Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  NetLettresNetLettres  Forum RévisionsForum Révisions  Tchats IRCTchats IRC  BDD du TroubleBDD du Trouble  Fauteuses de TroubleFauteuses de Trouble  Connexion  

Partagez | 
 

 Mila Saint Anne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Mila Saint Anne
Nouveau


Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   Sam 26 Mai - 22:34

xavaga a écrit:
Pourquoi ne veux-tu plus mettre de notes ?

Je peux te renvoyer la question : pourquoi continues-tu à en mettre ?
Pourquoi il faudrait se justifier de ne pas mettre de notes alors qu'on ne demande jamais à ceux qui en mettent de se justifier ?
J'ai un peu de mal à comprendre mais je veux bien que l'on m'explique.

Personnellement je n'en mets pas parce que je n'en vois plus l'intérêt. Et que rien ne m'oblige à le faire.

Cela dit étant donné le ton qu'emploient ceux qui perdent leur temps à venir poster sur ce fil, je n'ai pas vraiment envie de m'en expliquer non plus.
Au cas ou cela leur aurait échappé, c'est un fil de présentation, pas de discussion.
Ceux qui ça intéresse iront sur mon blog (que visiblement certains ont déjà trouvé) et liront les billets que j'ai consacré à ce sujet.

Bon week end.

Mila.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mila Saint Anne
Nouveau


Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   Sam 26 Mai - 22:35

Swoop a écrit:
Mila Saint Anne a écrit:
Swoop a écrit:
C'est un peu de la connerie de ne pas mettre de notes, non ?

C'est un peu de la connerie d'en mettre, non ?

Non je ne crois pas, c'est quand même une façon simple d'évaluer ce qu'un élève est capable ou non de faire avec ses connaissances face à un exercice d'application.
Je trouve cela intéressant pour l'élève et pour la classe.
Sans note, tu n'exclues pas, or je pense qu'il est bon dans l'enseignement d'accepter que certains passent dans la classe supérieure et que d'autres ne passent pas.

En ce qui me concerne, je peux évaluer autrement ce dont sont capable les élèves.
Ensuite, je trouve intéressant pour l'élève et pour la classe de ne pas mettre de notes.
Et pour finir, l'École telle que je la pratique n'a pas pour vocation d'exclure mais de former.


Dernière édition par Mila Saint Anne le Sam 26 Mai - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mila Saint Anne
Nouveau


Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   Sam 26 Mai - 22:37

Swoop a écrit:
Boarf... c'est un style... Ca permet de se sentir différent des autres Smile

Tu sais, j'ai largement passé l'âge auquel on a besoin de se donner un style pour exister.
Tu verras....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cripure
Niveau F
avatar

Masculin
Nombre de messages : 782
Age : 51
Localisation : France métropolitaine & continentale
Emploi : Professeur de Lettres
Etudes, Loisirs ou Autre : Loisirs :)
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   Sam 26 Mai - 22:50

Provence a écrit:
Mila Saint Anne a écrit:
C'est dingue, ma liste d'ignorés s'allonge à vue d’œil.

Je peux reprendre un autre café ?

Où qu'elle aille, Mila ne parvient pas à s'entendre avec les gens. C'est bien triste. Sad
Si elle exclut de ses classes autant qu'elle ignore ici, mon dieu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Provence
Niveau K
avatar

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 14/05/2012

MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   Dim 27 Mai - 0:01

Mila Saint Anne a écrit:

Et pour finir, l'École telle que je la pratique n'a pas pour vocation d'exclure mais de former.

Comme tout le monde, en somme. Quel est le rapport avec la notation? bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diogene1999
Niveau M


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   Lun 28 Mai - 11:52

Swoop a écrit:
C'est un peu de la connerie de ne pas mettre de notes, non ?

J'y vois deux avantages: tu ne te fâches pas avec les élèves et ton moral reste bon. Par ailleurs, si on pouvait même supprimer toutes les évaluations sur papier, si compliquées à corriger, ce serait un progrès énorme. Tu imagines quelle formidable quantité de temps libre serait dégagée ! J'attends que Milla nous annonce que grâce aux TICE, ce sera possible demain.


Dernière édition par Diogene1999 le Lun 28 Mai - 11:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diogene1999
Niveau M


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   Lun 28 Mai - 11:54

Cripure a écrit:
Provence a écrit:
Mila Saint Anne a écrit:
C'est dingue, ma liste d'ignorés s'allonge à vue d’œil.

Je peux reprendre un autre café ?

Où qu'elle aille, Mila ne parvient pas à s'entendre avec les gens. C'est bien triste. Sad
Si elle exclut de ses classes autant qu'elle ignore ici, mon dieu !

Elle se contente ne plus adresser la parole aux élèves qui la contredisent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2233
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   Lun 28 Mai - 12:04

Mila Saint Anne a écrit:
xavaga a écrit:
Pourquoi ne veux-tu plus mettre de notes ?

Je peux te renvoyer la question : pourquoi continues-tu à en mettre ?
Pourquoi il faudrait se justifier de ne pas mettre de notes alors qu'on ne demande jamais à ceux qui en mettent de se justifier ?
J'ai un peu de mal à comprendre mais je veux bien que l'on m'explique.

Personnellement je n'en mets pas parce que je n'en vois plus l'intérêt. Et que rien ne m'oblige à le faire.

Cela dit étant donné le ton qu'emploient ceux qui perdent leur temps à venir poster sur ce fil, je n'ai pas vraiment envie de m'en expliquer non plus.
Au cas ou cela leur aurait échappé, c'est un fil de présentation, pas de discussion.
Ceux qui ça intéresse iront sur mon blog (que visiblement certains ont déjà trouvé) et liront les billets que j'ai consacré à ce sujet.

Bon week end.

Mila.
C'est marrant cette histoire de compétences acquises en cochant une case sans mettre de notes...Au final, on donne quand même un pourcentage de réussite ! C'est exactement comme une note, on change le nom , ça fait moderne, ça fait plaisir mais ça ne change strictement rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Swoop
Super Modo
Super Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11746
Age : 29
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   Lun 28 Mai - 12:17

C'est de la bêtise en barre tout ca.
Ce n'est pas en inventant des choses plus ou moins loufoques pour soit disant améliorer la condition des éleves que l’école ira mieux.
Les élèves sont bien moins traumatises par les notes que les profs qui s’aperçoivent qu'ils sont arrives par hasard dans cette profession et qui ont peur que quelqu'un s'en rende compte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
V.Marchais
Niveau A
avatar

Nombre de messages : 5165
Date d'inscription : 14/05/2012

MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   Lun 28 Mai - 12:30

Mila Saint Anne a écrit:

En ce qui me concerne, je peux évaluer autrement ce dont sont capable les élèves.

Sérieusement, et pas pour dire noter, c'est bien ou c'est mal...
Es-tu certaine que ces évaluations sont compréhensibles par les parents, qui ont quand même besoin de pouvoir suivre la scolarité de leur enfant ? Et par les élèves, les principaux intéressés ?
Je reçois régulièrement des parents d'enfants qui ne savent quasiment pas lire, qui, en tout cas, ne comprennent rien à un texte de plus de cinq lignes, manquant cruellement de vocabulaire, de syntaxe, et j'en passe - quand ils n'en sont pas encore à ânonner péniblement. Quand je regarde le dossier de ces enfants, leur "livret de compétences", je vois que ça traîne depuis le CE2, voire le CE1, ces difficultés. Mais quand je discute avec les parents, je constate qu'ils n'ont rien vu, ils n'avaient pas compris que leur enfant allait si mal, perdus dans un livret sibyllin, du coup, ils n'ont pas cherché de solution. L'école s'est toujours voulue "rassurante".
Le résultat, c'est des mômes qui arrivent au collège et pour lesquels, en matière d'apprentissage de la lecture, on ne peut pus grand chose. C'est aussi des mômes qui, quelle que soit la manière dont on les évalue, ont bien compris qu'ils galéraient, qui souffrent depuis des années déjà et ont bien intégré qu'ils étaient nuls - avec ou sans note, ça ne change rien - même si on essaie de leur faire croire que c'est normal, ça va s'arranger. Ces enfants-là, je voudrais bien qu'on les aide, au lieu de les "rassurer". Ça ferait une différence, à l'entrée au collège.
Bref, quand je discute avec les parents, j'ai de sérieux doutes sur la lisibilité de l'évaluation par compétences (d'ailleurs, moi-même, toute professionnelle de la profession que je sois, je m'arrache les cheveux sur les livrets de mes enfants, essayant désespérément de comprendre ce que signifie cette profusion colorée).
On pourrait donc annexer à cette question de la note une autre question : pour qui évalue-t-on ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   Lun 28 Mai - 12:39

Very Happy = excellent

Smile = bien

Surprised = passable

Rolling Eyes = mon Dieu, y'a pire que lui.

Sad = affreux.

Crying or Very sad = quelle horreur !

Moyenne de la classe : oooo


Avec de telles appréciations, c'est vrai que ça aide les parents.
Et encore, faut imaginer les appréciations intermédiaires.
Revenir en haut Aller en bas
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2233
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   Lun 28 Mai - 12:47

Pour moi, ce livret de compétences, c'est un truc de dingue...Mais bon, on en a mille fois débattu, sur l'autre forum. Je pense qu'il va être bien difficile de réconcilier les partisans et les détracteurs dont je suis. cheese
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Panini-pepperoni
Niveau K
avatar

Masculin
Nombre de messages : 106
Localisation : Loin
Emploi : LC
Etudes, Loisirs ou Autre : Lecture, traductions, jeux de stratégie, jeux de rôles...
Date d'inscription : 16/05/2012

MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   Lun 28 Mai - 14:15

V.Marchais a écrit:
Mila Saint Anne a écrit:

En ce qui me concerne, je peux évaluer autrement ce dont sont capable les élèves.

Sérieusement, et pas pour dire noter, c'est bien ou c'est mal...
Es-tu certaine que ces évaluations sont compréhensibles par les parents, qui ont quand même besoin de pouvoir suivre la scolarité de leur enfant ? Et par les élèves, les principaux intéressés ?
Je reçois régulièrement des parents d'enfants qui ne savent quasiment pas lire, qui, en tout cas, ne comprennent rien à un texte de plus de cinq lignes, manquant cruellement de vocabulaire, de syntaxe, et j'en passe - quand ils n'en sont pas encore à ânonner péniblement. Quand je regarde le dossier de ces enfants, leur "livret de compétences", je vois que ça traîne depuis le CE2, voire le CE1, ces difficultés. Mais quand je discute avec les parents, je constate qu'ils n'ont rien vu, ils n'avaient pas compris que leur enfant allait si mal, perdus dans un livret sibyllin, du coup, ils n'ont pas cherché de solution. L'école s'est toujours voulue "rassurante".
Le résultat, c'est des mômes qui arrivent au collège et pour lesquels, en matière d'apprentissage de la lecture, on ne peut pus grand chose. C'est aussi des mômes qui, quelle que soit la manière dont on les évalue, ont bien compris qu'ils galéraient, qui souffrent depuis des années déjà et ont bien intégré qu'ils étaient nuls - avec ou sans note, ça ne change rien - même si on essaie de leur faire croire que c'est normal, ça va s'arranger. Ces enfants-là, je voudrais bien qu'on les aide, au lieu de les "rassurer". Ça ferait une différence, à l'entrée au collège.
Bref, quand je discute avec les parents, j'ai de sérieux doutes sur la lisibilité de l'évaluation par compétences (d'ailleurs, moi-même, toute professionnelle de la profession que je sois, je m'arrache les cheveux sur les livrets de mes enfants, essayant désespérément de comprendre ce que signifie cette profusion colorée).
On pourrait donc annexer à cette question de la note une autre question : pour qui évalue-t-on ?

D'accord avec ce constat. Une des solutions préconisées (tu as un article de Florence Castincaud sur le sujet dans un des suppléments numériques du CRAP consacré au socle - eh oui, je lis aussi les publications du CRAP - ) est de reformuler toi-même les compétences, en gros de faire ton propre livret. Parce que, en l'état, et je pense que Mila sera d'accord, il est indigeste et incompréhensible pour la majorité des parents.
Mais dans ce cas, ne sort-on pas du caractère national de l'Education? Et, finalement, n'est-ce pas l'objectif, je ne dis pas celui des militants qui défendent le socle, que je ne défends pas pour ma part, mais celui de l'institution?
Voir comment le socle sera transformé par la nouvelle majorité -si elle gagne les législatives - et s'il sera transformé sera un petit indicateur des intentions réelles qu'il y a derrière ce truc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2233
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   Lun 28 Mai - 14:24

Citation :
D'accord avec ce constat. Une des solutions préconisées (tu as un article de Florence Castincaud sur le sujet dans un des suppléments numériques du CRAP consacré au socle - eh oui, je lis aussi les publications du CRAP - ) est de reformuler toi-même les compétences, en gros de faire ton propre livret. Parce que, en l'état, et je pense que Mila sera d'accord, il est indigeste et incompréhensible pour la majorité des parents.
Mais dans ce cas, ne sort-on pas du caractère national de l'Education? Et, finalement, n'est-ce pas l'objectif, je ne dis pas celui des militants qui défendent le socle, que je ne défends pas pour ma part, mais celui de l'institution?
Voir comment le socle sera transformé par la nouvelle majorité -si elle gagne les législatives - et s'il sera transformé sera un petit indicateur des intentions réelles qu'il y a derrière ce truc.

C'est ce qui se passe dans le primaire depuis 1990 et les premiers livrets de compétences totalement fous. Et c'est une pagaille monstre dans toutes les écoles avec des livrets qui n'ont ni queue ni tête bien souvent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2233
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   Lun 28 Mai - 14:34

Petit historique dans le premier degré, liant compétences, cycles, programmes et ministres
Par Claire Boniface

Remontons une vingtaine d’années en arrière. À l’école élémentaire, existent trois cours : le cours préparatoire, le cours élémentaire et le cours moyen.
Les « programmes et instructions », datant de 1985 pour l’école élémentaire, sont définis en termes de contenus ou d’activités, par exemple :
Au CP : « problèmes exprimés sous la forme : a +… = c » ;
Au cours élémentaire : « reconstitution de textes » ;
Au cours moyen : « la monarchie et la formation de l’État ».
À l’école maternelle, n’existent que des orientations, datant de 1986. Ces deux publications ont été éditées en livre de poche, accessibles au grand public, sur l’initiative du ministre de l’Éducation nationale, Jean-Pierre Chevènement.

Événement d’importance : la loi d’orientation du 10 juillet 1989, alors que Lionel Jospin est ministre de l’Éducation nationale, organise la scolarité en trois cycles. La loi indique : « Les programmes définissent, pour chaque cycle, les connaissances essentielles qui doivent être acquises au cours du cycle ainsi que les méthodes qui doivent être assimilées. Ils constituent le cadre national au sein duquel les enseignants organisent leurs enseignements en prenant en compte les rythmes d’apprentissage de chaque élève. »
Cette même année 1989, les premières évaluations nationales au CE2 sont fondées sur le repérage de l’acquisition non plus de contenus, de savoirs, mais d’objectifs et de compétences (les deux termes sont utilisés).

Une période de transition assez bâtarde s’ouvre, car les programmes nationaux relèvent toujours de l’ancien régime (programmes de CP, CE, CM, et par contenus).

En 1991, les programmes pour l’école élémentaire de 1985 et les orientations pour l’école maternelle de 1986 sont publiés à nouveau, mais accompagnés des compétences à acquérir au cours de chaque cycle ; il s’agit du premier petit livret bleu au format à l’italienne [1], avec une préface de Lionel Jospin. Cette publication présentant les compétences de fin de cycle constitue une révolution (parfois invisible…). Mais pour s’organiser par cycles, nouveaux, avec des programmes par cours, anciens, c’est un peu acrobatique… (pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué…).

Les compétences définies sont de trois types qui auront un franc succès :
Compétences « transversales, relatives aux attitudes de l’enfant, à la construction des concepts fondamentaux d’espace et de temps et aux acquisitions méthodologiques » ;
Compétences dans le domaine de la maitrise de la langue ;
Compétences d’ordre disciplinaire « qui recouvrent à la fois des savoirs et des méthodes spécifiques à chacun des grands domaines ».

Annoncé en 1990 dans le décret d’application de la loi d’orientation, un livret de cycle est attendu, attendu, attendu… pendant deux ans.
En 1992, arrivent dans les écoles les volumineux livrets de cycle par compétences, qui constituent une proposition (et non une obligation) de formule de livret scolaire, livret qui, lui, est obligatoire [2]. Des écoles l’utilisent ou élaborent un « livret de cycle maison », parfois encore plus étoffé que le livret du ministère. Des circonscriptions élaborent des livrets comparables.

Pour la maitrise de la langue, les compétences sont en 1992 déclinées en activités et situations d’apprentissage, dans un nouveau petit livret à l’italienne cette fois rouge, préfacé par Jack Lang : La maîtrise de la langue.

Il faut attendre 1995 pour que les programmes précédents vieux de 10 ans bénéficient d’une harmonisation et du même coup d’une réactualisation ; ils sont « allégés et recentrés » (!), annonçant pour la première fois des « documents d’accompagnement » : préfacé par François Bayrou, un second petit livret bleu à l’italienne présente les programmes par cycles : d’un côté les programmes, de l’autre les compétences de fin de cycle.

La même année, une circulaire présente une typologie de livrets, tous établis par compétences, et attribue un rôle de validation à l’inspecteur : « Le choix de cet outil relève de la responsabilité pédagogique des conseils des maitres et est validé, comme tout choix pédagogique, par l’inspecteur de l’Éducation nationale. » [3] Ce n’est pas dans les faits toujours le cas.

En effet, subsistent dans certaines écoles, et jusqu’à aujourd’hui, les livrets à l’ancienne : les bulletins de notes (orthographe : 6,75 sur 10, moyenne de l’élève, moyenne de la classe, moyenne la plus forte, moyenne la plus faible…). Parfois même ils coexistent avec le livret par compétences, dans la même école, quand ce n’est pas dans la même classe.


Il faut être attentif pour trouver la phrase suivante « Les carnets d’évaluation envisagés comme des carnets de notes sont inappropriés à tout âge de l’école primaire » dans un document d’accompagnement publié en 2003 consacré aux… tout-petits : Pour une scolarisation réussie des tout-petits (CNDP, 2003). Luc Ferry est alors ministre.

Enfin – et l’on ne s’attardera pas aux nouveautés – faisant suite à la publication en 2006, alors que Gilles Robien est ministre, du socle commun de connaissances et de compétences, est publié en 2008 le livret de compétences, à remplir à chaque palier du socle, soit au CE1 et au CM2 [4] : il présente connaissances et compétences (non distinguées) à évaluer en référence aux programmes actuels, précédés d’une lettre du ministre, Xavier Darcos.

Claire Boniface, IEN.

Notes
[1] Les cycles à l’école primaire, CNDP-Hachette écoles, 1991.

[2] Régi par le décret n° 90-788 du 6 septembre 1990 concernant les trois cycles.

[3] « Choix et utilisation à l’école primaire du livret scolaire », circulaire n° 95-079 du 29 mars 1995, BO n° 15 du 13 avril 1995.

[4] Circulaire n° 2008-155 du 24 novembre 2008, « Mise en œuvre du livret scolaire à l’école », BO n° 45 du 27 novembre 2008.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Dilettante
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 2980
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   Lun 28 Mai - 15:31

Salutations,

votre conversation est intéressante (prise de tête, mais intéressante).

Que diriez-vous de la continuer dans le forum Profs ?


J'ouvre un fil rien que pour vous sur les notes.


http://www.letrouble.net/t54301-de-l-interet-de-mettres-des-notes-dans-le-secondaire#2066092
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mila Saint Anne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mila Saint Anne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Mila Saint Anne
» Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...
» Prophétie de Saint Anne Marie Taïgi
» CRAP - 24-25 octobre 2011 : "Les 3èmes Assises de la pédagogie, Pour une école juste et efficaces" (sic)
» Programmes d'histoire-géographie : les Clionautes reçus par le conseil supérieur des programmes - compte rendu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres :: Présentations, Support & Suggestions :: Présentez-vous-
Sauter vers: