Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  NetLettresNetLettres  Forum RévisionsForum Révisions  Tchats IRCTchats IRC  BDD du TroubleBDD du Trouble  Fauteuses de TroubleFauteuses de Trouble  Connexion  

Partagez | 
 

 Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Dim 21 Oct - 12:06

http://blogs.lexpress.fr/l-instit-humeurs/2012/10/20/peillon-les-instits-seront-les-dindons-de-la-farce/


Peillon : les instits seront les dindons de la farce
LE 20 OCTOBRE 2012 12H03 | PAR L'INSTIT'HUMEURS



Mine de rien, c’est une petite bombe qu’a lâché le Café Pédagogique en révélant le premier la teneur des propositions faites mardi 16 par le ministre Peillon lors de la concertation qui a débuté cette semaine. Une bombe, peu relayée dans les médias, dont la déflagration n’a pas fini de secouer les enseignants de primaire et qui dévalue nettement la réforme des rythmes scolaires, semant au passage le trouble quant à la méthode Peillon.

Abordant la question des rythmes scolaires, Peillon a confirmé que le mercredi matin serait travaillé, que la journée de classe serait bien ramenée à 5 heures de classe au lieu de 6, et a formulé la proposition suivante : l’heure restante (15 h 30 – 16 h 30) sera prise en charge moitié par les collectivités locales, moitié par les instits, qui feront l’aide aux devoirs à leurs élèves dans leur classe entre 15 h 30 et 16 h 00.



Dindons

On comprend que le ministre ait eu du mal à trouver qui allait prendre en charge la fameuse 6ème heure d’école. On comprend que le gouvernement ait voulu éviter que cette charge ne soit trop grande pour les collectivités locales, invitées à financer l’encadrement de cette 6ème heure. On comprend que l’état ne voulait pas verser un centime dans cette affaire. On comprend surtout que les enseignants étaient la solution idéale : déjà sur place, déjà payés. Les voici donc chargés d’éponger le manque de moyens d’une réforme qui ne se donne pas les moyens. Les instits vont prendre sur eux les contradictions de la réforme. Ils permettront, seuls, de colmater les brèches nées du décalage entre les intentions et la réalité. Ils paieront les impossibilités structurelles et les empêchements économiques. Les instits, « variables d’ajustement d’un jeu de dupe » (Christian Chevalier).

Voilà un coup qui risque de peser assez lourdement sur le moral des enseignants. On leur avait dit, pas d’augmentation, malgré la perte vertigineuse et constante du pouvoir d’achat depuis 10 ans (cette semaine encore un rapport d’Eurydice confirme l’énorme perte de pouvoir d’achat des enseignants français sur la dernière décennie). Ils ont accepté, la gorge nouée, les instits ne sont pas plus cons que d’autres, ils sont capables de comprendre que les caisses de l’état sont vides, pas d’augmentation.

On leur avait dit, venez une demi-journée de plus par semaine. Ils ont dit d’accord, ils étaient de toute façon les premiers à dire majoritairement que 4 jours d’école était la pire solution. On leur a donc dit, venez le mercredi à l’école. Ils ont dit d’accord, dans l’ensemble, même si certains auraient préféré le samedi. On leur a dit que le mercredi, c’est mieux pour les familles et le tourisme et ils ont dit c’est pas faux, ça s’entend.

Ils ont dit d’accord à tout ça, malgré tout, avalant leur chapeau à l’occasion, dans l’espoir que cela change les choses, pour les élèves, pour leur classe, pour eux.

Voilà qu’on leur demande de venir travailler plus pour gagner pareil. Eux qui travaillent en moyenne 40 heures par semaine, d’après l’Inspection Générale, eux qui sont parmi les enseignants qui travaillent le plus de tout l’OCDE, pour un salaire nettement inférieur à la moyenne.

Surtout, au-delà de leur propre sort, ce qui apparaît de plus en plus nettement aux instits, c’est que cette réforme est en train de se vider de son sang, victime de trop d’incohérence, grosse de trop de contresens, et que tout ce qu’elle était censée apporter, changer en profondeur, s’est perdu en route.



Farce

Dès le départ, quand on a annoncé que les journées des élèves seraient moins denses, moins chargées, on était dans l’imposture. Plus courtes elles seront, les journées, certes, mais avouez que 5 h 30 au lieu de 6 heures, ça ne risque pas de changer grand-chose. Et puis, ces journées ne seront certainement pas moins chargées, car dans l’affaire on perd une heure de classe par semaine (23 h au lieu de 24), soit 36 heures sur l’année. Pour faire la même chose qu’avant. En plus vite, donc. En plus pressé, ou alors pas en entier. Dans tous les cas, les élèves en difficulté seront les premiers à trinquer.

Imposture 1 : les journées seront en fait plus denses.

Les devoirs faits à l’école, c’est dans l’air depuis un moment et pourquoi pas, après tout. Question d’égalité, certains n’ont pas la chance d’avoir des parents derrière eux. Mais ce que propose Peillon frise le ridicule : 30 minutes dans la classe, avec tous les élèves. Soit une minute par élève, en gros. Ah, ils vont être bien faits les devoirs ! Ah elles vont être bien sues les leçons !

Imposture 2 : faire croire que les devoirs peuvent être faits dans ces conditions relève de la supercherie.

Sans compter que, après les devoirs, les collectivités locales prendraient le relais pour… 30 minutes. Si on compte les déplacements, le passage aux toilettes, etc., il restera 20 minutes aux collectivités pour faire quoi ? Rien. On parle d’éveil artistique et sportif, on aura à peine de la garderie dans la cour de récré.

Imposture 3 : en 30 minutes, le périscolaire ne pourra rien mettre en place.

Tout se passe donc comme si on voulait sauver les apparences : laisser penser que le nouveau rythme de l’école va enfin permettre des journées plus calmes, plus légères, et ainsi la progression de tous ; laisser croire que les devoirs seront faits correctement et les leçons sues lorsque les enfants rentreront chez eux ; laisser imaginer que les élèves s’enrichiront et se cultiveront sur le temps périscolaire de fin de journée.



La fin de l’aide personnalisée, mauvaise solution

A moins que tout ceci ne précède une autre annonce : la fin de l’aide personnalisée. Ce dispositif avait été mis en place par Darcos en 2008 suite au passage à la semaine de 4 jours. Parmi les 108 heures annuelles de travail des enseignants dégagées par la mesure, 60 avaient été affectées à ce qu’on appelle communément le « soutien ». Ce dispositif a toujours été décrié : d’abord parce qu’il a permis à Darcos puis Chatel de démanteler les RASED, les Réseaux d’Aide Spécialisée aux Elèves en Difficulté chargés d’une expertise que ne possède pas l’instit lambda ; mais aussi parce qu’il n’a pas montré, sur le long terme et à grande échelle, son efficacité, ajoutant de surcroit une heure de classe à la journée déjà chargée d’élèves facilement débordés.

Peillon s’est déjà prononcé en faveur de l’arrêt de l’aide personnalisée. Ira-t-il au bout de sa logique ? Dans ce cas, deux heures de travail devant élèves seraient libérées dans le planning des instits, ce qui correspond exactement aux 4 x 30 minutes d’aide aux devoirs à venir… Sauf que la fin du soutien ne serait de toute façon pas une réponse aux problèmes soulevés plus haut. A l’imposture de l’aide aux devoirs telle que proposée s’ajouterait la suppression de ce qui reste sur le papier une aide aux élèves en difficultés. Et comme Peillon n’a pas les moyens de relancer les RASED…



A quoi joue Peillon ?

Peu importe les contradictions, au fond, pour Peillon : d’une part il donne le change aux familles (« aucun enfant ne sera hors de l’école avant 16 h 30 », et plus de corvée de devoirs à la maison), d’autre part il évite la grogne des collectivités locales, enfin surtout il ne débourse pas un sou. Gagnant gagnant.

Reste que du côté des enseignants, c’est plutôt perdant perdant. Les syndicats sont interloqués. « Où est passé l’ambitieuse réforme des rythmes scolaires et ses objectifs de réussite pour tous ? » demande le SNUipp, principal syndicat du primaire, qui déplore « une journée pratiquement aussi longue, une demi-journée supplémentaire le mercredi matin, un deuxième trimestre toujours aussi déséquilibré ». « Si on ne fait que réduire les journées des élèves d’une demi-heure, on sera loin de la grande réforme promise », déclare le SE-Unsa. Le SNES met en garde contre un « risque de désillusion ». « Si les enseignants ont l’impression qu’on les mène en bateau, cela peut déclencher une vague de colère ».

Une colère qu’on a pu vérifier cette semaine sur les réseaux sociaux, où les premiers intéressés se pincent pour y croire : hébétude, atterrement, frustration, incompréhension, déception. Rage. Sentiment, une fois de plus, que la réforme se fait en dépit du bon sens, dictée par tous les impératifs sauf ceux annoncés : le bien des élèves, de la classe.

Peillon pourrait bien sûr faire comme si de rien n’était : après tout il lui serait facile de retourner l’opinion contre ces instits corporatistes qui ne pensent qu’à leur bien-être et sont incapable d’accepter la première réforme venue, de venir travailler une heure de plus chaque semaine. Car les choses ne manqueront pas d’être résumées ainsi. Les enseignants connaissent la musique de la dévalorisation, de la stigmatisation, la Nation prise à témoin, ils l’ont entendue pendant des années.

Sauf qu’il ne s’agit pas d’eux, ici, pas seulement. Que ce soit clair : ce sont les buts que s’est fixés Peillon lui-même qu’il est en passe de manquer. Les intentions de la réforme étaient louables, la tournure qu’elle prend la vide de tout son sang.

Après les espoirs suscités à son arrivée, réels, et la lune de miel qui a suivi, les rapports entre Peillon et les enseignants pourraient se dégrader sérieusement. Parce que le ministre n’hésite pas avec cette proposition à faire des instits les bous-émissaires de la réforme, mais surtout parce que la connaissance des dossiers, le volontarisme, la justesse des diagnostics et la vision pertinente dont avait fait preuve jusqu’ici Peillon ont commencé à se lézarder, et avec, les espoirs de changement.

On sait les sentiments qu’inspirent les plus grandes déceptions.





eeee nnnn grrrrrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrrrrr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
LLL
Niveau C


Nombre de messages : 3163
Date d'inscription : 04/01/2012

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Dim 21 Oct - 13:09

"Les rapports entre Peillon et les enseignants pourraient se dégrader"
C'est déjà le cas. De tous bords les critiques fusent, les parents sont contre, les enseignants aussi.

Personne n'est dupe, ce premier volet est un non-sens. C'est le 3ème étape de la décentralisation, exit l'Education Nationale. Il est alors assez normal que la réduction des inégalités ne rentre pas en ligne de compte... Elles se sont accrues depuis 20 ans, il ne faudrait surtout pas remettre en cause cet acquis ! Cerise sur le gâteau, la privatisation rampante: pour boucler l'affaire, d'aucuns commencent à demander aux entreprises de déléguer pour certaines heures des salariés... En ligne de mire, c'est la bivalence généralisée des enseignants (primarisation du collège, alors même qu'on ressent déjà sur le terrain une perte d'autonomie signifiante, il faut aller encore plus loin ! Alors que la monovalence de certaines matières a permis jusqu'ici d'éviter l'effondrement du système grâce à un bon niveau de spécialisation), l'abandon des statuts, l'abandon du caractère national de l'Education (les déclarations sur les projets d'établissements, la volonté de coller les apprentissages aux besoins supposés des régions ( quels seront - ils vingt ans après ? C'est d'une solide formation générale dont les citoyens ont besoin ), et cetera, et cetera.

Dans un entretien donné à Médiapart, Peillon déclare notamment: "Donnons la vraie information. Pour la première fois, je vais réunir les professeurs et les éducateurs dans une même école; les professeurs du supérieur, les professeurs de maternelle" et encore "Sachez que l'investissement éducatif, c'est simplement 50% de la dépense en France. Mobiliser cela, comme d'ailleurs des bénévoles aussi, hein, je recevais aujourd'hui, les mouvements d'éducation populaire (???), j'y crois beaucoup, qui me disaient nous on va être là dans ces écoles et avec des bénévoles, un grand-père qui a encore 60 ans mais qui sait lire et écrire et qui veut venir et puis bien entendu nos éducateurs et puis moi, je suis pour la péréquation, il, elle existe."

Sûr que ça va bien améliorer les choses... La multiplicité des intervenants, sans qualification avérée, sans parler d'inquiétudes, ne peut faire avancer l'Ecole qu'à hue et à dia. L'enfer est pavé de bonnes intentions. Une entreprise déléguerait un salarié, comme ça, sans contre - partie. Cela serait vrai dans certains cas, mais dans les autres cas... Au final, c'est une n-ième réforme. Si seulement elles étaient creuses, estampillées du nom d'un ministre, mais là, on nage encore en plein dogmatisme, il s'agit d'imposer les pédagogies ouvertes, etc. Les gens ne maîtrisent pas nécessairement les enjeux, l'élève au centre, apprendre autrement, ça sonne bien, mais c'est la continuité a-scientifique de ce qui est imposé dans notre pays, par les mêmes personnes, depuis plusieurs décennies, pour les résultats que l'on sait. On fait à chaque fois croire qu'on fait table rase, alors qu'on continue à rouler vers le mur en klaxonnant. Pendant que Monsieur Claude Lelièvre "applaudit à grands cris", pour le praticien de base, dans ce grand tout vaut tout, il n'y a vraiment pas grand chose de bon.

Suivi sur http://www.letrouble.net/t55800p60-la-concertation-sur-l-ecole


Dernière édition par LLL le Dim 21 Oct - 16:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Dim 21 Oct - 13:25

Ce qui est désolant, c'est que le Snuipp et surtout le SE ont accompagné Peillon pour mettre en oeuvre cette c.nnerie !! iiii
Il fallait être bien naïf ou bien niais pour croire que ça améliorerait quoi que ce soit !!
En tout cas, pas question de se faire plumer !!! rambo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
LLL
Niveau C


Nombre de messages : 3163
Date d'inscription : 04/01/2012

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Dim 21 Oct - 17:05

Une autre déclaration de M. Peillon, c'était un florilège, lors de l'entretien avec Médiapart:

"J'ai aussi une conviction profonde là-dessus, et je le vois dans les négociations, vous savez, même le mouvement syndical est divisé comme ça, le secondaire contre le Primaire. On a organisé notre école comme ça, le secondaire, le Snes, attaché aux disciplines, contre le socle, et puis le primaire. Moi, j'ai besoin de les rassembler tous dans un même projet. Pour la première fois, pour la première fois, les professeurs du secondaire ont accepté la priorité au primaire, qui va tout changer ... pour bien montrer aux professeurs du secondaire, vous savez si vos élèves, ils ont des difficultés au collège et que c'est difficile pour vous, ben c'est qu'elles se sont faites avant "

Qui veut noyer son chien, l'accuse de la rage. Comme si le Primaire était pour le socle. Comme si les professeurs refusaient de donner la priorité au Primaire, jamais entendu une seule déclaration d'un syndicat en ce sens. Comme si les professeurs doutaient qu'un élève en difficulté à la sortie du cycle 3 va avoir des difficultés dans le secondaire. Tous le savent. Les résultats des politiques menées, cela fait longtemps qu'on les sait mais pas un mot sur les remèdes sauf à encore plus priver les personnels d'autonomie, à leur imposer de nouvelles contraintes. Il n'y a pas lieu d'être contre les pédagogies ouvertes, cela dépend des notions, mais qui peut raisonnablement penser que cette forme pédagogique unique va améliorer les choses alors que le fruit de l'expérience menée, malheureusement en France, prouve strictement le contraire. C'est là qu'il est proposé de rétablir une formation unique des personnels de l'école maternelle jusqu'à l'université. Les IUFM vont renaître sous un autre nom ! Ne pourrait - on fixer trois priorités seulement : savoir lire, écrire et maîtriser les éléments de base en Mathématiques pour autoriser la représentation du monde ? Nan, sai pa modern, sa serre a ri1, ya lé corecteur est puit ya lé calculet. Il faut aller plus encore loin, à défaut d'arguments rationnels, hein !

Sous couvert de donner la priorité au Primaire, il s'agit plutôt de morceler l'Education Nationale - " l'enfant qui a faim, il n'a pas les mêmes besoins " donc les mêmes droits - , en déléguant, en partie, dans un premier temps les Ecoles Primaires et les trois huitièmes des personnels. Les maires, les entreprises locales vont être ainsi habilités à définir des contenus grâce aux compétences, de nouvelles priorités/contraintes (Encore ! Continuons de mettre des bâtons dans les roues, c'est le dysfonctionnement assuré.). Mais, les gens sont contents, ils ont alors l'illusion d'avoir le pouvoir. Si la décentralisation était une bonne chose, ça se saurait. Les inégalités diminueraient depuis lors. Cette poussée de l'individualisme depuis quelques décennies est la volonté d'une Europe libérale. Que voulez - vous, Frankenstein, une europe libérale a l'Ecole qu'elle mérite, pire qu'elle choisit. Cette europe libérale dont le Peuple ne veut pas, ce libéralisme contre lequel les gens ont voté majoritairement lors des dernières élections...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Dim 21 Oct - 21:09

u CSE le ministre retire son projet d’arrêté qui garantissait tous les congés
Publié le 5 juillet 2012

Au Conseil Supérieur de l’Education (CSE) du 8 juin le ministre a fait le choix de retirer de l’ordre du jour le projet d’arrêté fixant le calendrier scolaire de l’année 2013-2014 qui ne modifiait l’organisation ni de la journée, ni de la semaine, ni de l’année scolaire et maintenait les congés en l’état actuel tout en instaurant le pont de l’Ascension uniformément pour toutes les académies.

Il a motivé sa décision en invoquant les propositions du rapport du comité de pilotage du 4 juillet 2011, mis en place par son prédécesseur L. Chatel, qui feraient l’objet de décisions ultérieures. A cette occasion il a annoncé le début de la concertation sur la loi de programmation le 28 juin prochain.

Force ouvrière ne s’associera pas à une demande de réduction des congés d’été

Force Ouvrière qui a dénoncé cette décision n’a pas pris part au vote d’un voeu soumis par la FCPE qui demandait pour l’année scolaire à venir (2012-2013) une réduction des congés d’été en échange d’un allongement de 2 jours des congés de Toussaint.

Ce vœu a obtenu 33 votes pour (dont ceux de la FCPE, du Snuipp-FSU, du SE-Unsa et de la FEP-CFDT), 4 abstentions et 16 refus de vote (dont la CGT-FO, le SNPDEN et le Snes).

Le pont de l’Ascension doit être instauré pour tous

En revanche Force ouvrière a demandé au ministre d’instaurer dès la rentrée prochaine le pont de l’Ascension sans récupération pour tous qui était prévu dans le projet d‘arrêté.

Les enseignants rejettent les projets d’aménagement locaux des rythmes scolaires

La FNEC-FP-FO invite le ministre à la plus grande prudence après l’inquiétude qu’ont suscité ses déclarations sur la semaine de 5 jours avec 1 jour au choix des collectivités territoriales.
Elle rappelle qu’au cours des 18 derniers mois, les 19 projets d’aménagement locaux de rythmes scolaires initiés à Lyon, Angers, Mulhouse, Lille, Grenoble, Brest, en Gironde.. dont le dernier à St Quentin dans l’Aisne il y a tout juste 10 jours ont tous été abandonnés devant le refus unanime des enseignants.

Les enseignants sont fonctionnaires d’Etat, ils entendent le rester et toute tentative de passer outre et d’allonger leur temps de présence dans les écoles recevra l’opposition de FO.


Montreuil le 12 juin 2012
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
LLL
Niveau C


Nombre de messages : 3163
Date d'inscription : 04/01/2012

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Dim 21 Oct - 22:07

Merci pour ces informations, Frankenstein. Certains syndicats semblent étonnamment frileux. Craignent - ils d'être dépassés par la base ? Cela sera le cas, si ils ne se bougent pas plus. Je viens de lire le forum idoine. Mowgli et doublecasquette sont remarquables de bon sens. Le lapin est ridicule, comme souvent : attendons la loi, sic ! Mais bien sûr, lapin, attendons que les choses sont pliées. Les suiveurs souhaitent bonne chance aux PE. Il y a de quoi être écoeuré devant tant de bêtises. La tactique de l'autruche ... Lorsque plus de 300 000 fonctionnaires d'Etat seront sur le grill, je ne risquerai rien. Pathétique.


Dernière édition par LLL le Dim 21 Oct - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Dim 21 Oct - 22:38

Citation :
Mowgli est remarquable de bon sens. Le lapin est ridicule, comme souvent : attendons la loi, sic !
ffffffff C'est qui Mowgli et le lapin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
LLL
Niveau C


Nombre de messages : 3163
Date d'inscription : 04/01/2012

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Dim 21 Oct - 23:49

Frankenstein a écrit:
Citation :
Mowgli est remarquable de bon sens. Le lapin est ridicule, comme souvent : attendons la loi, sic !
ffffffff C'est qui Mowgli et le lapin ?
C'est empreint de fatigue, Franky ! Le forum idoine, voyons !

Cela se passe aussi là : http://paroleauxdindons.canalblog.com/

et encore: https://www.facebook.com/ecoleintelligente

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Lun 22 Oct - 6:39

Ah oui !! Very Happy
Pas mal le blog !
http://paroleauxdindons.canalblog.com/


Avec l’arrivée du mercredi, la journée de classe pourrait s’arrêter vers 15h30, MAIS les élèves ne seraient pas pour autant relâchés.

Une première demi-heure serait consacrée aux devoirs, avec l’enseignant de la classe, dans sa classe, avec ses propres élèves (même si j’imagine qu’aucun supérieur ne nous interdira de travailler en équipe et d’échanger des élèves). Avez-vous déjà fait les devoirs d’un de vos enfants seul avec lui ?
Comment peut-on imaginer qu’en 30 minutes les devoirs d’une trentaine d’élèves seraient faits, appris, expliqués, relus et récités ???
Une aberration, qui se réduira au mieux (ou au pire !) en 30 minutes de classe supplémentaire ou 30 minutes de surveillance bête et méchante… où celui qui ne veut pas travailler, restera bien patiemment le nez plongé dans ses cahiers, en faisant mine d’apprendre consciencieusement sa leçon…
De la poudre aux yeux…

La deuxième demi-heure serait prise en charge par les collectivités locales pour des activités extra-scolaires (sportives, artistiques, culturelles…).
Que celui qui arrive à monter une activité digne de ce nom en 30 minutes chrono avec au moins une vingtaine d’enfants lève la main !
Personne ?
Bizarre, non ?
Le temps de rassembler les enfants, d’expliquer l’activité et de se mettre en route, et voilà que l’activité touche à sa fin.
Une activité extra-scolaire proposée par les associations de loisirs et de sport dure en moyenne une heure. Ce n’est sans doute pas pour rien !
Une vague mascarade cette demi-heure « loisirs »!


Eh oui !! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Jeu 25 Oct - 20:46

Bon, suis-je le seul à réagir contre cette réforme débile ? nnnn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Astrak
Niveau L


Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Jeu 25 Oct - 20:55

Peux pas te dire.

Suis partie me saouler pour oublier. elephant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Jeu 25 Oct - 21:18

Astrak a écrit:
Peux pas te dire.

Suis partie me saouler pour oublier. elephant
J'me saoulerai demain soir....pour fêter les vacances ou l'Aïd ! Soif14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
LLL
Niveau C


Nombre de messages : 3163
Date d'inscription : 04/01/2012

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Jeu 25 Oct - 22:22

snudi-fo a lancé une pétition, pour la version papier, il vaut mieux faire une recherche complémentaire par département. Sinon, il y a aussi une pétition en ligne: http://docs.google.com/spreadsheet/viewform?fromEmail=true&formkey=dGh4R0NXN3lheVBrSmVxYkU5NXg0N1E6MQ (source: http://snudi-fo69.over-blog.com/ )
Citation :
Les soussignés, avec le SNUDI-FO, refusent:
► l’augmentation du temps de présence et de travail des enseignants en généralisant, en particulier, le travail le mercredi ;
► la remise en cause du rythme 7 semaines de classe / 2 semaines de congés ainsi que les 2 mois de congés d’été ;
► l’aggravation de l’annualisation du temps de service des enseignants des écoles ;
► que soit favorisée, avec les « Projet Educatifs Locaux », la confusion entre le scolaire et le périscolaire, et que les enseignants soient placés sous la tutelle des collectivités territoriales et des associations diverses.

Egalement sur le site :
Citation :
Peillon a même indiqué sur France Inter le 14 octobre : "Les professeurs sont les seuls à qui on va demander de travailler 40 jours de plus sans les payer davantage."
Quelle citation !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majea
Modo
Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8592
Age : 34
Localisation : Morbihan
Emploi : Prof des écoles
Date d'inscription : 28/10/2005

Précisions
Vous êtes: autre

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Ven 26 Oct - 21:07

Je trouve également cette réforme stupide et chacun ferme sa gu*** ! Je trouve que peu d'enseignants réagissent dans les écoles et semblent subir, attendre !

J'ai été signer la pétition !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Ven 26 Oct - 23:23

Oui, ils attendent et moi aussi !
Imaginer un allongement de la pause méridienne, c'est quand même difficile !!!
Et c'est pourtant ce qui se dessine!!! eeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
neo
Niveau A
avatar

Nombre de messages : 9865
Localisation : HDF
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Sam 27 Oct - 12:17

Pétition nationale de la CGT : Rythmes scolaires et conditions de travail des personnels 1° degré
http://cgteducaction1d.ouvaton.org/spip.php?article90
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Sam 27 Oct - 12:21

Signée !! Bonne initiative et les principaux syndicats seraient bien inspirés de faire la même démarche urgente !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
abcdefgh
Niveau D
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Lun 24 Déc - 6:41

Quid de l'AP, au fait ?
(J'avoue ne plus très bien savoir ce qui est en route...).

Parce que oui, OK, c'est hyper fatigant, on mange à la 6-4-2, on rallonge la journée, on y va parfois à reculons après 3 ou 6 heures de classe (selon qu'elle est placée sur le temps du midi ou le soir)... mais c'est aussi le seul moment où je peux capter certains élèves que le collectif n'atteint pas, et pour qui je manque de temps et de silence en classe en tière.

C'est supprimé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella
Modo
Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 18186
Age : 45
Date d'inscription : 30/08/2007

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Jeu 27 Déc - 17:00

Au dernières nouvelles, il subsisterait une heure d'AP.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Niveau A
avatar

Nombre de messages : 9865
Localisation : HDF
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Jeu 3 Jan - 15:43

http://www.vousnousils.fr/2013/01/03/rythmesprimaire-cours-le-mercredi-matin-en-septembre-2013-avec-derogations-possibles-539970 AFP 03.01.2013
Rythmes/primaire: cours le mercredi matin en septembre 2013 avec dérogations possibles


Le pro­jet de décret sur les rythmes sco­laires, dont l'AFP a eu connais­sance jeudi, pré­voit le retour à la semaine de 4,5 jours en pri­maire à la ren­trée 2013, avec pos­si­bi­lité de déro­ga­tions concer­nant le samedi matin et pour un report à la ren­trée 2014.

La réforme entrera en vigueur à la ren­trée 2013, mais le texte laisse la pos­si­bi­lité d'un report à la ren­trée 2014 pour les com­munes qui deman­de­raient une déro­ga­tion avant le 1er mars 2013.

Le pro­jet de décret, qui doit être exa­miné mardi (8 janvier) au Conseil supé­rieur de l'éducation (CSE, consul­ta­tif), main­tient 24 heures de cours heb­do­ma­daires pour les élèves des écoles mater­nelles et élémen­taires, mais repar­ties dif­fé­rem­ment, avec l'ajout d'une demi-journée le mer­credi matin, sauf déro­ga­tion pour le samedi matin.

La durée maxi­male de la jour­née de classe est fixée à 5H30, la durée maxi­male de la demi-journée à 3H30 et la durée mini­male de la pause à la mi-journée à 1H30.

Le direc­teur aca­dé­mique des ser­vices de l'Education natio­nale (Dasen) devra se pro­non­cer sur les pro­po­si­tions d'organisation de la jour­née et de la semaine sco­laire, issues soit du conseil d'école, soit du maire ou bien du pré­sident de l'établissement public de coopé­ra­tion inter­com­mu­nale, qui doivent obte­nir aupa­ra­vant l'avis de l'inspecteur de l'Education nationale.

Le texte sup­prime l'aide per­son­na­li­sée (AP) créée en 2009, des­ti­née aux élèves en dif­fi­culté, et met en place les "acti­vi­tés péda­go­giques com­plé­men­taires" en "groupes res­treints" qui seront consa­crées à l"aide aux élèves ren­con­trant des dif­fi­cul­tés dans leurs appren­tis­sages" ainsi qu'à une "aide au tra­vail per­son­nel ou pour une acti­vité pré­vue par le pro­jet d'école le cas échéant en lien avec le pro­jet éduca­tif territorial".

La réforme des rythmes pré­voit égale­ment des acti­vi­tés péri-scolaires orga­ni­sées par les col­lec­ti­vi­tés locales, qui ne figurent pas dans le pro­jet de décret.

Cette résulte du constat que les écoliers fran­çais ont une année sco­laire à la fois trop courte et trop char­gée, au détri­ment des appren­tis­sages. Le rajout d'une demi-journée heb­do­ma­daire per­met­tra de pas­ser à 180 jours de classe par an contre 144 actuellement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abcdefgh
Niveau D
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Jeu 3 Jan - 15:59

Le texte sup­prime l'aide per­son­na­li­sée (AP) créée en 2009, des­ti­née aux élèves en dif­fi­culté, et met en place les "acti­vi­tés péda­go­giques com­plé­men­taires" en "groupes res­treints" qui seront consa­crées à l"aide aux élèves ren­con­trant des dif­fi­cul­tés dans leurs appren­tis­sages"

De l'AP, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aline
Modo
Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 21998
Age : 34
Localisation : Jura
Emploi : Professeur des Zécoles
Etudes, Loisirs ou Autre : me dépatouiller dans mes cours, faire des balades avec ma jument.
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Jeu 3 Jan - 21:28

Voilà, c'est comme ça que je l'ai compris aussi ! Rolling Eyes

_________________
2015-2016 : T4 - toujours dans le monde merveilleux de l'enseignement spécialisé ! Enseigne en ULIS-école + prépare le CAPA-SH.
Mon p'tit blog : http://clis1jour.eklablog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allu
Nouveau


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Jeu 3 Jan - 21:41

Un seul mot: Peillon * GRRRRR .. !



--
No Sego inside.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Jeu 3 Jan - 22:33

Aline a écrit:
Voilà, c'est comme ça que je l'ai compris aussi ! Rolling Eyes
Pas sûr ! Perso, je pense qu'il réhabilite les "désobéisseurs !"
Je rappelle que Bastien Cazals a été sanctionné parce qu'il faisait théâtre en AP (et ça ne plaisait pas à l'IA !)
En fin de compte, il a donné des idées à Peillon !! 5555
Faudrait lui donner les Palmes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Frankenstein
Niveau C
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2234
Localisation : Sud
Emploi : PE (ZIL)
Etudes, Loisirs ou Autre : musique classique(chant choral), sport, politique, la science...
Date d'inscription : 15/05/2012

Précisions
Vous êtes: je suis

MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   Mer 16 Jan - 15:02

Citation :
Grève .... devant la frilosité des syndicats ...

Vous êtes très nombreux à nous envoyer des mails, poster des commentaires pour nous demander pourquoi les syndicats n'appellent pas à la grève.

Une grève et une manifestation sont prévues le 22 janvier pour les collègues Parisiens... rien pour les autres.


Nous sommes très nombreux à vouloir nous mobiliser .... les syndicats quant à eux sont frileux, visiblement ils ont peur que ce mouvement soit peu suivi.


N'hésitez pas à solliciter vos sections départementales, à aller aux RIS pour demander un préavis de grève national.

Pour leur montrer que la base est prête à bouger, il faut se bouger et se mobiliser lors des rassemblements et manifestations prévues le mercredi 23 janvier.

On compte sur vous !!! L'école compte sur vous !!

http://paroleauxdindons.canalblog.com/archives/2013/01/16/26166733.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réforme Peillon : les PE seront les dindons de la farce...GRRRRR...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La réforme Peillon risque de dégrader la qualité de l'enseignement (Les Echos 11/02)
» Des directeurs d'école en grève contre la réforme Peillon
» Réforme des rythmes scolaires : les PE seront les dindons de la farce.
» APHG : Le projet de réforme Peillon est "une attaque inqualifiable contre les professeurs du second degré et des classes préparatoires".
» "Réforme Peillon : la déscolarisation de l’école" par Marc Le Bris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Licence, CRPE, Capes, Agrégation, Master, Thèse et Enseignement des Lettres :: Forum Profs des Ecoles-
Sauter vers: