Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  NetLettresNetLettres  Forum RévisionsForum Révisions  Tchats IRCTchats IRC  BDD du TroubleBDD du Trouble  Fauteuses de TroubleFauteuses de Trouble  Connexion  

Partagez | 
 

 Les enfants précoces, surdoués, différents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Morrisley
Niveau H
avatar

Féminin
Nombre de messages : 596
Localisation : Dans le Nord.
Emploi : Tueuse d'anglicismes
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 3:47

Je reviens direct en lançant un nouveau sujet de réflexion. C'est que mes élèves sont lancés sur un mega-projet en français et que j'ai enfin un peu de temps pour moi Mr. Green

C'est un sujet qui me tient à coeur et j'aimerais en discuter avec vous pour voir votre façon d'aborder ces élèves différents. Puis, pourquoi pas, échanger quelques trucs.

J'ai cette année un enfant précoce non-testé mais peu importe, ça se voit à 3km, avec d'énormes complexes sur le plan scolaire. Ce petit gars, appelons Paul, est assez turbulent mais très respectueux. Il adore faire des blagues, remets souvent les choses en question et aime discuter avec ses profs. Il m'a confié à plusieurs reprises avoir été traité assez sévèrement par ses profs et j'avais moi-même été prévenue d'éventuelles difficultés de comportements avec lui, les fameux "méfie-toi de lui, ce vilain petit fauteur de trouble". Par mesure de précaution, je l'avais placé juste à côté de mon bureau avant même de le rencontrer. Quelle surprise j'ai eu en le découvrant, ce petit gars super intelligent et drôle qui attendait juste un peu d'attention et de stimulation.

Comment ça se passe de votre côté? Comment détectez-vous la précocité? Comment gérez-vous un élève de ce type? Quelles adaptations lui offrez-vous?

Je lui fixe personnellement des objectifs bien plus hauts à atteindre. On choisit ses livres de lecture ensemble, d'un niveau plus élevé, il doit lire plus de pages que les autres, etc... Et ce dans toutes les matières. Pour le moment il en est très content et a arrêté depuis quelques jours de répéter sa phrase habituelle : "life is pointless." Première petite victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abcdefgh
Niveau D
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 5:44

(ça veut dire quoi ?)

Je ne sais pas détecter la précocité, mais effectivement, il m'arrive pour la première fois d'avoir un doute pour un élève. J'en ai parlé à la psy, qui le voit pour d'autres soucis, et je ne sais pas ce qu'elle va faire. Cette précocité n'est pas une urgence.

Pas facile pour ces mômes qui, surtout dans les petites classes, présentent un gros décalage entre niveau scolaire et maturité affective.

Comment je gère ? Comme pour les élèves excellents, des exos "bonus", et un temps de lecture libre ou d'ordi (je n'en ai que 2 dans ma classe) plus importante. Le droit d'aider leurs camarades quand je suis débordée.
Mais pas d'individualisation, contre laquelle je suis opposée par principe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LilieD
Niveau A
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17872
Age : 34
Localisation : La tête dans les montagnes
Emploi : Prof
Etudes, Loisirs ou Autre : Lecture, peinture, bcp natation, marche&vélo
Date d'inscription : 25/08/2008

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 6:05

J'ai justement une formation aujourd'hui sur les EIP: élèves intellectuellement précoces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 6:33

Morrisley le cri d'une maman de garçon de ce profil: c'est génial ce que tu fais pour ce petit bonhomme Paul. Il a une chance énorme de tomber sur toi car tous les profs ne connaissent pas ce profil si particulier et ou cataloguent souvent à tort ces enfants si avides de perturbateurs, cancres, rêveurs, eux qui se sentent souvent si mal.
J'ai eu la chance de tomber sur une prof extra en grande section de mater qui m'a poussée à faire les tests, lui a fait un programme sur mesure, sans que cela soit perçu comme du favoritisme ou un décalage monstrueux par les autres enfants et je ne remercierai jamais cette femme car elle m'a permis de découvrir la précocité et les traits moins amusants qui y sont rattachés, de le comprendre et mieux l'accompagner. Elle fut déterminante pour que l'école se passe bien pour mon fiston par la suite car la mater était à côté de la primaire, elle a passé le mot à ses collègues pour ce gamin qui apprenait différemment et moi aussi je l'ai passé car j'ai découvert cet univers zébré.
Bref, c'est génial ce que tu fais. Je ne t'aide pas bcp mais j'avais envie de te le dire.

Si un truc pratique, souvent ces enfants à l'esprit si rapide ont besoin de faire deux choses en même temps pour se concentrer, sinon, ils partent en rêverie et n'écoutent plus. Ainsi mon fils a besoin en classe de dessiner, faire des plans, écrire en même temps qu'il écoute et il écoute ainsi le pire sinon, il gigote sur sa chaise et décroche. Pas facile à comprendre ça, car moi la première au début, je croyais qu'il n'écoutait pas, jouait car il le fait aussi pour les devoirs de bricoler deux choses en même temps et le lui interdisais puis on m'a expliqué et c'est très vrai, très surprenant mais très vrai.
Un autre conseil que je me permets: si tu peux inciter les parents à faire le test, c'est formidable selon moi car ils vont s'intéresser à la précocité car ces enfants ne sont pas tant plus intelligents, qu'intelligents différemment et vont découvrir les traits plus gênants socialement comme selon les enfants, une hypersensibilité, une agitation, une grosse anxiété. J'étais dans le déni total pour ma part car j'avais bien vu qu'il y avait un truc, j'avais lu sur le net et je ne voulais absolument pas que mon fils soit précoces tant il peut avoir des choses peu amusantes. Cette prof m'a aidée à accepter et à mieux accompagner mon loulou. Et tu vois, je n'ai jamais pu lire ni acheter un livre de spécialiste sur le sujet tant cela m'angoisse encore. Je lis des extraits en librairie jusqu'à ce que je panique donc je stoppe, ferme le livre, vais respirer et j'ai creusé par le net et une assoce de parents montée par une instit qui a crée une école pour ces enfants quand ils sont en échec scolaire qui ma expliqué bcp de choses, moins angoissant pour moi de cette manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Incognito
Niveau B
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4225
Age : 103
Localisation : Un trou de verdure où chante une rivière
Emploi : Certifiée LM
Etudes, Loisirs ou Autre : Euh... Lire et dormir enfin...
Date d'inscription : 25/04/2011

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 8:17

Je crois bien que j'en ai un cette année en 6ème. Demain, c'est la rencontre parents-profs, j'attends de voir ce que les parents vont me dire.
C'est un gamin qui a un an d'avance, comprend très vite et décroche très vite aussi car très bavard. Du coup, il finit après les autres. La classe étant très tonique cette année mais l'effectif plutôt léger (24 élèves) j'ai donc isolé quelques élèves dont lui. Lors d'exercices donnés en autonomie, il avance à une vitesse vertigineuse. Je lui dis alors de faire les suivants (que je corrige en passant derrière lui puisque je ne peux pas le faire du coup en classe entière).
Les écarts de niveaux étant énormes -difficile d'avancer à la même allure-, les élèves qui ont fini avant les autres, aident leurs camarades à comprendre les consignes (un tiers de la classe est en difficulté cette année. Y a de quoi faire !). Ainsi, ça génère beaucoup de solidarité et l'élève que je soupçonne précoce est valorisé alors que c'était loin d'être le cas en début d'année.
Pour les lectures, il a trouvé tout seul le chemin du CDI pour le plus grand plaisir de la collègue documentaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 8:46

Je rebondis sur ce qu tu dis Incognito. Si je vous saoule, n'hésitez pas à me virer.
- le bavardage, l'inattention sont fréquent en classe pour la raison sus- mentionnées et car cela ne va pas assez vite pour eux. Plusieurs croix chez moi pour cela depuis le début de l'année.
- aider les autres, avoir des responsabilités peut tb fonctionner: il est fan de ça et il est occupé quand il le fait.
- le problème du rythme à la fois fulgurant et qui décroche vite. Je mets cela, avec les spécialistes en relation avec leur structure de pensée en arborescence, i.e. pas un raisonnement déductif traditionnel mais des connexions multiples dans tous les sens qui font qu'on a l'impression qu'ils ne réfléchissent pas tant cela va vite, que la réponse leur apparaît magiquement mais ils ont une appréhension intuitive de la réflexion qui fait qu'ils calent justement sur, détestent les exos très scolaires avec un protocole rigoureux mais pénible pour eux car en contradiction avec leur mode de pensée. Combien de fois mon zouave a fait ses contrôles en un temps record puis il a pensé à qqchose de totalement différent, hors piste donc a oublié, vraiment oublié de finir le contrôle et perd des points.
De grands distraits aussi, des bordéliques et pas autonomes souvent dans le côté matériel car pas très ancrés au sol aussi. Ce que j'appelle des planeurs. Beaucoup de dys.multiples chez ces enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lentille
Niveau C
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2327
Age : 29
Emploi : Victime
Date d'inscription : 12/05/2009

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 10:53

abcdefgh a écrit:

Mais pas d'individualisation, contre laquelle je suis opposée par principe.

Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clairon
Niveau A
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6287
Age : 93
Etudes, Loisirs ou Autre : ...iste
Date d'inscription : 15/03/2007

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 11:06

Enfants précoces ne veut pas dire enfants brillants. 1/3 des enfants précoces sont en effet en échec scolaire.

Autant ça ne pose a priori que peu de soucis quand les enfants réussissent (enfin, il me semble qu'un enfant qui réussit-précoce ou pas- n'est pas exactement un problème majeur pour un enseignant), autant, il est vraiment difficile de détecter, puis de travailler avec des enfants précoces qui ne savent pas comment produire ce que l'on attend d'eux.

L'EN a planché sur ce sujet mais il n'y a pas de solutions à vrai dire;

Désolée pour ce discours pessimiste, mais c'est la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abcdefgh
Niveau D
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 12:29

Lentille a écrit:
abcdefgh a écrit:

Mais pas d'individualisation, contre laquelle je suis opposée par principe.

Pourquoi ?

Parce qu'une classe est un groupe, que je suis seule pour le gérer, qu'il est bien que cela reste ainsi. Que le préceptorat n'est pas adapté à notre système. Que les contenus sont les mêmes pour tous, précoces, dyslexiques, non lecteur...
Que je différencie déjà de façon systématique, ce qui n'a, pour moi, rien à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abcdefgh
Niveau D
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 12:37

clairon a écrit:
Enfants précoces ne veut pas dire enfants brillants. 1/3 des enfants précoces sont en effet en échec scolaire.

Autant ça ne pose a priori que peu de soucis quand les enfants réussissent (enfin, il me semble qu'un enfant qui réussit-précoce ou pas- n'est pas exactement un problème majeur pour un enseignant), autant, il est vraiment difficile de détecter, puis de travailler avec des enfants précoces qui ne savent pas comment produire ce que l'on attend d'eux.

L'EN a planché sur ce sujet mais il n'y a pas de solutions à vrai dire;

Désolée pour ce discours pessimiste, mais c'est la réalité.

Je crois surtout que, précoce ou pas, l'enfant s'adapte ou non à ce que propose l'Institution; C'est là-dessus qu'il faut travailler, à mon humble avis, et non sur un menu différent - faute de structures spécialisées, j'entends bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrisley
Niveau H
avatar

Féminin
Nombre de messages : 596
Localisation : Dans le Nord.
Emploi : Tueuse d'anglicismes
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 13:40

Wow je vois que ce sujet vous intéresse autant que moi Smile

abcdefg, issamelle a donné pas mal de bons trucs pour détecter ces enfants. Compréhension très rapide pour la plupart des choses, très lente pour d'autres (souvent sur le plan spatial c'est mauvais), comportement agitée ou au contraire, gamin qui dort ou s'endort en classe. C'est rarement, comme quelqu'un l'a dit aussi, de bons élèves scolairement. Souvent ils sont "moyens" ou alors carrément en échec scolaire. Le mien est dans les "moyen-haut" avec une grosse tendance à faire des conneries.

Iassamelle, je le laisse dessiner dans ses cahiers, même sur ses tests. Au départ il cachait ses dessins quand je passais devant lui et un jour il m'a dit "ça m'aide à réfléchir", j'ai dit que je comprenais. Puis il a ajouté en blaguant "je suis spécial, hein madame". Ce "spécial" pour lui est négatif, dans le sens "je suis pas net", alors j'essaie de travailler sur ça avec lui. C'est pour moi le danger numéro 1 de ces enfants : Se sentir trop différent, trop en décalage, seul, et avoir honte de comprendre vite, de ne pas être comme les autres... Je dédramatise en montrant les côtés positifs de sa différence. Il m'a d'ailleurs dit récemment sous forme de blague (c'est facile les blagues...) : "tu crois que cette année je vais devenir intelligent? Parce que moi on m'a toujours dit que j'étais pas bon."

Je n'ai jamais encore vu de cas d'enfants précoces qui le vivaient bien sans aide des parents ou des enseignants. Comme le souligne Issamelle, il y a beaucoup de choses à prendre en compte et si les enseignants avec lesquels l'élève passe tant de temps par semaine ne voient rien, c'est assez dur à vivre. Imaginez une scolarité toute entière passée dans l'ombre, avec des profs qui ne veulent pas se poser de questions sur votre apparente passivité. Ce n'est peut être pas de leur faute mais j'estime que ce n'est pas celle de l'élève précoce non plus. Et quand, en plus, les parents n'ont pas du tout reçu d'explications ou de conseils pour élever cet enfant et faire face aux problèmes, les choses peuvent devenir vraiment difficiles. En général ça va mieux à l'âge adulte, s'ils n'ont pas sombré à l'adolescence. Mais quel dommage d'être catalogué comme un élève, "passif", "qui dort en classe" avec des variations de 5 à 18 de moyenne d'un trimestre à l'autre, selon les sujets abordés. Quelle frustration aussi, de comprendre le plan du profs sur les prochaines semaines à venir dès la leçon d'ouverture. Et le temps long, long, qui passe... C'est long une journée à l'école quand on a rien à faire. Surtout au collège quand on doit gérer les brimades, planquer son livre pour pas de faire traiter d'intello ou qu'on nous le déchire. Et toutes ces années où il fera semblant d'être intégré avant d'accepter le fait qu'il n'est pas comme eux et ne le sera jamais, peu importe les efforts dans ce but.

Mais parfois, dans ce tableau sombre, un prof voit à travers tout ça et fait un effort pour laisser l'enfant dessiner, lui donner du travail en plus, du travail stimulant, qui l'aidera à utiliser son potentiel et à lui faire voir qu'il y a au moins UNE chose de positive dans tout ça.

C'est pour ça, aussi, que je voulais lancer ce débat Smile

LilieD, j'attends ton retour Wink

Issamelle, tu peux être fière de toi. Je n'ai vu qu'une fois un parent aussi informé que toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abcdefgh
Niveau D
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 13:49

Morrisley a écrit:
Wow je vois que ce sujet vous intéresse autant que moi Smile

abcdefg, issamelle a donné pas mal de bons trucs pour détecter ces enfants. Compréhension très rapide pour la plupart des choses, très lente pour d'autres (souvent sur le plan spatial c'est mauvais), comportement agitée ou au contraire, gamin qui dort ou s'endort en classe. C'est rarement, comme quelqu'un l'a dit aussi, de bons élèves scolairement. Souvent ils sont "moyens" ou alors carrément en échec scolaire. Le mien est dans les "moyen-haut" avec une grosse tendance à faire des conneries.

Non, non, soyons rigide : je ne me risquerai pas à poser un diagnostic sans des outils de test, et surtout pas à partir de "trucs". Oui, j'ai un doute sur un élève, comme chaque année quasiment, mais voilà : quel intérêt, pour lui précisément, à connaître ce diagnostic, si ce n'est qu'il se sente encore un peu plus différent. Chaque cas est très particulier, chaque environnement familial est différent...

Iassamelle, je le laisse dessiner dans ses cahiers, même sur ses tests. Au départ il cachait ses dessins quand je passais devant lui et un jour il m'a dit "ça m'aide à réfléchir", j'ai dit que je comprenais. Puis il a ajouté en blaguant "je suis spécial, hein madame". Ce "spécial" pour lui est négatif, dans le sens "je suis pas net", alors j'essaie de travailler sur ça avec lui. C'est pour moi le danger numéro 1 de ces enfants : Se sentir trop différent, trop en décalage, seul, et avoir honte de comprendre vite, de ne pas être comme les autres...
Voilà, voilà. En tenir compte, OK, mais sans stigmatiser dans l'autre sens.
Je dédramatise en montrant les côtés positifs de sa différence. Il m'a d'ailleurs dit récemment sous forme de blague (c'est facile les blagues...) : "tu crois que cette année je vais devenir intelligent? Parce que moi on m'a toujours dit que j'étais pas bon."

Je n'ai jamais encore vu de cas d'enfants précoces qui le vivaient bien sans aide des parents ou des enseignants. Comme le souligne Issamelle, il y a beaucoup de choses à prendre en compte et si les enseignants avec lesquels l'élève passe tant de temps par semaine ne voient rien, c'est assez dur à vivre. Imaginez une scolarité toute entière passée dans l'ombre, avec des profs qui ne veulent pas se poser de questions sur votre apparente passivité.
Ah, ça existe ?
Ce n'est peut être pas de leur faute mais j'estime que ce n'est pas celle de l'élève précoce non plus. Et quand, en plus, les parents n'ont pas du tout reçu d'explications ou de conseils pour élever cet enfant et faire face aux problèmes, les choses peuvent devenir vraiment difficiles. En général ça va mieux à l'âge adulte, s'ils n'ont pas sombré à l'adolescence. Mais quel dommage d'être catalogué comme un élève, "passif", "qui dort en classe" avec des variations de 5 à 18 de moyenne d'un trimestre à l'autre, selon les sujets abordés. Quelle frustration aussi, de comprendre le plan du profs sur les prochaines semaines à venir dès la leçon d'ouverture.
Ça, ça dépend comment tu bosses.
Et le temps long, long, qui passe... C'est long une journée à l'école quand on a rien à faire.
Personne n'a jamais rien à faire, dans ma classe. Ou alors c'est très très rare, et jugé necessaire.
Surtout au collège quand on doit gérer les brimades, planquer son livre pour pas de faire traiter d'intello ou qu'on nous le déchire. Et toutes ces années où il fera semblant d'être intégré avant d'accepter le fait qu'il n'est pas comme eux et ne le sera jamais, peu importe les efforts dans ce but.

Mais parfois, dans ce tableau sombre, un prof voit à travers tout ça et fait un effort pour laisser l'enfant dessiner, lui donner du travail en plus, du travail stimulant, qui l'aidera à utiliser son potentiel et à lui faire voir qu'il y a au moins UNE chose de positive dans tout ça.

C'est pour ça, aussi, que je voulais lancer ce débat Smile

LilieD, j'attends ton retour Wink

Issamelle, tu peux être fière de toi. Je n'ai vu qu'une fois un parent aussi informé que toi Smile
Oui, mais tout le monde n'a pas la possibilité de changer son enfant d'école. Il doit s'adapter, pas le choix. C'est ça qu'il faut lui apprendre, et non encourager sa mise à l'écart d'un groupe où, franchement, chacun a à apprendre des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrisley
Niveau H
avatar

Féminin
Nombre de messages : 596
Localisation : Dans le Nord.
Emploi : Tueuse d'anglicismes
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 13:58

Oui il faut s'adapter, pas le choix. Mais autant pouvoir le faire dans un environnement positif.

Mon petit Paul a une très mauvaise estime de lui-même et vu ce qu'on m'a dit sur lui, je doute qu'il ait inventé ce qu'il me raconte Sad

Pourtant avec mon conjoint et moi il est vraiment gentil, drôle, et ne nous dérange pas. Peut-être parce qu'on ne considère pas ses remarques comme des attaques ou ses blagues comme un manque de respect.

C'est un équilibre à trouver Smile Dis-nous en tout cas si tu peux lui faire passer des tests. Je ne sais pas si c'est une nécessité, je ne compte pas faire tester Paul, moi. Juste mentionner l'idée à ses parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 13:59

abcdefgh a écrit:
clairon a écrit:
Enfants précoces ne veut pas dire enfants brillants. 1/3 des enfants précoces sont en effet en échec scolaire.

Autant ça ne pose a priori que peu de soucis quand les enfants réussissent (enfin, il me semble qu'un enfant qui réussit-précoce ou pas- n'est pas exactement un problème majeur pour un enseignant), autant, il est vraiment difficile de détecter, puis de travailler avec des enfants précoces qui ne savent pas comment produire ce que l'on attend d'eux.

L'EN a planché sur ce sujet mais il n'y a pas de solutions à vrai dire;

Désolée pour ce discours pessimiste, mais c'est la réalité.

Je crois surtout que, précoce ou pas, l'enfant s'adapte ou non à ce que propose l'Institution; C'est là-dessus qu'il faut travailler, à mon humble avis, et non sur un menu différent - faute de structures spécialisées, j'entends bien.

C'est bien tout le problème. Clairon rappelle qu'un tiers de EIP sont en échec scolaire et pour certains l'école est une torture, je n'exagère pas. Pour leurs parents aussi un calvaire quotidien. Mon fils tourne assez bien pour les contenus scolaires mais a tjrs ramé plus que les autres pour l'intégration, souffert aussi, mais j'ai vu des cas de mômes dans des souffrances que je pouvais à peine soupçonner, d'autant qu'on les prend svt et qu'ils se prennent eux-mêmes pour des cancres. Le problème de structures privées c'est qu'il y en a peu et quand elles sont bien, pas tjrs le cas, elles sont hors de prix: 5000 euros l'année près de chez moi, enfin à une heure quand même. Dobnc, le choix a vite été régle, je ne pouvais pas. Certains ne peuvent s'adapter tant ils sont mal et ce n'est pas de la mauvaise volonté. Je me souviens d'un enfant dans cette école qui n'a pas grandi pendant un an, mal, très mal, ses parents se sont saignés pour cette école deux ans, parents qui étaient aussi au plus mal de voir leur enfant si malheureux, puis il a réintégré le public en cinquième dans mon collège en plus. Tout allait bien pour lui. Il s'est aussi reconstruit pendant ces deux années.

Donc, tu penses comme je respecte ton pt de vue car tu es seul maître dans ta classe et en plus je crois t'avoir déjà dit que je suis passée sur ton blog et je fus épatée par tes cours si créatifs. Néanmoins, une petite chose peut leur faire bcp de bien, pas forcément un programme sur mesure qui demande du temps. En mater, il, mon fils, passait bcp de son temps à lire en MSection: préparation zéro pour la prof mais lui était ravi. En GS, la prof le faisait bosser sur le programme de maths de CP avec un cahier d'exos, mais il bossait seul. Elle m'a dit que c'était léger pour elle car je ne voulais pas la gêner, lui donner du boulot en plus pour mon fils. Je peux t'assurer que je bénis cette femme régulièremet, je passe la voir tous les ans ou deux ans, pour lui donner des nouvelles car elle a joué un rôle capital pour que mon fils colle avec l'école. Je ne te juge pas ni rien, mais vraiment certains morflent surtout ceux en difficulté comme on peut difficilement imaginer. La plupart des gens se trompent sur la précocité en y voyant un truc funky, super valorisant: c'est le plus souvent bcp d'angoisses et d'emmerdes sans fin. J'hallucine du reste en voyant tant de gens qui se demandent et espèrent un enfant précoce dès trois ou six mois: je leur prête mon fils une semaine, ils changent d'avis très vite et il ne pose pas trop de souci en classe en plus. Bref, cri du coeur. En plus, on peut difficilement en parler car là aussi certains s'imaginent qu'on se la raconte avec un enfant précoce, il n'en est rien, c'est bcp d'emmerdes aussi, à côté des moments merveilleux comme avc tous les enfants. Donc tu te tais, et tu es seul, tu souffres pour ton enfant et tu te sens impuissant et ça rend fou sauf quand on a la chance de rencontrer cette instit de GS que je bénis pour trois générations. Et d'autres comme vous qui au moins vous posez la question, tentez autre chose, etc.


Dernière édition par issamelle le Mer 17 Oct - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abcdefgh
Niveau D
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 14:02

Ni la psychologue ni moi ne pensons évoquer cela à la maman pour le moment. Cet enfant a d'autres problèmes familiaux à avaler.

Et si nous décidons de lui dire : et après ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 14:05

Morrisley, je viens de lire ton post précédent qui montre ce que tu fais pour ce bonhomme et j'en ai les larmes aux yeux d'émotion. C'est te dire comme c'est important pour parents et enfants cet accompagnement ET rare, comme cela peut être douloureux aussi pour enfants et parents.. Tu es formidable de faire cela pour ce gamin Morrisley, sincèrement et tu vas bcp l'aider. Cela fait un bien fou de lire cela.

Il ne ment pas: il se trouve vraiment nul, bizarre, trop ceci, pas assez cela mais jamais bien, ce petit, pb récurrent chez les EIP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 14:08

abcdefgh a écrit:
Ni la psychologue ni moi ne pensons évoquer cela à la maman pour le moment. Cet enfant a d'autres problèmes familiaux à avaler.

Et si nous décidons de lui dire : et après ?

Cela change tout. Il va comprendre qu'il a un fonctionnement différent des autres et non qu'il est un monstre, un bizarre. Cela peut aider pour avoir une bonne image de soi. Si ses parents s'informent, ils pourront mieux l'accompager, sinon, peut-être ses profs mieux le comprendre et savoir pourquoi l bloque sur certains exercices et le lui dire. Car lui, il pensera qu'il est nul, ce qui est faux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 14:25

Dernier post et je vous laisse la parole Smile Tu disais Abcdefg, quel intérêt pour le gamin de savoir qu'il est précoce? Cela change tout aussi, enfin, cela peut et peut aussi soulager. L'enfant se perçoit comme différent donc pour lui c'est mal, il est bizarre, nul( combien de fois il me l'a dit). Je l'ai su en GS de mater et j'ai juste dit que la dame, la psy voulait le voir ( pour les tests)parce qu'il travaillait bien et l'aider pour voir s'il est bien en classe. Je ne lui ai parlé de précocité en CE2 , je crois car il m'a dit en pleurant quil était nul en sport et donc nul tout court. Je lui ai dit qu'il était un EIP et donc que les choses dures pour la plupart des enfants lui sembleront aisées et les plus simples pour les autres seront pour lui plus difficiles comme le sport par exemple. Oui Morrisley, soucis dans l'espace et psychomoteurs, souvent avec la dyssynchronie( encore une dys) entre le corps patatud et l'esprit si vif. Mon fils a été libéré, a compris qu'il nétait pas le monstre qu'il pensait être et je regrette de ne pas l'avoir fait plus tôt car là encore, c'est mon déni qui parlait, mes peurs aussi et la peur qu'il prenne la grosse tête. Comme j'étais loin du compte pour la grosse tête car je dois encore lutter pour le persuader qu'il n'est pas nul, moche et méchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LilieD
Niveau A
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17872
Age : 34
Localisation : La tête dans les montagnes
Emploi : Prof
Etudes, Loisirs ou Autre : Lecture, peinture, bcp natation, marche&vélo
Date d'inscription : 25/08/2008

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 15:39

Morrisley a écrit:


LilieD, j'attends ton retour Wink



C'était génial. Je viens de faire un "résumé" d'une heure à ma mère! Mais là ce serait trop long de tout reprendre...
En tout cas, ça vaut vraiment le coup de se former à ce sujet très intéressant. Il y aurait au moins 1 élève par classe de concerné, et 1 précoce sur 3 en échec scolaire.
Ça vaut la peine de se pencher sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrisley
Niveau H
avatar

Féminin
Nombre de messages : 596
Localisation : Dans le Nord.
Emploi : Tueuse d'anglicismes
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 16:03

Je suis 100% d'accord avec Issamelle. C'est une libération quand un adulte met un mot sur ce qu'on ressent et ce qu'on est. Avant ça, on sait juste qu'il y a un truc qui ne va pas, un truc anormal et vraiment différent chez nous, mais on ne sait pas quoi. Puis honnêtement, personne n'aime être différent à 8 ou 9 ans, ou même plus tard.

La peur de la grosse tête c'est souvent ce qui revient chez les parents et chez les éducateurs. De même que le "je vois pas où est son problème à celui là, il comprend vite et alors?". Le raccourci souvent fait c'est que la précocité est seulement liée à de bons résultats scolaires alors que c'est vraiment faux. Je le vois même chez mes collègues qui considèrent souvent à tort que les enfants excellents à l'école sont précoces. Pour la plupart ils sont excellents oui, bien encadrés à la maison, ils font leurs devoirs et apprennent bien les leçons. Mais là on ne parle pas de la même chose. Ces enfants là n'ont pas les mêmes problèmes d'estime, de sociabilité, et ont des besoins "classiques".

Dans des cas de grandes précocités, l'élève va plutôt dessiner ou bricoler dans son bureau en classe et si le cours est vivant, intéressant, va retenir en même temps tout ce qui est dit, ne va donc pas faire ses devoirs ou alors vraiment à contre coeur, et sera capable de répéter ou reproduire ce qu'il a intégré dans la journée plus ou moins bien. Malheureusement, si le cours lui semble "chiant", ça se complique un peu. Leur mémoire ressemble assez à une pièce où serait classée des choses selon leur intérêt. Ils se rappelleront avec exactitude des leçons d'une façon différente. Par exemple, si à ce moment là le prof a fait une blague, si quelqu'un a dit quelque chose de drôle, si pendant ce temps là il dessinait un truc qu'il aime bien... La scène défile devant leurs yeux. Il est donc important de leur apprendre à utiliser cette mémoire en créant de petits marqueurs spécifiques. On peut les aider à visualiser cette mémoire, ça peut être une pièce, un livre, une carte mentale... Ils vont ainsi apprendre à rentrer dans cette mémoire pour prendre ce dont ils ont besoin.

Sans être formés, j'imagine la difficulté que ça représente pour les profs, j'espère que ces pistes seront utiles.

Et LilieD si tu as quelques chose à ajouter que tu as appris aujourd'hui... Smile 1 par classe, je suis assez d'accord, ça correspond assez à ce que j'ai vu.

Je viens de faire 1h de Maths avec mes élèves et j'ai ri en pensant à ce sujet parce que Paul m'a tout fait ce matin. J'ai eu droit à "c'est trop lent ce matin!" auquel j'ai répondu en posant une autre page d'exercices sur son bureau. Puis à un "madame, tu me prends pas pour un "weido" hein? Je devrais aller moins vite tu crois?" et au final il a conclu l'heure en disant "c'était bien, je me sens comme un geek des maths." 989898
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 16:31

La chose très positive pour parents enfants, c'est qu'ils ont souvent un humour décapant et très fin tout petit car ils intellectualisent beaucoup, mettent à distance tant ce sont des éponges, de grands sensibles. C'est quoi un weido Morrisley stp ?

Très juste pour l'intérêt très fluctuant selon la matière, le cours. Mission impossible de faire travailler le mien si la matière ne lui plaît pas, il ne fait aucun effort, même pas celui de sortir le cahier ou de noter les devoirs. Du reste encore un autre souci car ils ne sont pas habitués à l'effort, quand ça fonctionne à l'école. Ils retiennent très vite, énorme mémoire, vélocité du raisonnement donc ils n'ont pas à travailler et souvent se retament à la fin du collège car n'ont jamais vraiment appris et eu à travailler. Mais quand ils aiment, ils aiment aussi vraiment et se donnent à fond, plaisant pour un prof.

Très juste aussi la fausse perception des gens qui ne connaissent pas. Je n'en parle pas ailleurs qu'avec des amies ou ici et avec les profs bien sûr car presque on te dirait: mais qu'est- ce qu'elle vient nous embêter avec son gamin qui doit être super méga intelligent donc excellent en classe. Donc on ne dit rien, enfin moi, le plus possible pour ne pas se prendre de remarques idiotes.

L'autre chose pénible avec les profs et les parents, même combat, c'est ce sens de la justice, de l'éthique qui fait que le gamin va en permanence interroger l'autorité non par bravade
mais parce qu'il doit être convaincu du bien- fondé d'une décision pour l'appliquer. Rapports à l'autorité des profs et de la hiérarchie souvent compliqués de ce fait et surtout souvent mal compris; le môme veut savoir le pourquoi du comment de la décision pour y adhérer totalement et pas forcément contester stérilement et par provoc.

Une chose qui m'avait fait réfléchir: le signe pour la présidnete de l'asso qui m'a bien aidée et fondatrice de cette école pour reconnaître au téléphone les parents de précoces, c'était pour elle les inquiétudes des parents, les incompréhensions de son propre enfant, les parcours chaotiques en classe souvent pour les notes ou l'intégration. Bref, rien qui ne fasse rêver outre mesure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrisley
Niveau H
avatar

Féminin
Nombre de messages : 596
Localisation : Dans le Nord.
Emploi : Tueuse d'anglicismes
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 16:43

Weirdo (vient de "weird" = bizarre) = Quelqu'un de super bizarre, limite cinglé. Proche du "creep", personne si étrange qu'elle nous effraie. Mes élèves sont bilingues, ils foutent de l'anglais un peu partout du coup. Ils essaient aussi de nous vouvoyer mais c'est pas du tout un truc courant ici chez les francophones donc je laisse passer le "tu", on se tutoie entre collègues, avec le directeur, avec les conseillers péda (enfin l'équivalent..) donc bon Smile

D'accord sur tout Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 17:09

Merci pour l'explication Morrisley!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 17:28

Je culpabilise car j'ai pointé de nombreux points difficiles mais je tiens à préciser que souvent les enfants précoces repérés sont ceux qui ont des soucis dans un domaine ou un autre mais qu'il y en plein qui vont tb et ne sont donc même pas repérés. Surtout si des parents lisent et en plus pour ne pas trop les inquiéter, il n'y a pas un modèle mais autant qu'il y a d'enfants avec de grandes tendances communes. Enfin, ce sont aussi des enfants extra, intenses, impliqués, généreux, empathiques et moi ce gamin maintenant, après avoir bcp refusé inconsciemment sa précocité, avoir rêvé parfois, fatiguée, d'un garçon qui tape le ballon et ne se pose pas toutes ces questions tout le temps, je l'aime totalement comme il est avec ses grandes qualités et ses gros défauts, le mien est un champion de ma mauvaise foi et de la négociation. Même je vais plus loin, je fais tout pour qu'il ne tente pas de gommer ses différences qu'il perçoit comme un manque ou un trop, car elles ne le sont pas. Il doit apprendre à vivre en société, ajuster certains comportements bien sûr mais souvent je lui dis de ne surtout jamais changer car il est merveilleux comme il est mon sensible. De toute façon, on est tous différents, chez lui parfois, cela se voit juste un peu plus et puis c'est tout et surtout on s'en fout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astrak
Niveau L


Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mer 17 Oct - 18:27

J'ai dans ma classe deux enfants précoces.

Une petite qui vient d'être testée, et un petit qui n'a pas été testé mais présente tous les symptômes.

J'ai vu les deux mamans.

Avec la maman de Miss Bouclettes, on a décidé qu'il était urgent de ne rien faire. La gamine est heureuse dans la classe. Je ne lui donne pas de travail plus difficile ni encore moins de travail supplémentaire, puisque je refuse de différencier par principe pour les raisons exposées par abcdefgh, mais elle bouquine sous la table quand elle s'ennuie. J'ai dit à la mère qu'on pouvait encore "faire comme si" pour cette année, et faire un CP "tout cool", mais que je ne pourrais sans doute pas l'envoyer au CE1 l'année prochaine. Il faudra quand même envisager un saut de classe minimum.

Par ailleurs, je lui ai conseillé de lui faire faire de la musique, pour qu'elle soit confrontée à des difficultés, car ce n'est pas bon pour le cerveau d'être au repos tout le temps, à cet âge-là...

Avec la maman de l'Amiral, c'est une crainte de problèmes de comportement qui s'est exprimée. Le gamin est enquiquinant, il est vrai, mais pas plus qu'un autre, et comme il est super intelligent et très franc, ça se passe très bien, à part qu'il passe du temps au coin... Le gamin a sauté la GS, donc de ce côté-là on est blindés.

Chaque jour, je me donne pour règle de faire la "minute nécessaire de Mme Cyclopède" : prendre 5 mn pour évoquer un sujet plus difficile, donner une info grammaticale, un truc du genre... mes deux surdoués chopent, et quelques malins chopent aussi au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les enfants précoces, surdoués, différents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les enfants précoces, surdoués, différents
» stage en L3
» Comment faire face à différents types de personnalité
» Les différents types d'ondes nocives
» Des noms différents: Trouvez le synonyme!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres :: Forum Profs des Ecoles-
Sauter vers: