Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  NetLettresNetLettres  Forum RévisionsForum Révisions  Tchats IRCTchats IRC  BDD du TroubleBDD du Trouble  Fauteuses de TroubleFauteuses de Trouble  Connexion  

Partagez | 
 

 Les enfants précoces, surdoués, différents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
LLL
Niveau C


Nombre de messages : 3163
Date d'inscription : 04/01/2012

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Dim 21 Oct - 0:33

Morrisley a écrit:
Je devrais ouvrir un autre sujet là dessus, le harcèlement, les brimades à l'école. Ici c'est une de nos priorités et je trouve que les écoles primaires ou secondaires sont bien plus cool du coup.
Excellente idée. C'est devenu une des priorités partout, avec des réponses différentes. Malheureusement, lorsque l'encadrement est insuffisant, il est complexe d'assumer sérieusement cette mission. L'individualisation, la plupart des médias, la publicité contiennent les conditions d'une uniformisation des représentations, cela gomme l'acceptation les différences. Jusque dans les petits villages, des catégories fabriquées s'imposent. Cela a toujours existé mais, d'une part les codes étaient différents, locaux - avec des réponses locales, ce qui était plus aisé - et moins marqués, d'autre part l'exclusion n'était pas aussi forte, l'acceptation était plus grande pour diverses raisons. Là où seul le paraître compte, les qualités et les valeurs disparaissent. A ceux qui assènent qu'on ne reviendra pas en arrière pour quelques intérêts propres, par fatalisme ou par lâcheté, il est toujours temps de réfléchir... Ce n'est pas parce qu'une chose est nouvelle qu'elle est bien. Pour ressortir une de mes rengaines, première étape: on éteint la télévision, le portable. A plusieurs endroits, il avait été décidé de le faire au titre de l'innovation... Au - delà du cocasse, il n'y a jamais eu de retour d'expériences de ces établissements ... Plus de trente ans de travaux scientifiques, des tonnes d'études fournies, la réponse on la connaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Dim 21 Oct - 10:18

Morrisley a écrit:
Sorceress je sais pas si ça peut te rassurer ou non mais j'ai encore mon doudou dans un placard pas loin de mon lit, je l'ai emmené au Canada et je m'en cache pas. La précocité va souvent avec l'hypersensibilité ainsi que pas mal d'angoisses (ou alors l'extrême inverse), d'où le besoin de réconfort, d'être souvent rassurée.. Ça passe tranquillement avec le temps'. Quand on est "petit" c'est juste qu'il y a beaucoup de choses d'un coup à encaisser. Une grande maturité pour certaines choses et pas mal d'immaturité pour d'autres.

Pour le collège, essaie de ne pas trop t'angoisser d'avance, tu géreras le moment venu. Garde juste les yeux bien ouverts pour détecter les potentiels problèmes.

Je devrais ouvrir un autre sujet là dessus, le harcèlement, les brimades à l'école. Ici c'est une de nos priorités et je trouve que les écoles primaires ou secondaires sont bien plus cool du coup.

LLL, de retour? Tu n'as même pas participé au sujet! Si tu as un truc à dire, hésite pas Smile

J'aime beaucoup ton post Morrisley car il dédramatise. J'ai toujours essayé de suivre cette voie, sans jamais bien réussir tout le temps. Je reprécise que mon fils suit sans trop de difficultés en classe et donc cela change tout. Mais j'ai néanmoins tenté de ne pas faire de son QI le problème principal car en plus je le percevais au début comme un problème. On a surtout bcp parlé de sa timidité, de son hypersensibilité et des soucis que cela lui causait en termes d'intégration dans un groupe. C'est un excellent résumé ta phrase une grande maturité couplée à d'autres grandes immaturités qui viennent de peurs. Posé comme cela, je trouve le défi moins angoissant, plus simple, sans trop se casser la tête avec les capacités intellectuelles.
Comme toi, l'important je trouve est d'être attentif aux signes qu'on finit par bien décoder quand notre enfant est mal. Mais ton fils Sorceress a un an d'avance donc je suis persuadée que tu redoubles de vigilance pour voir s'il est bien intégré. Tu sera très attentive à tout cela, j'en suis certaine.

Ils mettent plus de temps que la norme pour certaines choses comme les doudous pour certains mais ils dépassent comme les autres et puis cela ne va pas plus loin. Je suis une grande inquiète pour mon fils donc je sais que l'on croit que cela ne passera jamais et on envisage le pire mais cela passe, comme pour la récré moment difficile pour mon fils qui est maintenant content avec ses copains en 5 ème. Et bis, je commençais sérieusement à désespérer.

Une autre chose qui m'a marquée en l'accompagnant, et je ne suis pas sûre de mon coup. J'ai l'impression qu'on ( parents, psy, etc) pathologise vite les angoisses, les peurs, les souffrances de nos enfants précoces ou pas. Alors qu'elles sont normales, une étape nécessaire. Comme si un enfant ne devait jamais être triste, mal. Plusieurs profs m'avaient incitée gentiment d'aller voir un psy en primaire pour son hypersensibilité, alors même que je leur avais expliqué que cela est normal. De guerre lasse et en doute, nous sommes allés voir une psy qui m'avait dit à l'époque que cela était lié à son hypersensilbilité et que tout allait bien, sa manière à lui d'être et de vivre les choses.

Arch: j'aime bien ta manière de procéder avec les maths et les conclusions que tu en tires, à partir de ton expérience, sur la dialectique indivudualisation/ insertion dans le groupe. Intéressant. Si tu peux développer, j'écouterais avec intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorceress
Niveau F
avatar

Féminin
Nombre de messages : 778
Age : 47
Emploi : enseignante
Date d'inscription : 26/11/2005

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Dim 28 Oct - 5:59

Merci pour vos témoignages.
Petite question supplémentaire de ma part. J'ai remarqué que le développement moteur de mon fils ne suit pas non plus son "avance" intellectuelle. Il est gaucher certes mais beaucoup de gauchers son très à l'aise. C'est quelqu'un de très maladroit , de pas très autonome pour les actes quotidiens (mais cela c'est de ma faute je pense), de plus son écriture est abominablement minuscule (amis de la loupe bonjour !). Est-ce quelque chose de courant pour les enfants précoces ? j'ai cherché sur le site donné en lien par Issamelle (merci au passage) et je n'ai pas trouvé, cela dit j'ai peut être mal cherché car j'ai eu quelques soucis entre temps avec ma fille au lycée qui n'est pas EIP mais pénible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Incognito
Niveau B
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4225
Age : 103
Localisation : Un trou de verdure où chante une rivière
Emploi : Certifiée LM
Etudes, Loisirs ou Autre : Euh... Lire et dormir enfin...
Date d'inscription : 25/04/2011

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Dim 28 Oct - 7:12

Il arrive que les enfants précoces aient un problème de dyspraxie. C'est le cas pour les deux fils de ma meilleure amie. J'ai par ailleurs cette année reçu un courrier du rectorat informant les profs sur les EIP et il est effectivement question de ces troubles. Je le recherche et je donne le lien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Incognito
Niveau B
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4225
Age : 103
Localisation : Un trou de verdure où chante une rivière
Emploi : Certifiée LM
Etudes, Loisirs ou Autre : Euh... Lire et dormir enfin...
Date d'inscription : 25/04/2011

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Dim 28 Oct - 7:17

ça y est. Je joins la plaquette qui accompagnait le courriel :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Dim 28 Oct - 7:59

Sorceress, la gaucherie de ton fils est normale, le fait qu'il soit pataud.

C'est la dyssynchronie intelligence-psychomotricité, en termes simples l'esprit va vite mais le corps prend plus de temps pour les apprentissages.

http://nouvsite.anpeip.org/index.php?option=com_flexicontent&view=items&cid=82&id=156:les-dyssynchronies-de-jc-terrassier&Itemid=1334

Le lien parle de l'écriture. Mon fils est pareil, ce sont les apprentissages les plus longs pour lui. I a fait du vélo tard, 9 ans et en plus cela ne l'intéresse pas. Il faisait tout tomber, il est pataud mais cela s'arrange. Pour l'écriture, il écrivait petit en primaire et parfois sans trop d'efforts mais là depuis le collège il a une belle écriture, lisible. Il est passé à une écriture anglo-saxonne, je ne sais pas pourquoi et ses présentations sont vraiment nickels car il y mets du coeur. Il compte les carreaux, a de codes, très au sérieux. Il ne faut pas désespérer.

Souvent ces enfants marchent sur la pointe ds pieds, justement pour effacer ce décalage qu'ils sentent entre leur corps et leur esprit, comme pour se grandir et se lisser.
Donc souvent pas le premiers de la classe en sport; si vraiment tu le sens en difficulté, mal avec cela, tu peux le lui expliquer, si tu veux. Mon fils avait été soulagé d'apprendre que cela n'était pas de sa faute,qu'il n'était pas un nul en ses termes. Un psycho-motricien peut aider aussi. Il avait fait un bilan avec un PM compétent qui nous avait été recommandé et effectivement il mettait des mots sur ds petites choses pas graves en soi mais à travailler.
Mon impression de maman, valable pour mon fils: il est tellement dans l'intellect qu'il n'est pas dans son cors, il l'oublie. Je l'appelle en plaisantant mon planeur mais vraiment j'ai l'impression qu'il faut l'arrimer au sol car un jour il va s'envoler. Cela va mieux aussi en grandissant.

Pour l'autonomie, ne te flagelle pas, il est aussi courant que ces enfants soient moins vite autonomes. J'avais une ligne sur un doc, si je le retrouve je le mets. Pareil, je le mets aussi en relation avec ce côté planeur. Je vois bien que mon fils se fiche complètement de tous les détails matériels, de l'organisation du quotidien. Là, aussi cela s'arrange, je lui fais faire des choses par lui-même, progressivement, s'il se trompe ou ne fait pas attention, il sera le premier embêté. Par exemple pour son sac de cours, il le fait lui-même maintenant mais se trompe, oublie des choses; souvent je vérifie en douce mais parfois je ne dis rien quand il oublie pour qu'il atterrisse qq fois dans le réel et voit s'il se prend une croix, une punition. Je lui donne des petites tâches ménagères comme ranger la vaisselle propre: il oublie d'une fois sur l'autre où se rangent les verres car il s'en fout royalement. Mais je continue de lui donner de petites choses à faire pour l'arrimer justement au sol un tout petit peu. A l'âge de ton fils, il était comme le tien et s'en fichait en plus. Il est jeune ton petit gars, rien de dramatique du tout, carrément normal même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Incognito
Niveau B
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4225
Age : 103
Localisation : Un trou de verdure où chante une rivière
Emploi : Certifiée LM
Etudes, Loisirs ou Autre : Euh... Lire et dormir enfin...
Date d'inscription : 25/04/2011

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Dim 28 Oct - 8:45

Dans ce que tu dis issamelle, je reconnais tout à fait les enfants de mon amie. Ils ont appris à faire du vélo plus tardivement, apprendre à nager, etc. Mais l'essentiel est qu'ils y soient parvenus à leur rythme sans s'en faire une montagne. Je me rappelle qu'ils se sentaient très frustrés de ne pas effectuer correctement des gestes faciles pour d'autres. L'enjeu était vraiment de faire tomber la pression.
Quant à l'autonomie, ils avaient des soucis avec l'organisation du quotidien, mais en revanche avaient un sens des responsabilités que l'on attend pas toujours pour des pitchounes de cet âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astrak
Niveau L


Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Dim 28 Oct - 9:15

Les enfants intellectuellement précoces sont souvent (pas toujours, hein !) dysgraphiques.

Il vaut vraiment la peine d'investir dans quelques séances de rééducation en écriture !

Mon lien à Paris, mais vous trouverez dessus des adresses dans plusieurs régions de France : Alsace, Bretagne, Nord, Corse...

écriture paris



L'écriture a un statut un peu à part au milieu de toutes les autres activités motrices : c'est la condition sine qua non de la réussite scolaire, et une partie des précoces en échec le sont à cause de l'impossibilité de "poser" leur écriture. Là encore, pas tous ! J'ai dans ma classe une gamine hyper précoce qui a une magnifique écriture, et je crois avoir eu précédemment un gamin précoce (je n'en suis pas sûre) très perturbé, dont l'écriture était le cadet des soucis, puisqu'il est totalement inadapté au système scolaire. Mais on arrive à aider vraiment les gamins précoces dysgraphiques.

J'ai reçu un collégien, EIP, très en avance scolairement, pour lequel on mettait en place un PAI pour obtenir un tiers-temps aux examens. Autant vous dire que les équipes pédagogiques vivent mal le gamin qui a plusieurs années d'avance et dont la famille demande un PAI ! Après une séance au cabinet, la maman m'a dit que finalement, il avait tellement progressé que la signature du PAI est reportée, et pourra probablement être annulée.


J'ajoute encore que, contrairement au vélo et à la natation, l'écriture doit absolument être apprise au moment prévu par la scolarité, on ne peut pas juste se permettre de "prendre son temps" sans handicaper le gosse à l'école !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Dim 28 Oct - 9:35

Très juste ce que tu dis Incognito. Avec le temps, j'essaie de le prendre avec plus de recul. Pas toujours facile. Par exemple, mon fils à douze ans ne sait toujours pas lacer ses chaussures. J'ai tenté des dizaines de fois de le lui apprendre: il s'en fiche, ne fait aucun effort et me dit que les baskts à scratcht existent. A la bonne heure, va pour le velcro. Je me dis que quand plus tard et bientôt, il se tapera la honte quand une fille qui lui plaît verra qu'il ne sait pas faire ses lacets, il se concentrera un peu plus et chopera le truc. Donc, je le prends zen. Il y a des choses plus graves dans l'existence, hein. On va tous survivre, je pense à son souci temporaire de lacets.

Idem pour tous les dys bien angoissants. Oui, ils sont souvent dys. Comme il n'est pas trop dys, j'ai même refusé de connaître la dyspraxie, la dysgraphie car il n'en relève pas et je me dis juste qu'il est pataud, écrivait parfois en lettres de mouches petit et basta.Je préfère cette formulation a minima moins anxiogène car je ne veux pas trop m'angoisser: je m'angoisse suffisamment comme cela avec ses peurs et anxiétés. Bien entendu je peux me permettre ce luxe car il n'est pas dans les dys vraiment et que cela va plutôt bien de ce côté. Il existe mais moi aussi avec mes limites et j'ai tjours cherché à ne pas trop le médicalisé, le mettre encore plus à part. On a vu des spécialistes uniquement quand on n'a pas pu faire autrement: une ortho car il mouilllait les L, réglé; une psy l'an dernier car ul avait ses idées noires qui m'ont bien angoissée et le bilan du psycho- motricien jadis qui m'a bien aidée à mettre des most simples sur des petites choses à régler mais on n'a pas pas fait de séances avec lui car trop loin. Il a fait de la danse pendant deux, trois ans. On fait comme on peut, avec qui on est comme parents et merde car ce n'est pas tjours facile pour les inquiétudes.

Et le sens des responsabilités pour les choses plus graves est là, bien là. Alors ma foi, tout va bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saroli
Niveau E


Féminin
Nombre de messages : 1042
Localisation : Entre Lille et Dunkerque
Emploi : T1, ca y est, vivement T2 !
Etudes, Loisirs ou Autre : Cuisine et voyage (quand ce sera possible !)
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Dim 28 Oct - 13:49

Je vous rejoins avec 6 pages de retard, donc je n'ai pas tout lu !!!

J'avais (je suis remplaçante) un élève pour lequel je me posais beaucoup de questions et tout le monde s'en pose depuis la maternelle.
Je m'explique : il semble vivre sur Mars au moins, ne comprend pas les consignes les plus simples mais quelquefois (surtout en maths) fait ses exos en quelques secondes et c'est tout bon. Il devait doubler son cp mais finalement il est entré dans la lecture en quelques semaines, donc il est passé au ce1... Le hic, ce qui fait que personne ne sait ce qu'il a exactement, c'est qu'il est arrivé en GS non francophone et qu'à la maison il ne parle pas français du tout ! Donc on n'arrive pas à savoir si son comportement est dû au fait qu'il ne comprend pas et qu'il sait lire techniquement mais sans vraiment comprendre ou si c'est autre chose, même la psy ne sait pas nous aider.
L'autre jour, je demande d'emmener un cahier à la maison et de le faire signier par les parents, il ne comprend pas et me demande plusieurs fois ce qu'il doit faire... Je demande à une gamine de lui traduire dans sa langue maternelle et là aussi il ne comprenait pas...
Il semble être à l'aise avec les autres mais surtout cela ne le dérange absolument pas de passer des heures à rêver, gribouiller. Je précise qu'à chaque fois que je fais de l'écoute musicale,je suis obligée de le punir car il se met à ricaner "bêtement" e gêne les autres...

Si vous avez déjà eu ce genre de comportement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrisley
Niveau H
avatar

Féminin
Nombre de messages : 596
Localisation : Dans le Nord.
Emploi : Tueuse d'anglicismes
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Jeu 1 Nov - 2:23

Entre le choc culturel et la barrière de la langue, difficile à dire.. Étrange que la psy puisse pas vous aider par contre.

Je ne sais pas trop où je vais avec Paul mais on y va.. Il s'attache sans doute trop à moi mais je me dis qu'il doit en avoir besoin. Il cherche toujours mon attention, fait des blagues qui me font rire, reprend mes expressions bien françaises dans ses rédactions, me parle de sa famille, et c'est constant. J'en ai parlé à mes collègues pour avoir leur avis professionnel et pour rester transparente aussi de mon côté, ils me disent tous que c'est plus positif que négatif.

Personnellement je l'adore et j'essaie de ne pas le montrer mais c'est un fait. C'est un petit gars super attachant, pré-ado mal dans ses pompes, qui a pas l'air d'avoir beaucoup d'écoute ou de soutien à la maison..

Le contexte de classe joue aussi beaucoup, seulement 12 élèves avec moi, on passe beaucoup de temps ensemble, le groupe est très soudé, les élèves veulent toujours rester avec moi pendant les récrés (je les pousse à aller jouer dehors), beaucoup ont des familles non-conventionelles, ça crée un lien assez fort.

Je peux pourtant pas m'empêcher de me poser des questions. Et si je lui faisais plus de mal que de bien? Comment verra-t-il l'école si son prochain prof le re-traite comme il était traité avant et le voit encore comme un petit chieur? Je suis en train de créer une bulle très confortable de confiance autour de lui... Je doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Sam 3 Nov - 16:33

Je comprends tes doutes Morrisley mais je pense comme tes collègues que tu lui fais du bien et ça personne ne pourra le lui enlever. Bien sûr, il faut ne pas trop qu'il soit dépendant de toi mais tu t'interroges et vas bien faire les choses.

Un parallèle avec une histoire forte avec un gamin, pas précoce mais même lien fort: un frondeur, un conteur, un gros caractère qui foutait le bordel; le courant est passé entre nous. Stéphane, ma plus belle expérience avec un élève. Je l'ai eu en 5ème et l'ai eu jusqu'en troisième car il se tenait à carreau avec moi et je pouvais le tenir en discutant car le deal était simple: tu te tiens bien partout ou je ne suis plus ta prof. Tu es intelligent, je veux que tu bosses et sois bien partout. Une vraie intelligence, frondeuse, provocatrice, des rédactions et une réflexion fine à tomber par terre. On fonctionnait un peu par tutorat pour les élèves remuants dans ce collège entre les élèves et les profs avc qui cela se passait bien. J'ai eu les mêmes doutes que toi. Et après moi? C'est bien cette relation forte ou un mal pour plus tard?
Une chose m'a bouleversée: j'étais absente un mois pour une petite opération, rien de grave et il commençait à déprimer, il a quand même organsé une partie de foot dans le cours de mon remplaçant en attendant, spectaculaire et est allé voir la CPE et lui a dit: " Avec madame Issamelle, je me sens intelligent sinon, je suis nul." Elle me l'a dit à mon retour car le gamin non. Le plus beau compliment qu'on m'ait fait mais flippant. j'en ai pleuré d'émotion. Lui aussi m'a rendue moins mauvaise prof. Nous nous sommes fait du bien mutuellement et il a continué son chemin ensuite, avec son gros caractère mais ce que nous avons échangé, ce que nous nous sommes apporté est resté pour l'un comme pour l'autre. Tu le fais avec recul, tu lui fais du bien à ce gamin et cela restera: tu le rends plus fort ce petit bonhomme. Cela est bien sans aucun doute car fait avec questionnement. Grâce à toi, il va aussi apprendre à s'adapter car il est et gagne en confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Ven 18 Avr - 18:10

En ce moment, ma fille fait des puzzles : un puzzle de 200 pièces sur les planètes dimanche.
On lui en a acheté un nouveau tout à l'heure en faisant les courses, 100 pièces, en se disant que ça allait l'occuper et elle l'a fini en 20 minutes.
 oooo 
C'est écrit "plus de 6 ans" sur la boîte. Elle va en avoir 4 fin juin.
Du coup, je me demande si je ne vais pas la faire tester par un psychologue mais sur Facebook, on m'a dit que ça ne sert à rien si l'enfant n'est pas en souffrance...et elle n'est pas en souffrance.

Ou alors ils écrivent des bêtises sur les boîtes de puzzle...
Revenir en haut Aller en bas
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Ven 18 Avr - 18:35

Cela ne sert à rien si l'enfant n'est pas en souffrance, hum, oui, dans l'absolu, mais un peu court, je trouve. Je ne précède plus mes phrases de "je crois" pour alléger le post mais il y est.
Tout dépend de chaque cellule familiale, de la manière dont chaque membre vit le "truc", de la manière dont se manifeste la précocité, d la personnalité de l'enfant, etc. Bref, c'est très personnel. Ta petite n'est pas en souffrance, mais l'école, avec les résultats, la jalousie, la mise à l'écart de celui qui est "zarbi" car rêveur, trop rapide, trop lent, trop qq chose, etc. n'est pas à l'ordre  du jour. Je ne veux surtout pas te faire peur et te dire que cela va être.
Tout dépend de la façon dont tu vis la chose, ton mari aussi. Encore une fois, variable selon les couples, familles. Je l'ai dit plusieurs fois, mais je bisse. J'étais dans le déni avec mon fils. Je refusais même qu'on me dise qu'il était très intelligent, remarque gentille de proches, de connnaissances quand le pioupiou fit une chose étonnante pour son âge. Je ne le supportais pas: " mon fils, il est normal!" avais-je envie de hurler. Grâce à son exceptionnelle maîtresse de GS, j'ai accepté, en cabrant des fers, mais accepté qu'il passe le test. Je ne la remercierai jamais assez. Cela m'a permis d'accepter, d'oser de documenter davantage, car le peu que j'avais vu ne m'avait pas du tout donné envie d'avoir un enfant de ce type, trop d'emmerdes, non merci, vraiment, c'est gentil, sans façon. J'ai mieux compris partant, certains aspects de la personnalité de l'enfant, de mon enfant, certains de ses comportements. Pour nous, ce fut tout bénef. Cela fut une aide précieuse pour moi, afin de l'accompagner, l'asticot. Et même pour moi, d'accepter, de cesser d'angoisser, enfin de m'inquiéter moins.
Tout ceci pour te dire, pas de test car l'enfant va bien, oui, mais à nuancer. Et le plus important, il faut faire comme tu le sens. Aucune obligation pour ou contre. L'important est de le vivre sereinement avec ou sans tests, que vous le viviez tous sereinement parce que ce n'est pas une maladie, simplment une particularité. Plus ou moins chiante dans ses manifestations. Pardon, j'ai pas pu m'empêcher. Wink Je plaisante Luciole bien sûr pour la dernière phrase.
Edit: à même pas quatre ans, tu as le temps d'y réfléchir. Elle est jeunette la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Sam 19 Avr - 19:28

Elle est jeunette mais on me fait très souvent des remarques sur le fait qu'elle semble avoir 5 ans. Encore vendredi (une collègue), vendredi dernier (notre médecin traitant qui m'a conseillé de voir un psychologue). Nous y avons droit très souvent, en fait, en alternance avec le fait qu'elle parle bien et a beaucoup de vocabulaire (la professeur des écoles remplaçante m'a attrapée par le bras le premier jour : "Vous êtes professeur de français ?").
Elle sait écrire son prénom en majuscules, ainsi que "papa" et "maman". Elle sait l'alphabet. Elle commence à comprendre les assemblages (B et A = ba). Elle s'amuse à retenir les noms des Rois et des Reines ou des Monsieur/Madame derrière les livres et me demande quand elle n'en sait pas un. Il y a deux jours, elle a buté sur un roi. Je lui ai dit "C'est le roi Lapin ! - Non, maman, c'est écrit Z-i- je ne sais pas quelle lettre - z - i - je ne sais pas quelle lettre, donc ce n'est pas "Lapin" !"
En tout cas, elle est très sociable, parle tout le temps, même aux inconnus. Elle fonce, n'est absolument pas timide. Sa préférence va aux enfants plus âgés qu'elle mais elle a des copains-copines de son âge dans sa classe. Elle s'intègre très facilement, a tendance toutefois à être un peu autoritaire, à se disputer quand elle n'est pas chef de bande.
Revenir en haut Aller en bas
Aline
Modo
Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 21998
Age : 34
Localisation : Jura
Emploi : Professeur des Zécoles
Etudes, Loisirs ou Autre : me dépatouiller dans mes cours, faire des balades avec ma jument.
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Sam 19 Avr - 20:44

Je ne peux te conseiller car c'est difficile sans connaitre ta fille.
Mais je crois que tu as déjà la réponse. A priori tu la trouve bien actuellement donc à voir.
Qu'en pense sa maitresse ?

_________________
2015-2016 : T4 - toujours dans le monde merveilleux de l'enseignement spécialisé ! Enseigne en ULIS-école + prépare le CAPA-SH.
Mon p'tit blog : http://clis1jour.eklablog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Dim 20 Avr - 3:58

Sa maîtresse est en arrêt et notre fille préfère ses remplaçantes.
D'ailleurs, je crois qu'elle revient après les vacances...
Mais la seule fois où on a pris un rendez-vous, on s'est fait incendier. On attend l'année prochaine avec impatience.

En février, l'appréciation était quand même élogieuse : il y avait l'adjectif "excellent" et notre fille participe à toutes les activités proposées.
Le fait est qu'elle a ses stratégies : quand on arrive à la garderie le matin, il arrive que les ATSEM lui donnent des puzzles avec des pièces à encastrer. Notre fille sait les faire depuis longtemps mais du coup, elle fait parler les pièces entre elles, elle invente des histoires au lieu de poser les pièces directement. Du coup, elle ne paraît pas s'ennuyer.
Revenir en haut Aller en bas
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mar 22 Avr - 11:49

Luciole, ce que tu dis de ta fille pour les choses bluffantes, les remarques des gens, ce fut tout pareil pour mon fiston. Les remarques des gens, moi je dis, on s'en fout. Ce que fait l'enfant aussi par rapport à son âge, aussi. Tu comprends ce que je veux dire? Le conseil le plus utile que j'aie lu sur la précocité et que j'ai tjrs appliqué est le suivant: quoique fasse l'enfant, faire comme si tout était normal. Je ne sais pas du tout comment tu réagis, je ne porte pas de jugement, mais je dis au passage pdt que j'y pense. Le but étant de ne pas placer l'enfant dans un statut bizarre de bête de foire et aussi de l'inhiber si le petiot en a assez. C'est pour cela notamment que les remarques extasiées, mais gentilles en plus m'énervaient tant. Ça va, ce n'est pas un phénomène de foire mon fils. Et là, avec le recul, avec mon enfant, ce fut bénéfique. Il m'a parlé des remarques, qu'il trouvait pesantes parfois, bien que certaines gentilles des gens en général, école, environnement social mais qu'il trouvait bien qu'à la maison, je ne l' aie pas gonflé avec cela.
Sinon, je pense que tu as ta réponse, comme moi je l'avais. Tu te doutes bien que ta fille doit être HPI.
Il faut faire comme tu le sens. Si tu veux le savoir nettement, fais-le. Ce n'est qu'un test. De plus, il ne faut pas se leurrer, c'est une cartouche en ta faveur le test, pour l'école. Si cela se passe mal à un quelconque niveau, tu as un argument objectif pour améliorer la situation de ton enfant. Parce que parfois, cela peut ne pas être simple.


Dernière édition par issamelle le Mar 22 Avr - 12:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mar 22 Avr - 12:10

Tiens, un exemple pendant que je l'ai à l'esprit pour illustrer le côté pesant que peut avoir la précocité.
Au CP, viennent les notes. Il a de bonnes notes, je fais la maman pom-pom girl qui soutient son petiot qui travaille bien, normal. Et l'autre, face à mon " c'est bien mon chéri, tu as bien travai...", " dis riiiiien maman". Je n'ai rien compris. Déroutant tout de même. Deux trois fois je retente et même stop du fiston. J'ai donc trouvé une astuce qui nous convenait à tous deux. Face à une bonne note, je prenais une mine théâtrale désolée, " encore une 20, 18, etc", mon dieu, comment on va faire!!! Tu vas redoubler! Je veux un zéro sur vingt, au moins un cinq, s'il te plaît mon chéri!!!" Et le fiston rigolait. Le sketch fini, le contrôle signé, je glissais un petit, c'est bien mon fils, toléré et baste.
Plusieurs années plus ard, j'ai compris pourquoi. En CE  ou CM, on va à une réunion à l'école et un gamin lui balance dans la rue de façon agressive, " Lui il n'a que des 20 sur 20!". Sa mère gênée le fait taire. Et fiston me regarde, paniqué, " hein maman ce n'est pas vrai, je n'ai pas que des vingt sur vingt". Je confirme pour l'apaiser. J'ai enfin compris, quelle conne au passage, j'aurais pu deviner en étant prof. Et cela m'a un peu tordu le coeur de voir son malaise, même sa souffrance face à ces notes qui le cataloguaient.

Bref, pour raccrocher à tes interrogations, je suis persuadée que l'important est la manière dont ta fille, son papa, toi, vivez, à votre manière à vous le truc. Ce que disent les gens, sur les tests, les capacités de l'enfant, ce n'est rien et surtout ne doit pas être une pression pour faire telle ou telle chose. C'est vous qui décidez, qui avez la main parce que c'est un peu votre vie. L'important est que vous soyez tous bien et il n'y a pas un parcours unique, dieu merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss B
Niveau B
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4760
Emploi : prof
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mar 22 Avr - 14:15

Je rejoins Issamaelle dans ce qu'elle te dit. Chacun sa manière de réagir face à cela. D'après ce que tu décris, il est plus que probable que ta fille soit précoce/douée/HPI/EIP (décidément, aucun de ces termes ne me convainc...)

La question du test avant 6 ans est assez controversée. Un certain nombre de psychologues refusent de faire passer les tests avant cet âge-là d'ailleurs, sauf en cas de souffrance avérée de l'enfant, de difficultés particulières à l'école et/ou dans la famille. La question au bout du compte, c'est de savoir pourquoi faire passer le test, et pour qui. Toi seule peut répondre à ces questions.

Si c'est dans la perspective d'envisager la question d'un saut de classe pour ta fille, je te recommande la plus grande prudence quand tu abordes la question à l'école. Avance doucement, tâte le terrain sans trop dévoiler le fond de ta pensée. Même avec des résultats de tests indiquant un QI très élevé, même en expliquant que la précocité, avant d'être un chiffre élevé sur un bilan, est une façon de penser complètement différente et une extrême sensibilité, parfois accompagnée de difficultés à gérer les émotions et d'une forte tendance à la dévalorisation de soi-même, les réactions de l'institution scolaire en général peuvent être violentes : le rejet, le refus de reconnaître et de prendre en compte cette différence est parfois catégorique, et difficile à vivre pour les parents, et a fortiori pour l'enfant. Bien sûr, ce n'est pas le cas partout, et heureusement, certaines équipes éducatives sont attentives, ouvertes et à l'écoute, mais j'ai plus souvent entendu parler de réactions négatives que positives. Quand je vois les réactions de mes collègues sur la question de la précocité par exemple, c'est éloquent... Rolling Eyes

À titre tout à fait personnel, j'aurais tendance à penser que dans le cas de ta fille, si tout va bien à l'école, à la maison, dans ses relations sociales, tu peux te passer du test. Mieux vaut peut être attendre ses 6 ans, âge auquel elle pourra passer un test plus complet, plus précis et réputé plus fiable.

En plus, les résultats eux-mêmes sont parfois sujets à interprétation : selon les écarts de résultats entre les différentes sub tests, certains psy refusent catégoriquement de calculer un QI total, quand d'autres vont le faire malgré tout, car ils considèrent que c'est justement l'hétérogénéité des résultats qui est riche de sens sur le fonctionnement cognitif de l'enfant. Pour un même enfant, l'un te dira "son QI est de tant, il est précoce", et l'autre te dira "je ne calcule pas de QI car les deux résultats ont trop d'écart". Par exemple, si un enfant obtient un indice verbal extrêmement élevé de 145, et un indice de raisonnement perceptif de 120 (ce qui est dans la moyenne très haute de la population, mais qui est souvent l'indice le moins élevé chez les enfants précoces), certains psy diront que l'enfant est indéniablement EIP, et d'autres diront que non parce que le deuxième est à moins de 125...

Au bout du compte, ça peut finir par te faire te poser beaucoup de questions au lieu de t'apporter des réponses.

En tout cas, pour alimenter ta réflexion tu peux consulter un blog génial, consacré à toutes ces questions, une vraie mine d'informations, qui s'appelle les tribulations d'un petit zèbre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth-Louise
Niveau C
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3484
Age : 65
Emploi : prof !
Etudes, Loisirs ou Autre : écriture
Date d'inscription : 08/02/2009

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mar 22 Avr - 16:06

Je n'ai pas eu le temps de tout tout lire, donc je peux (re)dire des choses déjà dites, pardon;
Ici, comme Issamelle et Luciole, enfant précoce, diagnostiqué et inscrit AFEP ( association française des enfants précoces) assez tard, 13 ans;
Je me reconnais dans bcp de choses écrites, notamment par Issa; mais, hélas, ici, mon fils a eu une école catastrophique, dès la maternelle = instit "braquée" me convoquant et me reprochant qu' "Il employait des mots compliqués et que ça l'isolait de ses pairs"  ( sic) j'ai culpabilisé à mort, en me reprochant son goût pour la lecture; puis on m'a "ordonné" une orthophoniste; puis "on " a convoqué le psy scolaire qui a fait pression pour le mettre dans une école pour enfants à pbs; en larmes, j'ai sur le conseil de notre toubib consulté son fils qui était psychiatre, et qui a identifié tout de suite le pb; donc, test; l'effet à l'école a été magique = grands sourires, toutes les instits à genoux; etc, etc; l'AFEP n'a été d'aucune aide, strictement;
Aujourd'hui, j'ai absolument le même enfant que celui décrit par Issa = un exemple, en révisant son bac de français, je lui reproche ( à peine) de rêvasser, il sursaute et me ponds le cours du prof, à la virgule près; malgré cela, il n'a eu que 12/20, s'étant déconcentré; par contre, Bac avec mention, 18/20 en philo, etc;
Je reste traumatisée par sa scolarité que je me reproche, je n'ai pas su y faire, dieu sait que j'ai tout essayé, mais les a priori, les préjugés sont indéracinables; il a cicatrisé, mais je me sens fautive, je suis toujours très très douloureuse et "mauvaise" carrément; j'aurais du, j'aurais du....!!! ce que je peux dire la conscience nette, c'est que le comportement de ses instits et profs, moi, vis à vis de mes élèves, je ne l'ai jamais, jamais eu ! j'ai toujours été très attentive, et, pendant très longtemps, je n'ai même pas imaginé que l'on puisse se comporter ainsi vis à vis d'un élève;  
Aujourd'hui, il a choisi de faire carrière dans les arts plastiques, il est diplômé Bac + 5, mais, pareil, il est bordélique, apparemment immature, jusqu'à ce que sa concentration se porte sur la conversation, où alors, il impressionne et laisse muet; par contre, affect, et petites amies, je me ronge, là, c'est - je lui laisse son jardin secret- en apparence, le vide; en apparence, hein;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mar 22 Avr - 16:43

Miss B, je peux me tromper, mais je crois que les tests sont tout aussi fiables vers 4-5 ans que vers 6. Le mien a passé a cinq par l'école et on ne te donne pas de trace écrite, de chiffre. Plus tard, on a été obligés de refaire le test vers 11 ans, en sixième quand il a eu un coup dur. Exactement pareil, confirmé par la psy qui m'avait expliqué que c'était valable qq soit l'âge. Puis, à mon avis, quand le môme est identifié HPI, oui, tu as raison, ces noms sont barbares, bah, il l'est ou pas, passé un stade. Ce ne sont pas qq points qui vont changer l'affaire, d'autant que le résultat peut être minoré par le stress du gamin ou majoré par je chais pas quoi. Donc, on ne va pas chipoter. On s'en fout un peu du reste.
Vraiment, je suis plus circonspecte sur l'équation le môme va bien: on ne fait pas les teste, pour les raisons sus-mentionnées que chaque environnement est particulier et que cela peut aider pour l'accompagnement.

Elisabeth, comme je me retouve en te lisant, le flanc maternel ou paternel offert à la flagellation et à la culpabilité. Tout est de ma faute. Bah, objectivement non. On ne peut pas aller à l'école à leur place, se faire des copains à leur place, gérer les relations interpersonnelles à leur place, les bourdes relationnelles qu'ils commettent même si on aimerait beaucoup. Tu as fait tout ce qui était en ton pouvoir pour l'accompagner et ça, c beau. Il a de la chance ton grand de t'avoir eue comme mom. Et surtout, il a trouvé son chemin. Le job est rempli, plus que rempli. Tu peux être fière de toi, car les parcours de ces enfants sont parfois, souvent pleins d'embûches, de déconvenues, de jugements sévères et rapides de la part de personnes peu bienveillantes.
Cela me fait du bien de voir que des gamins HPI ont bien tracé la route comme ton fils, ont fait des études, trouvé une place, la leur. Merci pour ce partage, ça fait du bien. Pour l'affectif, il doit être secret et là aussi s'épanouira.
Pour l'école, effectivement, je mesure la chance d'avoir été accompagnée, soutenue par les maîtresses. C'est capital. Justement, pour le test aussi, mieux vaut le faire aussi dans un contexte calme, en ayant le temps d'expliquer à l'enfant plutôt que dans un contexte de tension avec un prof, que l'enfant percevra. Et c'est une cartouche en cas de souci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth-Louise
Niveau C
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3484
Age : 65
Emploi : prof !
Etudes, Loisirs ou Autre : écriture
Date d'inscription : 08/02/2009

Précisions
Vous êtes: prof

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mar 22 Avr - 17:06

Issa, merci pour ce que tu dis, ça me fait beaucoup de bien, t'es un namour, tiens.... I love you 
Il faut dire, que, il y a 25 ans on avait dans la tête non pas "précoce" mais "surdoué", voilà; en un mot on comprend tout; et au sein de l'AFEP, j'ai connu des parents et des gosses qui trouvaient moyen de "se la péter".....Aujourd'hui, dieu merci on est mieux renseigné, et peu à peu se diffuse la compréhension - assez simple, quand même- de quelqu'un qui pense différemment.....c'est immense et c'est vraiment l'essentiel;
Mais la "différence" quelle qu'elle soit, c'est si dur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mar 22 Avr - 17:57

Hum et ces gens-là qui éduquent leur gamin comme un surhomme font bien du mal à leur gamin à mon avis et aux autres gamins précoces en sus, qui souvent en bavent vraiment, se trouvent nuls. J'ai en tête un gamin infect de la classe se sixième de mon fils, qui lui a dit naïvement qu'il était allé voir un psy et non qu'il avait séché, parce l'autre l'enquiquinait. Le morprion le traite de débile, de psycho. Fiston lui dit que non c'était pour un test, qu'il est précoce, machin. Et l'autre de répondre qu'il a 140 de QI, qu'il est le plus beau, le plus fort et que mon fils est un âne. Pfiou. J'ai vu les parents lors d'un point de récup' après une sortie, couvant d'amour et d'admiration le petit morveux. J'ai tout compris. Vraiment pathétique à ne pas voir que leur enfant est imbuvable, en étant responsables en plus. Un futur sale con enuissance. Il l'était toujours à dire à tous les autres élèves qu'ils étaient des cons, idiots, etc. et à les rabaisser constamment. Quelle folie. Mon fils aurait fait ça, honnêtement, j'aurais eu honte, puni immédiatement. Quand le gamin va se prendre un échec dans la vie, il ne va rien comprendre et risque de s'écrouler. M'enfin, y a des cons partout. Les HPI et leurs parents ne font pas exception. Ce sont les seuls sales cons rencontrés, tu me diras.
Pour la différence, ouais, tout est bêtement là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss B
Niveau B
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4760
Emploi : prof
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mar 22 Avr - 18:13

Issa, je ne dis pas que ce n'est pas fiable, et je fais pleinement confiance à ces tests ;-), mais il me semble que les résultats sont moins précis que celui qu'on fait passer après 6 ans. Une psy m'avait indiqué que le test WPSSI, pour les moins de 6 ans, comportait moins de sub tests et d'items que le test WISC pour les plus de 6 ans, et que c'était plus difficile de le faire passer de manière complète et efficace aux plus jeunes. Cela dit, les résultats n'en sont pas moins fiables, j'en suis absolument convaincue.

Concernant l'intérêt de passer les tests, je suis bien d'accord avec toi : les résultats permettent d'accompagner mieux son enfant, de déculpabiliser en tant que parents, de soulager l'enfant qui se sent différent sans comprendre pourquoi, et c'est une démarche essentielle. Mais j'avais cru comprendre que ni Luciole ni sa fille ne semblait en difficulté, ni à l'école, ni dans les relations sociales ou familiales, d'où l'idée que le test n'était pas une nécessité actuellement (mais qui le sera sûrement vers 6 ans).

Je trouve que le test chez un tout-petit est quand même une démarche longue, et assez lourde. Tu as eu la chance Issa d'être en contact avec une psy scolaire qui était bien, mais beaucoup de parents doivent se tourner vers des psy libéraux, et cela représente plusieurs séances et une somme conséquente à engager, même quand on passe par les associations nationales reconnues.

En tout cas bravo à vous les mamans de plus ou moins grands enfants précoces, ce n'est pas simple de les accompagner sur le chemin de la vie, et en particulier sur celui de l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
issamelle
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 13482
Date d'inscription : 06/07/2005

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   Mar 22 Avr - 18:46

Ok miss B.
Oui, c'est cher, mais cela en vaut le coup selon moi. Beaucoup de psys permettent de payer en trois fois, comme j'ai pu le faire à ses onze ans. Ecoute, démarche longue petit, je n'ai pas trouvé. La psy-sco l'a vu trois fois, super bien fait, amené au gamin. Elle était vraiment compétente et son amour de maîtresse aussi. Je bénirai cette femme, sa maîtresse, toute ma vie. Elle y est pour beaucoup dans le fait que l'école, les résultats se soient bien passés pour lui. Comme quoi, il y a aussi des gens adorables.
Sinon, oui, si tout va bien, pas de péril en la demeure ni le feu au lac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les enfants précoces, surdoués, différents   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les enfants précoces, surdoués, différents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les enfants précoces, surdoués, différents
» stage en L3
» Comment faire face à différents types de personnalité
» Les différents types d'ondes nocives
» Des noms différents: Trouvez le synonyme!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres :: Forum Profs des Ecoles-
Sauter vers: