Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  NetLettresNetLettres  Forum RévisionsForum Révisions  Tchats IRCTchats IRC  BDD du TroubleBDD du Trouble  Fauteuses de TroubleFauteuses de Trouble  Connexion  

Partagez | 
 

 Réalités du métier ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ayaeu
Nouveau


Féminin
Nombre de messages : 14
Age : 44
Localisation : Bordeaux
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Réalités du métier ???   Mar 1 Fév - 11:44

Bonjour,

Je crée ce post car je suis dans une grosse période de doute sur ma vocation pour ce métier. Cela fait des années que j'y pense et je me suis lancée dans la préparation des écrits à l'arrache au mois de juin dernier. L'admissibilité acquise, je n'ai eu en retour que des commentaires négatifs sur le métier. J'ai réalisé un stage en élémentaire la semaine dernière, et j'ai apprécié le contact avec les élèves (mais observation seulement), les méthodes pédagogiques et la relation enseignant/élève. Malgré cela, les enseignants que j'ai observés m'ont tous fait part de la charge de travail importante. Mes recherches sur le net aboutissent systématiquement sur des forums sur lesquels témoignent des PE désenchantés (sur le MEN, les parents, les élèves) et travaillant jusqu'à pas d'heure pour préparer les cours des jours suivants.
Mon expérience dans le privé n'est pas de tout repos et je pense avoir une certaine capacité de travail, mais je ne veux pas sacrifier ma vie de famille (3 enfants et accessoirement un mari quand-même).

Avez-vous eu les mêmes réflexions, les mêmes doutes, les avez-vous surmontés ?
Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amély
Niveau F
avatar

Féminin
Nombre de messages : 902
Age : 44
Emploi : Enseignante
Etudes, Loisirs ou Autre : Quand j'aurai le temps ... Couture, pâtisserie, danse
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Mar 1 Fév - 12:11

J'ai 12 ans d'enseignement dans le secondaire derrière moi donc je crois être en mesure de te répondre.

Je n'étais moi même pas bien armée à ce qui m'attendait quand j'ai passé le CAPES. Je savais que j'aurais probablement des élèves difficiles mais je ne m'attendais pas à devoir me battre seule d'où certaines désillusions.
En revanche, j'adore ce métier. J'aime le contact avec les élèves, les échanges avec les collègues, quand ça se passe bien, c'est vraiment épanouissant. Quelle satisfaction, quand tu vois qu'un élève a progressé et que tu y as contribué. Quand tu prépares une séance et que ça marche du tonnerre et que tu sens que les élèves sont réceptifs, c'est très grisant.

Alors bien sûr, on donne beaucoup, je ne te le cache pas. Il faut se blinder. Savoir scinder son travail et sa vie de famille ( c'est ce que j'ai le plus de mal à faire, mais s'il y a du mieux depuis que j'ai des enfants) , accepter de jouer un personnage, celui de l'enseignant qui se détache de ce que tu es vraiment ( c'est un moyen de se protéger).
C'est un métier à part et tu ne peux savoir si tu es faite pour cela qu'en essayant.

Tes doutes sont tout à fait légitimes. Il témoigne de ta conscience des difficultés du métier.
Quant aux témoignages que tu lis, c'est un peu normal. Quand on est en difficulté, on éprouve nécessairement le besoin de vider son sac Wink. On entend probablement moins ceux qui sont heureux dans ce métier ( et pourtant j'en connais bon nombre Wink )

Les débuts seront sans doute plus difficiles mais une fois que tu auras un peu d'expérience, tu auras plus de temps pour toi et ta famille. Faire la part des choses entre sa famille et son travail, c'est aussi une nécessité. Il ne faut pas hésiter à s'approprier du travail fait par d'autres pour gagner du temps. On pourrait travailler 24H sur 24 si on y prenait pas garde Wink et sans garanti d'un meilleur résultat!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ayaeu
Nouveau


Féminin
Nombre de messages : 14
Age : 44
Localisation : Bordeaux
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Mar 1 Fév - 12:20

Merci beaucoup pour ta réponse Amély, qui permet de relativiser. Effectivement, il faut pratiquer pour se faire une idée. Mais ma crainte, c'est que si cela ne me convient pas, j'aie du mal à rejoindre mon premier parcours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saroli
Niveau E


Féminin
Nombre de messages : 1042
Localisation : Entre Lille et Dunkerque
Emploi : T1, ca y est, vivement T2 !
Etudes, Loisirs ou Autre : Cuisine et voyage (quand ce sera possible !)
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Mar 1 Fév - 12:22

Bonjour,

Comme toi, j'ai bossé pendant 15 ans comme responsable d'une usine dans le secteur privé (je suis ingénieur à la base). Je n'avais pas voulu m'orienter vers l'enseignement après le bac car je n'en voyais que les aspects négatifs, mes parents étant dans l'enseignement tous les 2. En effet, je ne me voyai pas me coltiner des réflexions du genre "pétier de feignant" alors que je savais qu'il y avait un gros boulot.

Maintenant, après mon expérience dans l'industrie et 1 semaine de stage en responsabilité... Eh bien, je me dis que je continue !

Oui, aux yeux de 90% des français, je serai une grosse fainéante, eh bien,je m'en fous, grand bien leur fasse de penser ça et de ne surtout pas se remettre en question ! Oui, le boulot sera prenant; n'espère pas au début passer tous tes mercredis avec tes enfants (d'abord tu auras régulièrement des réunions péda) et être tranquillou le we avec ta famille; mais bon, je crois pas que ce soit le bagne, non plus. Je pense que le plus dur est de trouver la bonne organisation, il y a une vrai dichotomie dans ce métier qu'il faut savoir gérer : un temps devant les élèves, un temps en "solo". En stage en responsabilité, j'ai bossé jusqu'à 1h du mat pour mes preps tous les jours, MAIS, j'ai été prévenu à la dernière minute et je n'avais jamais fait de preps... Pour ma deuxième période de stage qui a lieu à la rentrée de mars, je suis déjà en train de préparer; je pense donc que je me coucherai beaucoup plus tôt. Quand tu seras en poste, il faudra donc bien anticiper pendant les mercredis et les vacances, pour te garder du temps de vie le we et te coucher à des heures normales. Oui, les consignes du ministère, des inspecteurs... sont parfois bien pénibles; mais, comme me dit ma mère -et c'est une grande vérité-, l'avantage par rapport à un patron, c'est qu'on ne les voit pas tous les jours ces gens-là et finalement, avec les enfants, on est quand même seule maître à bord...

Voilà, j'espère t'avoir rassuré !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rylia
Niveau A
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6526
Emploi : maso (9è année en REP...)
Date d'inscription : 15/01/2007

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Mar 1 Fév - 12:52

ayaeu a écrit:
travaillant jusqu'à pas d'heure pour préparer les cours des jours suivants.
Mon expérience dans le privé n'est pas de tout repos et je pense avoir une certaine capacité de travail, mais je ne veux pas sacrifier ma vie de famille (3 enfants et accessoirement un mari quand-même).

oui, au début, pas de préparation d'avance (je suis en collège et avant j'étais en lycée), donc beaucoup de boulot, mais ça ne dure qu'un temps.
Maintenant, j'ai toujours du boulot, mais alors que la première année je me couchais toujours entre minuit et 2h, je peux te dire que maintenant c'est beaucoup plus light.
Parfois (avant les conseils surtout car il faut boucler ce qui ne l'a pas été), il y a encore pas mal de taf en une courte période. Mais le reste du temps, je vais me coucher à l'heure que je veux, je ne bosse le soir que quand j'en ai envie et rien de plus exaltant à faire, je ne travaille jamais quand mon fiston est là (sauf si je veux le laisser seul avec son papa pour un truc entre hommes ou que j'ai un truc à faire pour le lendemain qui ne peut réellement pas attendre). Le bémol, je travaille encore trop, à mon goût, à la dernière minute et ça, j'aimerais vraiment que ça cesse, même si ça diminue très progressivement. Il faut dire aussi, qu'avec le temps, tu peux réutiliser des cours, même s'il faut les modifier (ne serait-ce que pour ne pas tomber dans la routine), tu sais mieux ce qui passera avec tes élèves (alors qu'au début tu tâtonnes et te fourvoies dans des trucs inutiles) et tu acquiers une plus grande facilité à improviser.
Par contre, prends du recul d'emblée (mais avec un expérience professionnelle avant, ce sera plus simple): en ce qui me concerne, mon fils passe avant les enfants des autres, donc mes élèves n'arrivent qu'en second plan; quant à mon mari, je lui demande régulièrement si je ne lui prends pas la tête à parler trop boulot ou si je ne bosse pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ayaeu
Nouveau


Féminin
Nombre de messages : 14
Age : 44
Localisation : Bordeaux
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Mar 1 Fév - 13:38

Merci pour vos réponses, ça me donne du baume au coeur et me donne de l'énergie pour bosser ce soir (mais pas assez pour avoir été courir entre midi et deux Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klervi
Niveau C
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3137
Age : 35
Localisation : Sud Oise
Emploi : Informaticienne
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Mar 1 Fév - 13:40

Ayaeu je te comprend ... ma voisine est insit et quand je l'entend parler de son boulot (elle ne sait pas que je passe le concours) et bien ça motive pas trop et je me demande si je fais bien de faire ça ...
Mais bon finalement mon envie reprend le dessus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rylia
Niveau A
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6526
Emploi : maso (9è année en REP...)
Date d'inscription : 15/01/2007

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Mar 1 Fév - 17:10

ayaeu a écrit:
ça me donne de l'énergie pour bosser ce soir (mais pas assez pour avoir été courir entre midi et deux Wink )

t'inquiète, on est aussi là pour ça.

Dans ces cas-là, voilà ce qui t'attend 8888 et tu as intérêt à y aller demain car on t'attendra au rapport, sinon, on passe au dessus iiii iiii



(en tout cas, je peux te dire que malgré ses aléas -et il y en a dans tous les domaines, sauf quand tu te réincarnes en Nicolas Hulot, ce que j'espère être dans une vie future, et encore, même lui doit avoir des soucis de travail; mais les aléas tu dois les connaître, sinon tu ne te serais pas reconvertie- bref, malgré tout, j'adore mon boulot et, pour le moment, bien que je ne l'exerce que depuis 7 ans, je ne me vois pas en changer! -peut-être que ce sera le cas un jour)



HS: Klervi, on doit être plus ou moins voisine de département.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klervi
Niveau C
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3137
Age : 35
Localisation : Sud Oise
Emploi : Informaticienne
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Mar 1 Fév - 18:28

Rylia tu es de où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noann
Niveau J
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Age : 39
Localisation : les brumes de l'Ankou
Emploi : aide-documentaliste
Etudes, Loisirs ou Autre : CAPES de lettres
Date d'inscription : 21/01/2011

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Mer 2 Fév - 10:26

Salut,
alors moi je suis instit et directrice, et je prépare le CAPES (pour te situer). J'ai travaillé dans le privé avant, comme cadre financier, donc je connais également la réalité du secteur privé.
Pourquoi le CAPES? En dehors de ma passion pour la littérature, en tant qu'enseignante de primaire ET directrice j'en ai tout simplement assez des relations avec des parents qui viennent tous les jours râler parce qu'il y a un truc qui ne leur plaît pas. C'est ça que je trouve le plus difficile dans ce métier, les parents qui consomment littéralement de l'école, qui posent tout le temps des questions.
Et pour avoir été vacataire au collège, oui il y a beaucoup moins de relations avec les parents, et elles se situent à un niveau moins affectif (pas de problèmes de cour, de copains qui ne jouent pas avec leur enfant etc...)

Moi quand je vais acheter des vêtements, je ne prends pas la tête du responsable de la boutique pour lui demander sa compta, lui dire que je pense que ce rayon serait mieux ailleurs, bref pinailler! Comme le dit mon inspecteur, en France il y a 60 millions de spécialistes de l'éducation. Ca c'est l'aspect super pénible. Vraiment, vraiment pénible.
A part ça?
La charge de travail est gérable si tu n'essaies pas d'être perfectionniste! oui parfois tu peux préparer un peu à l'arrache si tu connais bien ton niveau. ET tu sais quoi, si tu as bien compris les programmes, si tu sais ce que les élèves doivent avoir appris, eh bien parfois tu es plus efficace en préparant moins, en étant en forme et en t'appuyant sur les manuels. Je ne dis pas de ne pas préparer, hein, mais parfois, réfléchir 2 minutes, prendre un manuel, une séance déjà faite par un collègue est mieux que de s'arracher les cheveux jusqu'à 2h du mat.
Et là, quand tu arrive à faire une bonne séance c'est un peu magique, une classe de gamins qui comprend la notion que tu veux leur inculquer...

Une autre réalité: le multi niveaux. Plus de 60% des classes en france le sont, donc prépares-toi à en avoir. Ne le vois pas comme une malédiction, ça peut être aussi un atout, enrichissant, pour toi, pour les élèves!

Donc pour résumer: métier intéressant, super contact avec les gamins ET charge de travail gérable si tu te fais un peu violence et que tu ne réinventes pas tout toi-même (non tu ne seras pas aune mauvaise instit si tu fais ça).
Les relations avec les adultes: parents d'élèves, franchement très lourd. Collègues, inspecteurs, CPC, ça dépend de ta circo (non l'inspecteur n'est pas forcément un grand méchant). Collègues, ATSEM, pareil, ça dépend où tu tombes. Donc: diplomatie, et une bonne dose de "ils n'auront pas ma peau" et ça ira!!
C'est un métier. Comme un autre. Bons côtés et mauvais côtés s'équilibrent à peu près, après tout dépend de ta personnalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rylia
Niveau A
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6526
Emploi : maso (9è année en REP...)
Date d'inscription : 15/01/2007

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Mer 2 Fév - 10:29

Klervi a écrit:
Rylia tu es de où ?

réponse en mp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
del01
Niveau K
avatar

Féminin
Nombre de messages : 168
Age : 45
Localisation : Ile de France
Emploi : gestionnaire clientèle
Date d'inscription : 06/01/2011

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Mer 2 Fév - 18:12

noann a écrit:
Salut,
alors moi je suis instit et directrice, et je prépare le CAPES (pour te situer). J'ai travaillé dans le privé avant, comme cadre financier, donc je connais également la réalité du secteur privé.
Pourquoi le CAPES? En dehors de ma passion pour la littérature, en tant qu'enseignante de primaire ET directrice j'en ai tout simplement assez des relations avec des parents qui viennent tous les jours râler parce qu'il y a un truc qui ne leur plaît pas. C'est ça que je trouve le plus difficile dans ce métier, les parents qui consomment littéralement de l'école, qui posent tout le temps des questions.
Et pour avoir été vacataire au collège, oui il y a beaucoup moins de relations avec les parents, et elles se situent à un niveau moins affectif (pas de problèmes de cour, de copains qui ne jouent pas avec leur enfant etc...)

Moi quand je vais acheter des vêtements, je ne prends pas la tête du responsable de la boutique pour lui demander sa compta, lui dire que je pense que ce rayon serait mieux ailleurs, bref pinailler! Comme le dit mon inspecteur, en France il y a 60 millions de spécialistes de l'éducation. Ca c'est l'aspect super pénible. Vraiment, vraiment pénible.
A part ça?
La charge de travail est gérable si tu n'essaies pas d'être perfectionniste! oui parfois tu peux préparer un peu à l'arrache si tu connais bien ton niveau. ET tu sais quoi, si tu as bien compris les programmes, si tu sais ce que les élèves doivent avoir appris, eh bien parfois tu es plus efficace en préparant moins, en étant en forme et en t'appuyant sur les manuels. Je ne dis pas de ne pas préparer, hein, mais parfois, réfléchir 2 minutes, prendre un manuel, une séance déjà faite par un collègue est mieux que de s'arracher les cheveux jusqu'à 2h du mat.
Et là, quand tu arrive à faire une bonne séance c'est un peu magique, une classe de gamins qui comprend la notion que tu veux leur inculquer...

Une autre réalité: le multi niveaux. Plus de 60% des classes en france le sont, donc prépares-toi à en avoir. Ne le vois pas comme une malédiction, ça peut être aussi un atout, enrichissant, pour toi, pour les élèves!

Donc pour résumer: métier intéressant, super contact avec les gamins ET charge de travail gérable si tu te fais un peu violence et que tu ne réinventes pas tout toi-même (non tu ne seras pas aune mauvaise instit si tu fais ça).
Les relations avec les adultes: parents d'élèves, franchement très lourd. Collègues, inspecteurs, CPC, ça dépend de ta circo (non l'inspecteur n'est pas forcément un grand méchant). Collègues, ATSEM, pareil, ça dépend où tu tombes. Donc: diplomatie, et une bonne dose de "ils n'auront pas ma peau" et ça ira!!
C'est un métier. Comme un autre. Bons côtés et mauvais côtés s'équilibrent à peu près, après tout dépend de ta personnalité.


bonjour ,

je suis "juste" parent d'élève et je suis entièrement d'accord, lorsque les rares fois je suis à la sortie de l'école, je ne supporte pas les troupeaux de parents qui sautent littéralement sur les instits pour des détails qui n'intéressent qu'eux. ! heureusement la directrice qui est aussi la maîtresse de mon fils est très ferme et ne laisse pas de débordement quand elle voit que ses instits sont assaillies.

je compatis

bon courage pour le capes et pour les postes de instit/directrice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noann
Niveau J
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Age : 39
Localisation : les brumes de l'Ankou
Emploi : aide-documentaliste
Etudes, Loisirs ou Autre : CAPES de lettres
Date d'inscription : 21/01/2011

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Mer 2 Fév - 18:20

Eh bien tu sais, des parents d'élèves comme ça ça fait chaud au coeur!

Bon c'est comme pour tout, cette histoire de parents, d'ailleurs.
Ceux que je décris, ne sont pas forcément majoritaires.
Mais ce sont eux qu'on voit... et qui peuvent parfois nous pourrir la vie, donc il faut s'accrocher. Et ne laisser aucune prise ne pas montrer que ça nous touche tout en restant diplomate.

Tout un art.

Auquel nous ne sommes absolument pas formés. Et ce n'est pas normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aline
Modo
Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22005
Age : 34
Localisation : Jura
Emploi : Professeur des Zécoles
Etudes, Loisirs ou Autre : me dépatouiller dans mes cours, faire des balades avec ma jument.
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Mer 2 Fév - 18:38

Bon alors, à moi de raconter "ma life" ! Laughing

Je prépare le CRPE comme toi (admissible) et j'ai depuis la rentrée de janvier une classe jusqu'au 1er juillet ! Merci le privé !
J'ai donc la chance de découvrir si ce métier est fait pour moi ou non.

Alors je ne te cacherai pas que les premiers jours, ce n'était que du bonheur. Et maintenant, c'est un dur retour à la réalité.
J'ai déjà une classe de cycle3 : CE2/CM1/CM2 donc déjà quand on début ce n'est pas évident, mais en plus en multi-niveaux ça demande encore plus de prépas ! Pour chaque heure de français et maths, je dois préparer 3 cours différents. Et après faut jongler dans la classe entre tous ces niveaux ! Je finis la journée sur les rotules.
Ensuite, j'ai quelques élèves qui ont des soucis de discipline. D'ailleurs vendredi soir avec la directrice on rencontre les parents d'un de mes CM2 pour mettre les choses au clair. Il va beaucoup trop loin, se prend pour le maître dans la classe et tout ce que je peux lui dire lui passe bien au-dessus. Elle envisage même une mise à pied, chose qu'elle n'a jamais faite en plus de 10 ans de direction !
Et donc, cet élève-là, ajouté à 2/3 autres qui bougent, m'amène à douter de mon voeu d'être instit. Jeudi soir j'ai hurlé dans ma voiture en rentrant, mardi midi j'ai failli fondre en larmes à l'école. Je me sens complètement démunie.
Par contre j'ai la chance d'avoir 3 collègues (petite école) super sympa et qui me soutiennent et me rassurent. En effet, à un moment donné on se met en tête que ça vient de nous et que c'est de notre faute.


Et après la grosse journée de cours (je pars à 7h le matin, ne rentre pas avant 19h30 le soir), il reste encore 2/3h de prépas.
Mais comme il a été dit précédemment, une fois que l'on a préparé une séquence, on pourra la réexploiter avec une autre classe les années suivantes, en adaptant bien sûr.
Et puis il y a Internet aussi qui permet de trouver beaucoup d'infos.

Bon allez, assez papoter, j'ai des cours à préparer moi ! Laughing
Tu vois, même avec ces moments de doute, ces moments de désespoir, il faut s'accrocher, ça vaut le coup ! Wink

_________________
2015-2016 : T4 - toujours dans le monde merveilleux de l'enseignement spécialisé ! Enseigne en ULIS-école + prépare le CAPA-SH.
Mon p'tit blog : http://clis1jour.eklablog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majea
Modo
Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8596
Age : 34
Localisation : Morbihan
Emploi : Prof des écoles
Date d'inscription : 28/10/2005

Précisions
Vous êtes: autre

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Mer 2 Fév - 22:56

Pour avoir connu et pratiqué les deux métiers (prof en secondaire et prof des écoles) , la charge de travail est beaucoup plus lourde dans l'élémentaire (nous enseignons toutes les matières)
C'est une organisation à prendre mais j'adore ce que je fais !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
del01
Niveau K
avatar

Féminin
Nombre de messages : 168
Age : 45
Localisation : Ile de France
Emploi : gestionnaire clientèle
Date d'inscription : 06/01/2011

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Mer 2 Fév - 23:07

Aline a écrit:
Bon alors, à moi de raconter "ma life" ! Laughing

Je prépare le CRPE comme toi (admissible) et j'ai depuis la rentrée de janvier une classe jusqu'au 1er juillet ! Merci le privé !
J'ai donc la chance de découvrir si ce métier est fait pour moi ou non.

Alors je ne te cacherai pas que les premiers jours, ce n'était que du bonheur. Et maintenant, c'est un dur retour à la réalité.
J'ai déjà une classe de cycle3 : CE2/CM1/CM2 donc déjà quand on début ce n'est pas évident, mais en plus en multi-niveaux ça demande encore plus de prépas ! Pour chaque heure de français et maths, je dois préparer 3 cours différents. Et après faut jongler dans la classe entre tous ces niveaux ! Je finis la journée sur les rotules.
Ensuite, j'ai quelques élèves qui ont des soucis de discipline. D'ailleurs vendredi soir avec la directrice on rencontre les parents d'un de mes CM2 pour mettre les choses au clair. Il va beaucoup trop loin, se prend pour le maître dans la classe et tout ce que je peux lui dire lui passe bien au-dessus. Elle envisage même une mise à pied, chose qu'elle n'a jamais faite en plus de 10 ans de direction !
Et donc, cet élève-là, ajouté à 2/3 autres qui bougent, m'amène à douter de mon voeu d'être instit. Jeudi soir j'ai hurlé dans ma voiture en rentrant, mardi midi j'ai failli fondre en larmes à l'école. Je me sens complètement démunie.
Par contre j'ai la chance d'avoir 3 collègues (petite école) super sympa et qui me soutiennent et me rassurent. En effet, à un moment donné on se met en tête que ça vient de nous et que c'est de notre faute.


Et après la grosse journée de cours (je pars à 7h le matin, ne rentre pas avant 19h30 le soir), il reste encore 2/3h de prépas.
Mais comme il a été dit précédemment, une fois que l'on a préparé une séquence, on pourra la réexploiter avec une autre classe les années suivantes, en adaptant bien sûr.
Et puis il y a Internet aussi qui permet de trouver beaucoup d'infos.

Bon allez, assez papoter, j'ai des cours à préparer moi ! Laughing
Tu vois, même avec ces moments de doute, ces moments de désespoir, il faut s'accrocher, ça vaut le coup ! Wink



bonsoir,

c'est grâce à des témoignages comme le tient que j'ai envie d'être prof des écoles mais aussi que même en tant que parent je soutiens les enseignants, y en a marre des petits et de leurs chers parents qui "pourrissent" les cours et les sorties d'école , après tout si leur enfant est si génial et si peu perturbateur ils n'ont cas faire l'école à la maison, ils verront ils reviendront en courant à l'école !

bon courage et merci pour ces témoignages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aline
Modo
Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22005
Age : 34
Localisation : Jura
Emploi : Professeur des Zécoles
Etudes, Loisirs ou Autre : me dépatouiller dans mes cours, faire des balades avec ma jument.
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Jeu 3 Fév - 1:09

J'ai oublié : c'est aussi les "maîtresse" qui me tiennent motivée certains jours ! Quel bonheur quand on entend ces mots ! Smile

_________________
2015-2016 : T4 - toujours dans le monde merveilleux de l'enseignement spécialisé ! Enseigne en ULIS-école + prépare le CAPA-SH.
Mon p'tit blog : http://clis1jour.eklablog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
camoche
Niveau E
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1264
Age : 35
Localisation : Verdun, 55
Emploi : Congé parental
Etudes, Loisirs ou Autre : Mère de trois enfants: 7 ans, 4 ans et 18 mois
Date d'inscription : 19/07/2009

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Jeu 3 Fév - 8:04

C'est clair que ce genre de comportement peut nous faire douter mais au contraire, moi je me sens re-booster à chaque fois, en me disant que je fais mon travail consciencieusement, que je m'investis toujours, peut-être trop, mais surtout que j'aime ce que je fais.

Il y a tout de même du bonheur à voir quand on apprend quelque chose à un enfant, le voir grandir et devenir plus mature.

J'ai travaillé 8 ans dans un collège comme surveillante. J'ai donné des cours à des élèves en difficulté, j'ai aidé des élèves ou des parents qui avaient des soucis, je les ai soutenus, je leur ai parlé... C'est pour cela que j'aime ce métier, que je me bats pour continuer et réussir!!!

Pourtant comme vous, il m'est arrivé de douter, j'ai eu des accrochages avec des parents mécontents, avec des élèves qui ont des soucis de discipline...

Mais je m'accroche toujours à mon rêve car je sais ce que je veux!!!

Courage Aline!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://envolversleprofessorat.eklablog.com/
chamboultou
V.I.P
V.I.P
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3141
Localisation : Hte Savoie
Emploi : Prof des zécoles
Etudes, Loisirs ou Autre : euh...
Date d'inscription : 06/05/2010

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Jeu 3 Fév - 8:10

Perso, quitte à bosser à la maison et me coucher à minuit / une heure du mat' j'aimerai autant que ce soit pour un boulot qui me plait que pour réviser le concours Mr.Red

Et puis comme l'ont dit les autres c'est du boulot, de la prépa, mais on ne peut pas réinventer tout tout le temps et il existe des "trucs" déjà bien ficelés qui nous faciliteront la vie ; et au fur et à mesure on se connait mieux on prépare mieux on gagne du temps, et on arrive certainement à cloisonner vie de famille / prépa.

Finalement entre un job avec la pression des chiffres, des objectifs etc je préfère un job avec la pression de la prépa !

Et pour les parents d'élèves dans l'école de ma fille je n'ai pas asisté à des scènes de "chieurs", mais je comprends que ça soit pénible, et bien que je sois curieuse de savoir ce que font les élèves et comment, je me garderai toujours de tout commentaire c'est déplacé ! Le seul truc que je pourrai dire c'est le manque de politesse des PE vis-à-vis des parents, mais c'est un détail et franchement dans le brouhaha de la cour ça se comprend !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moncrpe.canalblog.com
ayaeu
Nouveau


Féminin
Nombre de messages : 14
Age : 44
Localisation : Bordeaux
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   Jeu 3 Fév - 8:50

Merci pour tous ces témoignages. Du positif et du négatif donc... Comme dans tous les métiers ! Reste juste à pouvoir équilibrer la balance du bon côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réalités du métier ???   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réalités du métier ???
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réalités du métier ???
» Inspecteur : les réalités du métier.
» INFP et réalité / métier
» le métier
» [Fiche de métier] Les Cost-Killers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres :: Forum CRPE-
Sauter vers: