Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  NetLettresNetLettres  Forum RévisionsForum Révisions  Tchats IRCTchats IRC  BDD du TroubleBDD du Trouble  Fauteuses de TroubleFauteuses de Trouble  Connexion  

Partagez | 
 

 Le PLP, je me tâte...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
ornithorynque
Nouveau


Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 22/09/2009

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: Le PLP, je me tâte...   Jeu 1 Oct - 17:08

Moi, je suis en LP, certes pas depuis longtemps, et pas dans une ZEP ; mais j'ai l'impression d 'être "prof" et d'avoir des élèves.

Malheureusement, je crois que cela tient aussi beaucoup à l'encadrement vie scolaire. J'ai été assistant pédagogique dans un collège de ZEP/RAR, c'était bien pire que ce que je vie maintenant (et pourtant certains de mes élèves viennent de ce collège).

Mon premier message voulait surtout prévenir que PLP, parfois, c'est un sacerdoce et qu'il faut bien réfléchir. Finalement, ça rejoint pas mal ce que tu dis, Lorica !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://matthieu.guer1.free.fr
cath5660
Niveau E


Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 05/07/2008

MessageSujet: Re: Le PLP, je me tâte...   Jeu 1 Oct - 18:13

Quand je l'ai passé, la nette majorité des candidats étaient des littéraires, il y avait peu d'historiens et quasiment pas de géographes. D'ailleurs le français était coeff 3 et seulement 2 pour l'hist/géo, ce qui correspond à la réalité de l'enseignement. Et il n'y avait pas de 3° épreuve.
Les élèves de LP ne se gêneront pas pour vous renvoyer vos insuffisances, ils sont mêmes assez tatillons là dessus. Ne choisissez pas cette voie par dépit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mrs Jones
Niveau A
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8487
Age : 28
Date d'inscription : 02/06/2009

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: Le PLP, je me tâte...   Ven 2 Oct - 8:58

Merci à toutes, tu as bien raison ornithorynque de soulever ce point

Personnellement l'enseignement en histoire et lettres en LP m'intéresse autant que les lettres en collège - lycée. A la différence près que je connais pas beaucoup les élèves de LP. Là je pense que ça dépend des établissements!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ornithorynque
Nouveau


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 39
Emploi : prof (LHG) - sur le papier en tout cas
Etudes, Loisirs ou Autre : musicien
Date d'inscription : 22/09/2009

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: Le PLP, je me tâte...   Ven 2 Oct - 9:06

Joanna a écrit:
je connais pas beaucoup les élèves de LP. Là je pense que ça dépend des établissements!

Un petit stage ? Smile

Sinon je vois que tu es sur Paris... Il faut savoir que l'académie de Paris est très difficile à avoir en LP... car il n'y en a pas beaucoup. La formation n'est même pas ouverte à l'IUFM. Tu devras donc choisir entre l'ac de Versailles et celle de Créteil. Il y a de tout dans les deux académies (je suis sur l'académie de Versailles).

Mais sinon, oui, ça dépend énormément des établissements, de l'équipe pédagogique (avec une équipe soudée, ça va toujours mieux, les élèves le sentent), de la vie scolaire, de l'administration...

Je suis dans un lycée industriel, avec des modeleurs, des mécaniciens auto... et ça va relativement bien. Il arrive que les;lycées tertiaires soient plus agités (ha ! une classe de secrétaires...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://matthieu.guer1.free.fr
Mrs Jones
Niveau A
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8487
Age : 28
Date d'inscription : 02/06/2009

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: Le PLP, je me tâte...   Ven 2 Oct - 18:46

J'étais à Paris il faut que je modifie, je suis à Créteil maintenant!
C'est mon prof de pré-professionalisation qui m'a conseillé la LP, il m'a dit que vu que je voulais les lycées ça serait peut être plus intéressant, et de son expérience il m'a dit que quand on a un groupe motivé on peut faire des choses géniales!
Le stage pourquoi pas, j'y penserai après les écrits !

c'est là le soucis que j'ai, dans le cas fou où j'aurai le CAPES LM et le PLP lettres - histoires, je serai incapable de choisir entre les 2 :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cleofee
Modo
Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15336
Age : 34
Localisation : Paris
Emploi : Prof en LP!
Etudes, Loisirs ou Autre : Fabriquer des séquences, papoter avec les collègues...
Date d'inscription : 10/03/2006

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: Le PLP, je me tâte...   Sam 3 Oct - 16:33

ornithorynque a écrit:
D'un autre côté, j'ai des amies qui ont passé le PLP Lettres Histoire Géo par hasard et qui, la première déception passée (parce que malgré tout il yen a une quand on rate la capes et qu'on réussi le caplp), ne reviendraient en arrière pour rien au monde.

Je suis de celles-là justement! Je me dis que le hasard fait bien les choses puisque je ne songeais même pas à passer le caplp au départ et pour cause: je ne connaissais même pas ce concours! Aujourd'hui, ayant été vacataire en collège lorsque je passais mes concours, je sais que je suis à ma place et que je ne changerais de poste pour rien au monde.

_________________


I love you Pensez à vous inscrire sur la page Facebook de la BDD pour visualiser les dernières contributions : cliquez J'AIME sur cette page! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ornithorynque
Nouveau


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 39
Emploi : prof (LHG) - sur le papier en tout cas
Etudes, Loisirs ou Autre : musicien
Date d'inscription : 22/09/2009

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: Le PLP, je me tâte...   Sam 3 Oct - 19:13

cleofee a écrit:

Je suis de celles-là justement! Je me dis que le hasard fait bien les choses puisque je ne songeais même pas à passer le caplp au départ et pour cause: je ne connaissais même pas ce concours! Aujourd'hui, ayant été vacataire en collège lorsque je passais mes concours, je sais que je suis à ma place et que je ne changerais de poste pour rien au monde.

Et tu n'es pas la seule (Cleofee), de notre groupe de stagiaires de l'année dernière... J'en ai parlé avec quelques autres.

Joanna, je confirme ce qu'a dit ton prof, avec un groupe motivé, on peut faire des choses très intéressantes ; d'autant plus quand on tire intelligemment partie de la tri-valence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://matthieu.guer1.free.fr
Aeris_la_Cetra
Niveau K
avatar

Féminin
Nombre de messages : 148
Age : 33
Localisation : BZH power!
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Le PLP, je me tâte...   Mar 6 Oct - 7:00

[quote="ornithorynque"]
Joanna a écrit:


Il arrive que les;lycées tertiaires soient plus agités (ha ! une classe de secrétaires...)

J'ai des comptables et des secrétaires... et ... elles sont assez agitées en effet Very Happy Ca papote, ca papote toujours et encore!!! Mais elles sont gentilles Wink

Autrement, pour en revenir au sujet de discussion, je n'ai pas honte de dire que j'ai d'abord passé le capes (et le plp en même temps mais je n'ai pas bossé ce concours) et que j'étais dans l'optique d'avoir ce concours absolument!!! Je connaissais bien l'existence du plp par mon père et une amie. Au final, j'ai eu de meilleures notes au plp que capes... ce qui m'a fait changer de décision: j'ai passé alors une formation pour le concours du plp. Je voyais bien que ce concours était plus abordable pour moi que le capes d'HG... et à vrai dire, je commençais à en avoir ras le cul de faire des études. Mon père est enseignant dans un lycée agricole donc je connaissais déjà le public (et ca ne m'a pas vraiment effrayée). Je n'ai jamais eu de difficultés insurmontables en français (excepté pour l'orthographe... mais avant un bac +4, ca s'améliore c'est certain :p ), je me suis toujours plus ou moins débrouillée lorsqu'il y avait une étude de texte... J'ai donc eu mon concours cet été Very Happy

Aujourd'hui, je suis stagiaire en plp lettres HG... et petit bilan pour le moment: HG aucun soucis, "tout roule"... mais le français... c'est vraiment pas évident. J'ai eu quelques petites remises en questions, de grosses difficultés ect
Je pense que l'enseignement en français est très intéressant mais à l'heure actuelle, je n'arrive à prendre aucun recul et je trouve cette matière un peu "casse couille". L'approche de l'étude de la langue est un vrai bazar, tous les autres stagiaires de mon académie sont tout aussi décontenancés que moi en français. Personnellement, je déteste pas mais c'est un obstacle que je dois surmonter! Monter une séquence en français est vraiment difficile... Mais encore heureux que en LP, les profs sont plutôt solidaires!! (ca pour les LP c'est un gros plus!). J'ai aussi parlé avec mes collègues de mon lycée, lettres-Anglais ou bien même Lettres HG... et tous ont rencontrés ces difficultés la au début de leur carrière. Ce qui m'a rassurée donc Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ornithorynque
Nouveau


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 39
Emploi : prof (LHG) - sur le papier en tout cas
Etudes, Loisirs ou Autre : musicien
Date d'inscription : 22/09/2009

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: Le PLP, je me tâte...   Mar 6 Oct - 19:45

Quand on vient d'HG, on a tous un peu de mal à monter les séquences de français au début (l'inverse est vrai aussi). Donc ne t'inquiète pas Aeris, ça va venir. L'année de stage est faite pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://matthieu.guer1.free.fr
Aeris_la_Cetra
Niveau K
avatar

Féminin
Nombre de messages : 148
Age : 33
Localisation : BZH power!
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Le PLP, je me tâte...   Mar 6 Oct - 22:22

J'espère bien, parce que je t'avoue que actuellement, je me pose de grosses questions la dessus: "aurait-il mieux valu que je me concentre plus sur le capes d'HG?".
Je n'arrive à prendre aucun recul sur ce que je fais avec mes filles... et je me demande même si elles mêmes comprennent ou je veux en venir lol
Pour l'instant, elles disent pas grand chose (ah si, elles se plaignent quand je les fais écrire... xD ) mais j'ai un peu peur à l'avenir que les critiques fussent!

J'essaye de faire des choses qui peuvent les plaire (comme une séquence sur la mode par exemple) mais même lorsqu'elles se retrouvent face à un texte, elles attendent que ça se passe!!! (d'où ramassage des feuilles d'exercices, me donnant 10 fois plus de boulot Sad !!)

Pour le moment, je vis ou jour le jour: demain soir, je dois préparer la séance du lendemain et ainsi de suite!! Comment pouvoir bien construire une séquence dans ces conditions? (avec ces deux jours d'iufm la de $*^p^$^*ù Very Happy)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ornithorynque
Nouveau


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 39
Emploi : prof (LHG) - sur le papier en tout cas
Etudes, Loisirs ou Autre : musicien
Date d'inscription : 22/09/2009

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: Le PLP, je me tâte...   Mer 7 Oct - 13:11

Les séances du jour au lendemain, on est tous passé par là, ça va s'arranger ! De mémoire, c'est à la troisième séquence que j'ai réussi à la préparer d'avance et que j'ai pu respirer (oui, je sais, ça fait encore long...). Mais c'est aussi comme ça qu'on apprend, et pas forcément en récupérant des trucs clef en main.

Pour ton problème de lecture : perso, je ne distribue jamais un texte pour les laisser seuls devant. Selon le moment de l'année, j'attaque direct par une lecture à voix haute (souvent par les élèves sauf si le texte est vraiment complexe) en interrogeant les élèves un par un (genre 5 ou 6 lignes chacun) comme ça, ce n'est pas trop long par élève. Puis je leur demande une relecture à voix basse, puis on attaque l'analyse. Sinon, on peut faire l'inverse, mais plus tard dans l'année.
Si je leur ai donné les questions, on fait les premières ensemble, puis je leur dis de continuer (15 à 20 min. de travail personnel ou par binôme), puis reprise en cours dialogué.
Moyennant quoi, ils ne restent pas béants devant leur texte (du moins, pas tous).

Ensuite, pour les thèmes, ce ne sont pas toujours ceux qu'on croit qui les intéressent. L'année dernière, mes gars d'electrotech, je les ai intéressés avec Cyrano. Je pensais qu'ils accrocheraient avec le côté bagarreur et grande gueule, et bien pas du tout ! C'est l'histoire de Roxane qui les a emballés ! Ils aiment aussi sortir de leur quotidien, et ils n'aiment pas forcément que leur vie et ce qui la fait soit vampirisé par l'école. Peut-être que la mode, pour tes secrétaires, elles en ont par dessus la tête. Mais peut-être aussi qu'elles pourraient être intéressées par une bonne petite tragédie avec un destin de femme hors du commun. Pourquoi pas Phèdre ? Ou bien Bérénice, ça pourrait marcher.
Dans ce cas, prends le temps de lire à voix haute avec elles. Même si ça prend 25 min sur ton cours. Prends le temps de raconter l'histoire, ce qui se passe entre les deux extraits que tu as choisis.

Bref, on a l'embarras du choix. Mais être toujours trop loin de leurs préoccupation, ils décrochent ; toujours trop près, ils sont saoulés.

Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://matthieu.guer1.free.fr
Aeris_la_Cetra
Niveau K
avatar

Féminin
Nombre de messages : 148
Age : 33
Localisation : BZH power!
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Le PLP, je me tâte...   Mer 7 Oct - 16:35

Merci de tes conseils, ils sont les bienvenues!

Bon hop au boulot Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le PLP, je me tâte...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le PLP, je me tâte...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres :: Forum PLP : concours et profs-
Sauter vers: