Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  NetLettresNetLettres  Forum RévisionsForum Révisions  Tchats IRCTchats IRC  BDD du TroubleBDD du Trouble  Fauteuses de TroubleFauteuses de Trouble  Connexion  

Partagez | 
 

 Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Mer 18 Sep - 21:50

eeee 

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/rythmes-scolaires-premiers-couacs-140855

http://www.lavoixdunord.fr/region/boulogne-rythmes-scolaires-des-eleves-de-six-ans-ia31b49030n1550225

http://www.20minutes.fr/societe/1222769-20130913-rythmes-scolaires-nos-enfants-retrouves-dehors

http://www.lagazettedescommunes.com/194537/premiers-couacs-pour-les-nouveaux-rythmes-scolaires/


Si vous avez d'autres témoignages...4444 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Ln_hana
Niveau I
avatar

Féminin
Nombre de messages : 434
Localisation : Isère
Emploi : Responsable en logistique familiale
Date d'inscription : 16/09/2011

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Jeu 19 Sep - 16:38

Affligeant....787878 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Dim 22 Sep - 20:47

Va lire ces vrais témoignages...affreux !eeee 

http://forums-enseignants-du-primaire.com/topic/298866-anecdotes-des-nouveaux-rythmes/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
abcdefgh
Niveau D
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Lun 23 Sep - 8:32

J'ai l'impression que c'est pas top en maternelle.

Bon, j'ai sans doute la chance d'avoir apparemment une Municipalité intelligente, qui nous laisse nos classes, et ça se passe bien chez moi.
Et qu'est-ce que j'apprécie ces après-midi écourtées !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Lun 23 Sep - 21:02

Après-midis écourtés ...mouais pas pour les élèves...et semaine rallongée pour tout le monde !
On verra dans qq semaines, quand la fatigue va vraiment se faire sentir... A mon avis ce n'est pas terminé cette histoire.Soif07 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
abcdefgh
Niveau D
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Lun 23 Sep - 21:09

Frankenstein a écrit:
Après-midis écourtés ...mouais pas pour les élèves... 
Je n'arrivais plus à les faire bosser à partir de 15 heures, donc autant qu'ils soient au Centre de Loisirs que dans une classe. Je préfère largement cette matinée en plus, beaucoup plus sereine, que toutes ces heures à se battre pour un semblant de concentration, à se quitter en mauvais termes parce que je ne voulais pas lâcher et faire de l'occupationnel...

Donc oui, écourtée pour les élèves aussi, bien sûr. Les exigences de la classe ne sont pas celles du périsco.

Je crois que j'aurais du mal à revenir à la journée de 6 heures, ayant goûté celle-là.
Alors ce ne sera pas mon cheval de bataille ! Les effectifs, le taux d'encadrement, un salaire revalorisé... oui, mais faire grève pour revenir à ces journées interminables, ce sera niet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Mar 24 Sep - 15:27

Eh bien, ce n'est pas l'opinion de nombreux collègues...ça date d'aujourd'hui !
Rythmes scolaires : «La catastrophe annoncée a bien eu lieu»

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/09/24/01016-20130924ARTFIG00385-rythmes-scolaires-la-catastrophe-annoncee-a-bien-eu-lieu.php


4444 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Mer 25 Sep - 11:16

Et ça continue !
Rythmes scolaires: panique à bord !



L’application à marche forcée de la réforme des rythmes scolaires se traduit par une cacophonie généralisée,

et par de graves manquements au statut des enseignants et à la sécurité des élèves.

Le cafouillage a commencé dès le printemps, avec pour les personnels administratifs des casse-tête pour la gestion des ressources humaines : les temps partiels (souvenez-vous : la circulaire avec des temps partiels à deux chiffres après la virgule), les couplages de TD ou encore les remplacements. Le SNUDI FO est intervenu pour que les statuts des personnels soient respectés, et pour que, notamment, le service des BD et des Ziliens ne soit pas annualisé.

Dans le Gard, seules 25 communes ont décidé le passage dès 2013 aux nouveaux rythmes scolaires. De ces communes nous remontent des témoignages édifiants, que le SNUDI FO collecte dans un « Livre noir de la réforme des rythmes scolaires » : des collègues épuisés, au bout de trois semaines, par ce rythme hebdomadaire sans coupure ; un surcoût, pour le trajet et la garde d’enfant, qui aggrave la baisse générale du pouvoir d’achat ; une augmentation de la responsabilité des directeurs pour assurer, à la place de la Mairie, la sécurité des enfants ( gestion inefficace des listes pour les différents ateliers, problème d’absence d’un intervenant.. ); la réquisition de la salle de classe des enseignants, qui se voient dans l’impossibilité d’assurer les APC ou la préparation de leur classe ; des élèves laissés pour compte, qu’on réveille, en maternelle, à 15h pour les APE, et qui ne comprennent pas pourquoi eux doivent rester et pas certains autres.... Des activités péri-éducatives mises en place « avec les moyens du bord », étant donné l’urgence, et le coût qu’engendrerait une réelle prise en compte des besoins ; des personnels précaires recrutés avec des salaires indécents, sans formation : parfois les ATSEM contraintes d’assumer ces missions ; et des parents déconcertés, qui croyaient que cette réforme était dans l’intérêt de leurs enfants, et qui assistent à la dégradation sans précédent de leur prise en charge.



Pour le SNUDI FO, ces situations cauchemardesques ne viennent pas d’une « mauvaise application » de la loi, ou d’une « gestion insuffisante des problèmes » qui serait due à la précipitation et à l’absence de concertation... Non. Pour le SNUDI FO, l’esprit même de la loi comporte la volonté gouvernementale de casser l’école républicaine française pour répondre aux exigences d’austérité imposées par la Troïka. C’est bien la territorialisation de l’école qui est enclenchée, avec l’acte II planifié au niveau ministériel : au programme des 13 groupes de travail, l’ « adéquation » des statuts des enseignants à la loi de refondation de l’école.

Pour le SNUDI FO, il n’y a pas d’arrangement : le décret doit être abrogé ! le SNUDI FO invite tous les collègues à prendre position, dans leur école, auprès de leur mairie, CONTRE la mise en place de la réforme des rythmes scolaires, POUR L’ABROGATION du décret.

Faites-nous remonter toute information, décision, prise de position.



Le SNUDI FO, sur le plan national, a demandé au Secrétaire Général du SNUipp une rencontre commune pour "discuter des voies et moyens" qui permettraient "d'obtenir la suspension" du décret. Voici le texte de cette lettre :SNUDI.FO Syndicat National Unifié des Directeurs, Instituteurs et professeurs des écoles de l’enseignement public Force Ouvrièr

SNUDI.FO Syndicat National Unifié des Directeurs, Instituteurs et professeurs des écoles de l’enseignement public Force Ouvrière

Montreuil le 18 septembre 2013

A Sébastien SIRH

Secrétaire général du SNUipp

Cher camarade,

Nous vous écrivons car comme nous l’avions prévu la mise en oeuvre du décret du 24 janvier depuis le 1er septembre, contre lequel nous avions ensemble voté au CSE, crée une situation de chaos dans les écoles.

Le 12 février dernier les enseignants étaient massivement en grève et ont manifesté à l’appel de la FNEC-FP-FO, du SNUipp, de la FERC-CGT et de SUD Education pour exiger l’abrogation du décret du 24 janvier 2013 modifiant les rythmes scolaires.

La mise oeuvre du décret conduit déjà à une remise en cause de nos garanties statutaires, à une dégradation des conditions de travail des enseignants et des élèves et à un désordre généralisé dans les écoles qui confirme pleinement l’exigence d’abrogation. A Paris, pour répondre à l’exaspération des enseignants confrontés aux multiples problèmes, nos organisations se sont rencontrées pour appeler à des assemblées des enseignants « pour dégager les voies et moyens pour en obtenir sa suspension »

Nous vous proposons donc de nous rencontrer rapidement pour en discuter.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
knack
Niveau E
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1033
Localisation : (78)
Emploi : prof de sciences
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Mer 25 Sep - 15:28

bonjour,

oui abcdefgh je n'ai que des échos négatifs de ce qu'il se passe à Paris, peut être es-tu chanceuse et que ta mairie a bien fait les choses mais en région parisienne c'est un gros bor***, les enfants sont crevés, les conditions de sécurité plus que limite bref...heureusement que ma commune a décidé de reporter cette réforme...je croise les doigts qu'ils reviennent dessus....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ln_hana
Niveau I
avatar

Féminin
Nombre de messages : 434
Localisation : Isère
Emploi : Responsable en logistique familiale
Date d'inscription : 16/09/2011

Précisions
Vous êtes:

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Mer 25 Sep - 18:55

Je crois malheureusement qu'ils ne reviendront pas dessus. Quand tu vois le discourt de ces élus qui te disent que tout va pour le mieux et que ça serait un constat d'échec pour le gouvernement qui n'a pas besoin de se saborder encore plus.

C'est une belle fumisterie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Mer 25 Sep - 20:17

Tout n'est pas encore perdu ! Il y a les municipales en mars et le PS va se prendre une raclée (même si le FN pourra lui "servir" en cas de triangulaires, mais il faut déjà passer le 1° tour)
Ce débat sur les rythmes reviendra forcément dans les débats électoraux, c'est une première chose; ensuite il est possible qu'il y ait un remaniement ministériel comme cela se passe après chaque élection...
Pas sûr que Peillon y survive !yyyy et sa réforme avec !

Je rajoute qq news:

Trouvé sur le net:

Et à Angers, 30 démissions sur 130 animateurs recrutés, un très (trop) court article de Sud-Ouest :

"Le syndicat Snudi-FO décrit des dysfonctionnements dans les écoles primaires publiques d’Angers, après la réforme des rythmes scolaires. Michel Houdbine, maire délégué aux sports, aux loisirs et à l’éducation, réagit.
Depuis la rentrée, les 64 écoles publiques de la ville ont adopté la semaine de 4,5 jours (le temps scolaire est complété par des activités périscolaires). FO décrit « une situation d’urgence », face à la démission de 30 des 130 animateurs recrutés à la rentrée, les conflits entre enseignants et animateurs et le risque d’une « mainmise » de la ville sur l’école publique. Autant d’arguments contrebalancés par Michel Houdbine, maire délégué aux sports, aux loisirs et à l’éducation.

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Rythmes-scolaires.-a-Angers-FO-attaque-la-mairie-se-defend_40771-2232293-pere-pdl_filDMA.Htm


Et le plus drôle:








Re: Réforme des rythmes à Paris : "nos enfants se sont retrouvés dehors"


Je suis retombé par hasard sur un rapport très technique d'experts de l'INSERM sur les rythmes de l'enfant datant de 2000.

http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/44

Certains passages de la synthèse semblent très rigolos aujourd'hui :

p. 103 a écrit:Les experts recommandent que les enseignants aient la possibilité de tenir compte de la rythmicité de la vigilance pour organiser la journée scolaire. Les moments reconnus comme favorables à l’activité intellectuelle (milieu et fin de matinée et fin d’après-midi chez les élèves les plus âgés du cycle primaire) devront être réservés aux apprentissages et aux activités demandant le plus d’attention et d’effort cognitif. Les moments reconnus comme moins favorables (début de matinée et d’après-midi) seront occupés par des activités d’entretien des connaissances ou des activités d’éveil aux contenus plus ludiques, plus socialisants et aux activités physiques.

Ce rapport était déjà favorable aux 4 jours et demi mais...

p. 105 a écrit:Jusqu’à la fin du primaire, le repos du mercredi permet un lever spontané supplémentaire qui apparaît favorable à l’équilibre de l’enfant.


6666 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
abcdefgh
Niveau D
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Mer 25 Sep - 20:56

knack a écrit:
bonjour,

oui abcdefgh je n'ai que des échos négatifs de ce qu'il se passe à Paris, peut être es-tu chanceuse et que ta mairie a bien fait les choses mais en région parisienne c'est un gros bor***, les enfants sont crevés, les conditions de sécurité plus que limite bref...heureusement que ma commune a décidé de reporter cette réforme...je croise les doigts qu'ils reviennent dessus....
Oui, je crois que j'ai de la chance. On s'entend bien avec le périsco, chacun fait son taf du mieux qu'il peut, sans empiéter sur les autres, chacun ses locaux...
Je kiffe cette semaine, pour le moment (même si j'aimais bien aussi ma pause du mercredi).

En fait, mon idéal : 4 jours de 5 heures de classes.
Style horaire de PLC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Jeu 26 Sep - 20:50

Evidemment que ça dépend des communes abcdefgh. Cela fait plusieurs années que des mairies investissent sur le périscolaire sans avoir attendu de réformes !

Les rythmes scolaires étaient à l’ordre du jour du conseil municipal ce jeudi soir. Si le principe fait l’unanimité, il devient beaucoup plus difficile de concilier les nouveaux rythmes avec l’aménagement du temps de l’enfant (ATE) en place depuis plus de 23 ans dans 10 écoles d’Épinal. Le casse tête spinalien !

Pionnière en la matière, la ville a mis en place en 1990 sous l’impulsion de Philippe Seguin, un aménagement du temps de l’enfant,

http://www.actu88.fr/epinal-nouveaux-rythmes-scolaires-en-2013-peut-etre/

Le problème est que la réforme Peillon est mal fichue !

Mais déjà , voilà que le débat entre dans la prochaine campagne électorale...Coppé a dû me lire lol !
http://www.liberation.fr/societe/2013/09/26/cope-reclame-le-report-de-la-reforme-des-rythmes-scolaires_934824
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Ven 27 Sep - 20:39

De mieux en mieux, la réalité dépasse mes espoirs !5555 

"Si j'avais su…" Ce sont les mots désabusés de Vincent Peillon
http://www.europe1.fr/Politique/Au-PS-la-reforme-des-rythmes-scolaires-fait-grogner-1655193/

...j'aurais dû écouter !6666 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
abcdefgh
Niveau D
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Lun 30 Sep - 11:55

Bon, perso ça me convient, l'allègement de la journée de classe, c'est clair.
Néanmoins, je ne nie pas les problèmes que cela pose en terme de garderie... et donc de sous.


Je ne trouve pas normal, d'ailleurs, que les PE des écoles à 4,5 jours n'aient pas une prime spéciale, qui couvrirait :
- un aller-retour supp par semaine
- les frais de garde supp pour leurs enfants.

(car je vais moins rigoler - et d'autres parents avec moi- quand je vais recevoir la facture de périsco pour ma fille...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Lun 30 Sep - 21:19

Oui, c'est des frais supplémentaires énormes ! Mais de là à créer des primes pour ceux qui sont à 4,5 jours, non; c'est pour tout le monde.
Perso, je pense que cette réforme ne passera pas pour l'année prochaine. Le Snui pp tergiverse mais sa base n'en peut plus.
Abrogeons ce décret !yyyy 
ou...dégageons Peillon (ça va lui arriver de toutes façons !)

Puis il y a bien d'autres manières de "servir la jeunesse" comme ils disent...Ne serait-ce qu'en créant des infrastructures sportinves ou culturelles ou...en rénovant les écoles et les cours de récré !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Mar 1 Oct - 20:44

Et hop, l'UMP va en faire son cheval de bataille pour les municipales.
Exactement ce qu'on disait lorsque Peillon a pondu sa réforme et qu'il a été obligé de reculer son application d'un an. Pas la peine d'avoir fait sciences po pour l'avoir prévu.tttt 
Et on peut parier qu'il se fera débarquer et que cette réforme sera enterrée. Tant pis pour la "gauche" (puisqu'elle ose encore s'appeler ainsi) qui rate finalement tous ses rendez-vous avec les enseignants et avec le peuple en général...cccc  eeee


Dernière édition par Frankenstein le Mar 1 Oct - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
abcdefgh
Niveau D
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Mar 1 Oct - 21:22

Ben oui mais se retaper des journées de 6 heures + AP quand tu as connu des journées de 5h15, ça va être dur.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Mar 1 Oct - 21:40

Bof, vu le coût et le merdier générés par cette réforme, ça ne me dérange pas. L'AP n'existe plus (remplacée par APC, exactement ce que faisait le "désobéisseur" condamné il y a trois ans...), et je préfère largement faire 6h avec des activités sportives l'AM (là, oui, les mairies peuvent investir !) que cette foutue réforme. Au fait, chez nous, s'il n'y a pas un créneau d'au moins 3 h par demi-journées, c'est un grand nombre d'activités qui sautent justement.cccc 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Mer 2 Oct - 11:35

On lira avec intérêt le passage consacré à la réforme des rythmes scolaires, pour comprendre comment le ministre agrégé de philosophie a pu se prendre les pieds dans le tapis. Persuadé qu’il y avait un consensus contre la semaine de quatre jours, il a voulu aller trop vite. François Hollande ne l’a pas aidé, en annonçant aux maires sans crier gare que la réforme s’étalerait sur deux ans.

Interrogé, le ministre se plait d’ailleurs à souligner que  le chaos autour de cette réforme n’est pas de sa faute. Comme tous les bons élèves, Vincent Peillon a horreur d'être pris en défaut. Et le sujet risque de peser lourd dans son bilan.


http://classes.blogs.liberation.fr/soule/2013/09/education-un-livre-sur-la-premiere-rentree-de-vincent-peillon-.html

22222 Premiére rentrée qui sera probablement la dernière !tttt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Mer 2 Oct - 22:04

- Aux Directeurs et Directrices des écoles publiques de Paris,

- L’ensemble des Directeurs et Directrices des écoles élémentaires publiques du VIè arrondissment de Paris vous font part de la lettre qu’ils transmettent ce jour à Monsieur le Maire de Paris.

TRANSMIS A M. L’INSPECTEUR D’ACADEMIE 1ER DEGRE, SOUS COUVERT DE Mme L’INSPECTRICE DE L’EDUCATION NATIONALE DU 5è/6è, A M. LE MAIRE DU VIè, A Mmes et Mrs LES DIRECTEURS DES ECOLES PARISIENNES, AUX REPRESENTANTS DES PERSONNELS, A LA FCPE, A LA PEEP.

Monsieur Le Maire de Paris

La mise en œuvre du projet territorial, dans son incohérence, produit au quotidien ses effets dévastateurs ; un projet territorial taillé à la hache, dans la précipitation, sourd à toutes les alertes des professionnels de l’enseignement et de toutes les sensibilités. Aujourd’hui, il est urgent d’établir un premier constat que nul ne peut nier : les élèves perdent leurs repères spatiaux-temporels.

Repères temporels :

Monsieur Le Maire de Paris, vous êtes-vous rendu compte qu’il n’y a aucun jour de classe dont l’heure de sortie n’est identique à celle de la veille ?!!! Nous sommes bien dans une absence totale de rythme scolaire, insupportable pour les enfants comme pour les adultes. Si les repères temporels assurent à l’enfant la permanence, la régularité, la stabilité, cette arythmie radicale est donc contraire à tous les principes les plus élémentaires de la construction de l’enfant.
Pour aggraver l’échec annoncé du projet territorial, vous avez fait fi de la spécificité parisienne : l’exiguïté des locaux scolaires. Croyez-vous honnêtement que nos élèves se reposent lorsque dans le temps de l’ARE, ils seront hébergés voire parqués une heure et demie dans des lieux de fortune. Le projet territorial a produit son effet nocif majeur : un surcroît de fatigue pour des enfants déboussolés, atomisés ; en cela, il produit les effets inverses à ceux escomptés.
Tout discours sur le temps de l’enfant qui oblitère la notion de l’espace de l’enfant est de facto inachevé.

Repères spatiaux

Avez-vous pensé à tous ces enseignants chargés de la transmission des savoirs, troublés, heurtés au fond d’eux-mêmes, lorsqu’ils doivent à la hâte quitter cette classe, leur classe, celle de leurs élèves, à quinze heures, la laisser à des animateurs qui, par manque d’espace, vont investir leurs classes ? Dans leur salle de classe, dans ce même lieu où quelques instants plus tôt, ils y enseignaient. Ils s’en vont errer, je ne sais où, à la recherche d’un endroit où préparer leur classe du lendemain.

Il me semble que ce projet territorial participe à la destruction de cette fameuse clôture symbolique qui permettait encore à la classe de garder son identité en la transformant en certains moments de la journée en un superbe lieu d’animation, un lieu de loisirs. Quoi de scandaleux à cela me direz-vous ; l’élève et l’enfant ne font-ils pas qu’un, n’est-ce pas ?

L’indifférenciation des lieux est signe de confusion pour l’enfant. Non, les activités périscolaires malgré toute leur pertinence, la qualité qu’elles pourraient donner à voir ne seront jamais de l’ordre des activités scolaires : elles concernent l’enfant, pas l’élève ; elles ne sont pas de même nature, même si elles sont complémentaires. Non pas qu’il faille construire une dichotomie obtuse entre l’école et les activités périscolaires, mais parce qu’il faut bien que les élèves construisent leur propre représentation de la classe, comme le lieu symbolique, sacré diront certains, celui de la transmission des savoirs. En oblitérant cette évidence, car quelle représentation de ce lieu chargé de symbole les élèves peuvent-ils se faire aujourd’hui ?!, on ne peut que troubler la représentation de la classe pour l’élève et participer à sa perte d’identité.

Oui, le projet territorial est générateur de confusion, de perte de repères spatiaux-temporels pour l’enfant qui parfois ne comprend plus trop ce que veut dire "aller à l’école".


- Il serait tellement facile de montrer du doigt et de porter le discrédit sur celles et ceux qui s’inquiètent aujourd’hui de tous ces bouleversements stériles. Mais que l’on ne s’y trompe pas, l’opposition au changement n’est pas synonyme d’immobilisme et le changement n’est pas en soi synonyme de progrès : le changement pour le changement n’est que vacuité.

Les directeurs d’école parisiens sont bien placés pour entendre toutes les voix, de celles et ceux qui s’étonnent, qui sont troublés, heurtés et ne comprennent pas comment nous en sommes arrivés à un tel degré de non-sens.

Ne pas vous le dire, ne pas vous le crier jusqu’à ce que vous finissiez par l’entendre, serait pour nous une faute encore plus grave ; pour nous qui assurons l’éducation des enfants et en assumons la fière responsabilité.

Les Directeurs et Directrices des écoles élémentaires du VIè arrondissement de Paris.

http://75.snuipp.fr/?Lettre-des-directeurs-et
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Pr. Platypus
Modo
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6976
Age : 29
Localisation : Paris
Emploi : Bibliothécaire
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Jeu 3 Oct - 8:51

Un autre son de cloche sur Rue89 :
Citation :
Alerte générale : les enfants sont « déboussolés » par la réforme des rythmes scolaires. La complainte envahit les radios du matin. Sur RTL, une maman du Morbihan s’en ouvre à « Laurent » (Bazin) : sa fille, en maternelle, est réveillée de sa sieste à 15 heures, pour passer aux « activités ». Perdus, fatigués, déboussolés : l’affaire vaut bien une réunion de crise à l’Elysée, qui devrait être organisée dans la journée de mercredi, chassant de l’agenda les Roms et la fermeture des Monoprix à 21 heures.

Le site du Monde en a appelé aux témoignages des internautes. La grande majorité, explique le journal, sont défavorables. Et défile la litanie des « fatigués » et des « déboussolés ».

Mais surprise : dans le même journal, une enquête plus fine de la spécialiste éducation, Maryline Baumard, distingue les cas de Louis et Marie, d’une part, de celui de Kevin, d’autre part. En gros, les parents des premiers, qui étaient déjà largement pourvus en activité du mercredi, sont plutôt mécontents de la réforme, qui a substitué à ces activités de nouveaux ateliers (boxe, code de la route) non choisis par les parents. En revanche, la mère de Kevin, femme de ménage, est très contente que son fils aille à l’école le mercredi. « Mais elle ne le dit pas », écrit Baumard. « D’ailleurs, à qui le dirait-elle ? »
Rythmes scolaires : questions de classe (sociale) ?

_________________
C’est bien navrant, plus personne ne touche de l’épinette, plus personne ne danse le quadrille, plus personne ne souffle dans un clifoire, plus personne ne joue au whist, plus personne ne cuisine le dronte, plus personne ne lit de livres. - Eric Chevillard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://profplatypus.wordpress.com/
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Jeu 3 Oct - 21:30

C'est probablement vrai. Comme je l'avais dit sur un autre topic , les milieux défavorisés ne distinguent pas la "valeur" des activités. Pousser la chansonnette avec un animateur BAFA qui joue trois accords de guitare aura la même valeur qu'un cours de musique au conservatoire par exemple.
C'est justement pour ça que "l'ouverture culturelle" vantée par Peillon est un leurre. Les CSP un peu plus "favorisées" ne s'y trompent pas elles.; et elles préféreront que Louis et Marie aillent au conservatoire le mercredi...quitte à les mettre à l'école privée (qui n'applique pas cette réforme) s'ils n'y sont déjà.
Quant à Kevin, sa maman le confierait bien 7 jours sur 7 à l'école. Elle ne sait même plus s'il est fatigué ou pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Sam 5 Oct - 8:12

Le SE.UNSA déboussolé ???!
Très drôles ces points de vue divergeants, bien content de n'être pas à ce syndicat qui a accompagné toutes les réformes ministérielles socialo et autres !! On ne les remerciera jamais assez (exemple la prétendue revalorisation avec la création du corps des PE, pire que tout; les compétences, les cycles, les réunions.... !!)eeee 

A Paris:

Nouveaux Rythmes : Nous ne sommes pas Mme Irma… et pourtant !
Publié le 27 septembre 2013 par nathlie

drapeau_paris Avant, on avait une idée de ce que nous allions vivre cette année. C’est pour cela que nous nous étions mobilisés fortement contre cette proposition de changement des rythmes scolaires. Malgré tout, le choix de la Mairie et du Rectorat fut irrévocable.

Maintenant, on vit ce qu’on avait pressenti.

Le SE-UNSA poursuit son action de façon constructive, responsable et sereine afin  de garantir l’intérêt des personnels et des élèves dans le nouveau cadre imposé.

Nous maintenons la pression auprès des administrations concernées par le biais de nos instances et audiences. Toutefois, c’est bien s’ils passent par l’opinion publique que nos arguments seront les mieux entendus.

Tous les mois nous enverrons à la presse les résultats de notre enquête sur ce nouvel emploi du temps, qui reflète votre analyse de terrain. Ci-joint, les premières constatations en quatre points.

Nous continuons également de réclamer la tenue régulière du comité de suivi où l’administration doit tirer des enseignements des conséquences de cette réforme.

En conclusion, nous maintenons que la mise en œuvre précipitée n’était pas la solution souhaitable. Objectivement, malgré les moyens financiers importants  de la ville de Paris et la bonne volonté que mettent, dans la grande majorité, équipes enseignantes et responsables éducatifs à travailler en bonne intelligence, cela ne fonctionne pas.

http://se75.wordpress.com/2013/09/27/nouveaux-rythmes-nous-ne-sommes-pas-mme-irma-et-pourtant/#comment-505


Un début d'Azheimer ?

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/07/03072013Article635084340747063840.aspx



Au niveau national:
Une schizophrénie ?


Rythmes scolaires : le SE-Unsa exigeant !
Article publié le lundi 30 septembre 2013.

   

La mise en œuvre de la réforme des rythmes bouscule l’organisation de l’école. Ce n’est donc pas en quelques semaines que le nouveau dispositif trouvera sa « vitesse de croisière ». À trois semaines de la rentrée, il est plus que prématuré de tirer quelque bilan que ce soit. Ceux qui s’y risquent restent dans la subjectivité ou s’inscrivent dans des stratégies politiques ou syndicales bien éloignées des conditions d’apprentissage des élèves.

Ce qui est au cœur de cette évolution, c’est bien l’intérêt des élèves. Avec une journée de classe raccourcie et une semaine sur cinq matinées plutôt que quatre, ce dispositif se préoccupe avant tout des élèves les plus fragiles dans leurs apprentissages. Si les nouveaux rythmes ne règlent pas tout, ils représentent un levier bénéfique pour tous les élèves.

De toute évidence, des « réglages » doivent encore être opérés et des problèmes en suspens résolus. Il reste en effet des difficultés (sorties scolaires ponctuelles ou régulières qui empiètent sur le temps périscolaire par exemple, manque de locaux, difficulté à positionner les APC dans le nouvel emploi du temps des élèves, sieste des élèves en maternelle…), qu’il convient désormais de solutionner.

Pour ce faire, il faut pouvoir regarder les problèmes en face sans faux procès envers aucune des parties prenantes.

Pour le SE-Unsa, il est temps de dépasser les oppositions pour passer à la coproduction. Les DASEN doivent réunir les comités de suivi départementaux et leur faire jouer pleinement leur rôle de régulateur. Les organisations retenues doivent offrir à la fois de meilleures conditions d’apprentissage aux élèves et de meilleures conditions de travail aux personnels. La réalité du terrain nous montre que là où la concertation a joué à plein, les nouveaux rythmes se mettent en œuvre dans la sérénité.

http://www.se-unsa.org/spip.php?article5874

cccc cccc cccc cccc cccc cccc eeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   Dim 6 Oct - 20:31

Rythmes scolaires : le grand bazar
A voir sur M6
http://www.m6replay.fr/#/66-minutes/11318010-emission-du-06-octobre

dddd 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rythmes scolaires : premiers couacs d’un échec programmé
» Réforme des rythmes scolaires...The end (temporaire...)
» Réforme des rythmes scolaires : la réponse du Sgen-Cfdt au ministre
» Peillon : Hollande pour une réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2013
» [radio] Rue des écoles : Les écoles de production / La querelle des rythmes scolaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres :: Forum Profs des Ecoles-
Sauter vers: