de l’enseignement professionnel sous statut scolaire

- former le futur citoyen et le futur travailleur à travers la préparation d’un diplôme de haute qualification permettant des poursuites d’études - est remise en cause au profit de l’immédiateté d’une insertion dans le travail.

De plus, contrairement, à ce qui avait été annoncé dans de nombreuses académies, le ministre veut appliquer, dès la rentrée 2009, ces nouveaux horaires dans chacune des années du baccalauréat en 3 ans.

L’ensemble de ces dispositions aboutira à plusieurs milliers de suppressions de postes de professeurs enseignant en LP et à l’impossibilité d’assurer la formation des jeunes telle que prévue dans les programmes votés il y a quelques semaines.

Le SNUEP et le SNEP exigent, avec les organisations non signataires du protocole, le report de l’examen du texte au CSE, assorti de l’ouverture d’une réelle négociation avec toutes les organisations.

Le SNUEP et le SNEP appellent l’ensemble de celles-ci à se rencontrer au plus vite. Ils alertent immédiatement les enseignants de LP et débattront avec eux des formes de mobilisation à engager pour des horaires d’enseignement général en bac pro à la hauteur des exigences de formation.

Paris le 9 décembre 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vicim
Super Modo
Super Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13516
Age : 34
Localisation : Près de la mer...
Emploi : prof
Date d'inscription : 06/01/2007

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: Lycées professionnels: toujours moins!   Dim 14 Déc - 14:48

bah oui c'est hallucinant ! Cette réforme bac pro 3 ans va détruire l'enseignement professionnel !!! grrrrrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrrrrr

_________________
http://lesbavardagesdesophie.wordpress.com/



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesbavardagesdesophie.wordpress.com/
neo
Niveau A
avatar

Nombre de messages : 9865
Localisation : HDF
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: Lycées professionnels: toujours moins!   Dim 14 Déc - 15:12

Supprimer un an de bac pro ne suffit pas pour dégraisser; il faut aussi diminuer les grilles horaires d'enseignement général et les dédoublements...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Niveau A
avatar

Nombre de messages : 9865
Localisation : HDF
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: Lycées professionnels: toujours moins!   Dim 28 Déc - 21:53

Communiqué de l'Union Nationale Lycéenne
Paris, le 17 Décembre 2008.

Le bac pro, lui aussi dans la tourmente !

Aujourd’hui a eu lieu une réunion du Conseil Supérieur de l’Education durant laquelle l'UNL a fait part de ses inquiétudes concernant le baccalauréat professionnel, sujet lui aussi à une réforme hâtive et bâclée. L'Union Nationale Lycéenne rappelle que le CSE s’est prononcé à plusieurs reprises contre la généralisation du bac professionnel en 3 ans. L’UNL, premier syndicat lycéen, se félicite une nouvelle fois du report de la réforme du Lycée et demande au ministre de l’Education d’engager rapidement de véritables discussions autour de la réforme du lycée.

L’UNL prend acte des évolutions en terme de soutien personnalisé même si elle reste sceptique quant à sa mise en place du fait du manque de personnels pour l’assumer. Concernant l'organisation des horaires, l'UNL dénonce l'absence de la répartition hebdomadaire des cours au profit d’un nombre total d’heures à effectuer durant les trois ans du bac pro ! L'UNL s’alarme de plus des disparités qui apparaitront entre les lycées, créant de fait des cursus scolaires particuliers, remettant en cause le caractère national de l’enseignement et du baccalauréat.

L'UNL rappelle ensuite qu'elle revendique des journées ne dépassant pas les 6 heures de cours ainsi que des semaines de 27 heures. Or, cette réforme annonce entre 34 et 35 heures de cours par semaine. Nous nous posons la question de la cohérence de cette augmentation du volume horaire total : en effet, des journées surchargées amènent un échec des lycéens et s’opposent à la mise en place d’une nouvelle pédagogie, revendication ancienne de l’UNL.

Actuellement l'UNL tient à préciser que les lycéens ayant un Baccalauréat professionnel en 4 ans sont parfois en difficultés. Comment pourront-ils réussir cet examen capital avec une année de moins, soit ¼ du temps en moins ? Les inquiétudes concernant le fossé entre le bac pro et le BTS ne sont ainsi que renforcées.

L’Union Nationale Lycéenne a rédigé en ce sens une pétition à Xavier Darcos, exigeant une autre réforme du lycée. Cette pétition a déjà recueilli plus de 500 signatures en quelques 72 heures. Elle peut être signée sur notre site internet : www.unl-fr.org


Lucie Bousser
Présidente de l'Union Nationale Lycéenne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier
Niveau B
avatar

Nombre de messages : 3698
Age : 40
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Lycées professionnels: toujours moins!   Ven 9 Jan - 17:40

Une intersyndicale demande à Darcos le report de la réforme du bac professionnel


Une intersyndicale de l'enseignement professionnel a demandé vendredi au ministre de l'Education de suspendre la réforme de l'enseignement professionnel, qui doit être généralisée à la rentrée 2009, dans un communiqué commun.

Engagée par Xavier Darcos, la réforme de la voie professionnelle prévoit d'aligner le cursus du lycée professionnel sur ceux des autres lycées, soit en trois ans, au lieu de quatre jusqu'ici. Objectif: augmenter le niveau des qualifications, améliorer l'accès à l'emploi, voire inciter à continuer les études après le bac.

"Les organisations syndicales CGT Educ'action, Snuep-FSU, Snep-FSU et Snetap-FSU, SNLC-FO, Snalc-FGAF, SNCL-FAEN, SUD Education, s'adressent au ministre de l'Education pour lui demander de suspendre immédiatement la réforme de l'enseignement professionnel", écrivent-elles.

Elles réclament "la reprise des discussions sur la voie professionnelle comme il vient de le faire pour la voie générale du lycée", ajoutent-elles.

Annoncée à l'automne 2007, cette réforme a rapidement suscité des critiques: impression de rechercher surtout des économies budgétaires, incertitudes sur l'avenir des BEP, inquiétudes sur le fait que les élèves les plus en difficultés, ceux qui échoueront à décrocher un bac, ne sortent sans aucun diplôme.

Dans leur texte, les syndicats "réaffirment leur opposition totale à la suppression des sections de BEP et à la généralisation du baccalauréat professionnel en 3 ans".

"Cette réforme, dont la logique est d'accompagner les suppressions massives de postes dans les lycées, se fait dans la précipitation, une grande confusion, beaucoup d'incohérences et d'iniquité entre élèves", estiment-ils.

source : www.vousnousils.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Niveau A
avatar

Nombre de messages : 9865
Localisation : HDF
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: Lycées professionnels: toujours moins!   Lun 12 Jan - 19:00

olivier a écrit:
Une intersyndicale demande à Darcos le report de la réforme du bac professionnel

Communiqué intersyndical
9 janvier 2009

CGT Educ’action, SNUEP, SNEP, SNETAP-FSU, SNLC-FO, SNALC-FGAF, SNCL-FAEN, SUD Education

M. Xavier Darcos doit aussi suspendre la réforme de l’enseignement professionnel !

Les organisations syndicales CGT Éduc’action, SNUEP, SNEP et SNETAP-FSU, SNLC-FO, SNALC-FGAF, SNCL-FAEN, SUD Éducation, s’adressent au Ministre de l’Éducation pour lui demander de suspendre immédiatement la réforme de l’enseignement professionnel. Ces organisations réaffirment leur opposition totale à la suppression des sections de BEP et à la généralisation du Baccalauréat professionnel en 3 ans.


Les différents arrêtés et décrets soumis à l’avis du Conseil Supérieur de l’Éducation ont été majoritairement rejetés. Le Ministre de l’Éducation doit donc renoncer à leur publication ainsi qu’aux suppressions de postes, donc en suspendre la publication et ouvrir de véritables négociations. Les élections professionnelles de décembre ont montré l’opposition des personnels à cette réforme et elles ont conforté les organisations syndicales qui la combattent.

L’enseignement professionnel mérite mieux. Cette réforme, dont la logique est d’accompagner les suppressions massives de postes dans les lycées, se fait dans la précipitation, une grande confusion, beaucoup d’incohérences et d’iniquité entre élèves. Rien n’est prêt pour permettre aux élèves, terminant cette année leur cycle en collège, de choisir correctement leur orientation : CAP ou Baccalauréat, qui va décider et comment ? Depuis plus d’un an, élèves, parents dénoncent les dangers de cette réforme.

C’est pourquoi, ces organisations ont décidé de solliciter, ensemble, une rencontre, dans des délais rapides, avec le Ministre de l’Éducation. Elles veulent lui faire part de leurs désaccords, obtenir la suspension de cette réforme et la reprise des discussions sur la voie professionnelle comme il vient de le faire pour la voie générale du lycée.

Ces organisations appellent les personnels à se mobiliser massivement, notamment lors de la journée nationale de grève et de manifestations du 29 janvier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lycées professionnels: toujours moins!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lycées professionnels: toujours moins!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fermetures de lycées professionnels, rentrée 2008
» Nouvelle indemnité pour les enseignants des Lycées professionnels rentrée 2015
» Contrats d'objectifs et de moyens
» La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro
» Educpros commente le discours de François Hollande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres :: Forum PLP : concours et profs-
Sauter vers: